Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
Plus vers le sud, deux volcans sont voisins et distants seulement de 50 km. : le Mount Adams et le St Helens.

Mount_Adams_from_Hood_River_Oregon.jpg                             Le Mount Adams, vu de la Hood River - Wikipedia.

Le champ volcanique du Mount Adams inclut le Mount Adams, 3.742 m. , stratovolcan complexe de nature andésito-dacitique d'un volume supérieur à 200 km³, et plus de 60 orifices volcaniques.
Les dimensions du champ volcanique sont de 55 x 30km; celles du volcan de 30 x 25 km.
L'histoire éruptive du Mount Adams se décline en trois grandes périodes selon la nature de sa production :
- 520.000-450.000  ans : vieux cône andésitique.
- 250.000- 150.000- 100.000 ans : champs basaltiques.
- <20.000 ans : actuel cône andésitique.
La composition des laves analysées varie de l'andésite, au basalte, à la dacite et la rhyodacite. (Wes Hildreth , Volcanoes of north America)

Sa dernière éruption est datée vers environ 950 après JC, serait de VEI 2 et aurait produit des téphras sur le flanc est.

adams_map_locale.gif                         Les différents champs de lave sont indiqués en violet. - doc.USGS.

Le volcan doit son nom au second président des Etats-unis, John Adams.

Le Mount adams et le St Helens ne sont pas seulement voisins; ils sont aussi unis par les récits des Amérindiens.
Le St Helens était une jolie jeune fille, appelée "Loowit". Les deux fils du grand esprit "Sahale" en tombèrent éperduement amoureux.
Les deux braves, Wyeast et Klickitat, se battirent pour la belle, brûlant au passage villages et forêts. Le grand esprit fut furieux; il tua les trois amoureux et érigea une montagne aux endroits où chacun fut abattu. A cause de la beauté de Loowit, sa montagne, le St Helens, fut un cône parfait; Wyeast lève sa tête pour prier - comme le Mount Hood -  et Klickitat - le Mount adams - pleure pour voir la belle jeune fille drapée dans son manteau neigeux et se courbe lorsqu'il émet des gaz vers le St Helens.

Le St Helens , aussi considéré comme le  "Mont Fuji d'Amérique" en raison de sa beauté symétrique, est un volcan jeune.
Le volcan doit son nom au diplomate britannique Alleyne Fitzherbert, dont le titre était "Baron St Helens", et à l'expédition Vancouver (1792-1794).

Formé il y a 40-50.000 ans,il a été le volcan le plus actif de la chaîne des Cascades à l'holocène. Tephras, dômes de lave et coulées pyroclastiques se sont succédés pour former l'ancien édifice.
Le nouvel édifice s'est construit au cours des derniers 2.200 ans, avec une production aussi bien basaltique qu'andésitique et dacitique à partir de cratères sommitaux ou situés sur ses flancs.
028044.jpgDans les années 1800, une période d'activité "Goat rocks" débute et un dôme est extrudé sur le flanc NO., à 650 m. sous le sommet, dans les années qui suivirent l'explosion de 1842, décrite par Paul Kane dans un tableau conservé au Royal Ontario Museum de Toronto.

Sthelens1980-avant.jpg                             Le cône "parfait", avant l'éruption en 1980 - USGS.

L'éruption catastrophique du 18 mai 1980 changea la morphologie du volcan, ainsi que sa taille, qui passa de 1.950 m. à 1.550 m. Le St Helens possède à présent un cratère en fer-à-cheval largement ouvert, et occupé en partie par un dôme.

1980---.jpg                      Panache Plinien, lors de l'éruption du 18 mai 1980 - doc.USGS.

Cette éruption ne fut "prédite" que par David Johnston : contrairement à la thèse avancée par l'USGS d'une éruption avec une colonne éruptive verticale, Johnston, qui avait étudié ce volcan "en profondeur", a prédit un blast latéral originaire de la protubérance présente sur un des flanc de l'édifice. Haroun Tazieff, célèbre volcanolgue belgo-français, avait jugé ce volcan inoffensif, le qualifiant de "petite Soufrière"; les Krafft avaient quitté la zone pour une autre éruption.

 

Remplaçant ce jour là, au pied levé, un de ses confrères, il fut pulvérisé par l'explosion latérale après un bref message annoncant l'éruption : "Vancouver, Vancouver, this is it !" 

MSH80_david_johnston_at_camp_05-17-80.jpg                David Alexander Johnston, géologue et volcanologe de l'USGS (1949- 1980) ,
                                           tué dans l'éruption du St Helens.

Demain, l'éruption du St Helens en 1980 et son évolution.

Sources :
- Global Volcanism Program - linkAdams
- USGS - Mount Adams
- Global volcanism Program : St Helens
- USGS - Mount St Helens
- Biographie de David Johnston

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog