Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

cascade_range.gif
Sur cette carte de l'USGS - United States Geological Survey, toute la chaîne volcanique des Cascades, anciennement appelée "Snowy mountains", est détaillée.

Notre revue va commencer par l'état de Washington.
Quatre des cinqs stratovolcans de cet état ont eu une activité récente, dans les 200 dernières années.

cascades_eruptions_4000yrs.gif
Du nord vers le sud, c'est tout d'abord le Mount Baker qui se présente.
Situé au NO. des Etats-Unis, et culminant à 3.285 m., il est le deuxième sommet de la chaîne des Cascades, après le Mont Rainier. Connu des Amérindiens sous le nom Koma Kulshan - le Grand blanc, en référence à ses glaciers - il fut nommé "La Gran montana del Carmelo" par les
explorateurs espagnols, premiers européens à apercevoir le volcan en 1790. Le site tire son nom actuel du Lieutenant Baker, qui aperçut la montagne le 30 avril 1792, lors de l'expédition menée par Georges Vancouver, à bord du HMS Discovery. Il fut gravi pour la première fois en 1868.

Baker01_aerial_view_mount_baker_03-21-01.jpg                   Mt Baker - photo aérienne 03.2001 par Ken McGee - USGS.

baker_location.gif

Le Mount Baker est un stratovolcan alimenté par un magma andésitique, né de la subduction de la plaque Juan de Fuca sous la plaque nord-américaine. Il s'est édifié, il y a 30.000 ans, entre la caldeira de Kulshan et le volcan Black buttes, tous deux actifs au Pleistocène.
Son activité volcanique s'est déroulée au cours des 10.000 dernières années dans la cheminée débouchant dans le cratère Sherman; les éruptions sont explosives, avec production de nuées ardentes et de lahars, sérieux dangers pour les populations avoisinantes. Les lahars proviennent de la fonte accélérée des glaciers dont le site est recouvert depuis son sommet jusqu'à une altitude de 2000 m. Leur volume est estimé à 2 km³. Les dix principaux glaciers ont connu une phase de progression entre 1950 et 1975, mais depuis ils régressent fortement.

map_baker_glaciers.gif
Boulder_Glacier_3737.JPG                                 Le Boulder glacier, au SE. du volcan

2000px-Mount_Baker_hazard_map-en.svg.png
                   Carte des risques volcaniques du mont Baker. - Collaboration Nasa - USGS.

     Zone inondable I : Passage des lahars causés par de larges effondrements des flancs du volcan, des coulés de laves ou des inondations de la rivière Skagit à cause d'éboulements de lahars dans les réservoirs d'eau.      Zone inondable II : Passage de lahars provoqué par de fréquents et irréguliers éboulements dans la zone du cratère Sherman.      Zone proche de coulées pyroclastiques fréquentes.

Seule une éruption majeure, survenue il y a 6.800 ans a modifié sa physionomie en provoquant un effondrement partiel du volcan; cette éruption fut de VEI 3 et produisit 75 millions de m³ de tephras, et un lahar atteignant la baie de Bellingham.
Le 19°siècle fut marqué par 17 épisodes éruptifs, dont le dernier connu en 1880 (VEI 2).
Baker81_gas_sampling_fumarole_mount_baker_1981_med.jpgEn mars 1975, une augmentation soudaine
de l'activité fumerollienne et une fonte inhabituelle des neiges du cratère Sherman firent penser à l'imminence d'une éruption. Selon les récents relevés, rien ne laisse présumer que le magma soit remonté dans le volcan, qui reste sous surveillance du CVO.

Sources :
- USGS - CVO : Cascade Volcano Observatory
- USGS - Mount Baker
- Global Volcanism Program - Mount Baker
- "Volcanoes of North America" par C.H.Wood & J.Kienle -
   Cambridge university Press.
- "Guide des volcans" de M.Rosi & +al. - Delachaux & Niestlé

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog