Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Ces photographes qui nous enchantent

Tous les volcanophiles adorent les belles images de volcans, les éruptions, les laves bien rouges, les coulées onctueuses ...

Une fois par semaine, nous ferons plus ample connaissance avec ces professionnels ou ces amateurs éclairés qui nous enchantent avec des photos ou des vidéos, volées aux monstres en colère parfois au péril de leur vie !

 

Honneur aux précurseurs et aux aînés ... nous débuterons par le pionnier de l'imagerie volcanique, notre illustre compatriote belgo-français Haroun Tazieff (1914 - 1998).

 

Biographie_haroun_tazieff---geneawiki-Cbouju.jpgHTazieff-31janv82-v3.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Haroun Tazieff :

photo de gauche, Cbouju / gegeawiki

photo de droite, prise en janvier 1982 / auteur non référencé.

Avant de débuter cette série, un examen de l'évolution rapide du matériel photographique et cinématographique et des équipements des hommes de terrain s'impose.

La progression a été surprenante au cours du demi-siècle précédent, avec l'apparition de nouveaux matériaux, l'informatisation et ses limites sans cesse repoussées (la performance des microprocesseurs double tous les 18 mois), le passage de l'argentique au numérique, du super 8 à la vidéo HD...

 

Quelques dates significatives ;

- 1925 : Rolleiflex inaugure les premiers systèmes de visée.

- 1935 : apparition des pellicules couleur.

- 1968 : les premiers appareils "Reflex" automatiques voient le jour.

- 1984 : naissance de la première caméra électronique compacte.

- 1990 : avènement du numérique, avec le premier appareil photo "sans film".


plattenkamera.-1952-pg-copie-1.jpgTenue vestimentaire, casque et appareil à soufflet de 1952, pour la photographie d'une fumerolle - photo archives Stromboli on line - avec l'aimable autorisation de Marco Fulle.

 

Nat-Geo-juillet-2010---Ch.Balagizi.jpgLes équipes du "National Geographic" sur le cratère du Nyiragongo en juillet 2010, accompagnées par Charles Balagizi du Goma Volcano Observatory, à qui on doit la photo   ... le matériel est un peu plus élaboré qu'en 52 !

 

Dans le domaine de l'équipement humain, la progression est semblable.

Des premiers heaumes, qui donnaient aux audacieux qui les portaient des allures de dinausaures, aux combinaisons modernes ignifugées qui permettent d'approcher quelques instants les laves les plus chaudes, le matériel a suivi l'avance technologique des dernières années.

 

haroun-tazieff--image-Fr.-Le-Guern.jpg                        Haroun Tazieff coiffé d'un heaume - photo du regretté François Le Guern.

 

Quelques mots sur l'homme, sans faire sa biographie exhaustive, puisque c'est son "côté photographe" qui nous intéresse :

Tour à tour écolier à Tbilissi, émigré à Constantinople, ingénieur agronome, " terroriste " face à l'occupant nazi, ingénieur géologue, boxeur, plongeur sous-marin, coureur cycliste, alpiniste, spéléologue, chercheur d'épaves, pilier de rugby, géothermiste, citoyen engagé, Haroun Tazieff découvre en 1948, au Congo, son premier volcan, et sa vocation.

Tazieff--une-vie-de-feu.gifAventurier très sage, savant téméraire et judicieux, il aura, à coups de piolet, de sonde et de génie, découvert une Terre qui n'aura pas été seulement une Terre qui sent le soufre, mais aussi celle qui sent le foin. " Ces lignes de Jean Lacouture ne font que survoler les mille et une vies d'Haroun Tazieff (1914-1998). L'homme appartient au panthéon de l'aventure humaine et scientifique du XXe siècle.
Son histoire se lit comme un roman de découverte et d'exploration. C'est un hommage qui lui est ici rendu par ceux qui l'aimaient, pourtant les témoignages recueillis par son épouse, France Tazieff, et par Jean Lacouture montrent bien la complexité d'un homme captivant.

(extrait "d'Haroun Tazieff, une vie de feu" - témoignages de ses nombreux amis)

 

François Le Guern, disparu récement et compagnon indéfectible de Tazieff, nous parle de ses photos et films :

 " Les images, dans cette activité scientifique, peuvent avoir ainsi une fonction de preuve pour trancher un débat entre géologues, ou encore pour conserver la trace d'observations, utilisées plus tard, lorsque de nouvelles questions apparaissent. L'autre usage, plus connu du grand public, est l'enseignement et la vulgarisation. Haroun Tazieff a d'abord tourné de nombreux cours métrages en 16 mm, dont des extraits illustraient ses cours et ses conférences. Il a également réalisé deux longs métrages en 35 mm, les Rendez-vous du diable (1948) et le Volcan interdit (1966), puis plusieurs moyens métrages ...

 

Dossier-24-0003-copie-1.JPGAffiche du film "Les Rendez-vous du Diable" - photo prise à l'exposition "Le Monde des volcans" qui se tient à Liège du 14 mai au 30 octobre 2011. - photo Bernard Duyck


A partir des années 1980, il réalise des séries d'émissions télévisuelles : " Haroun Tazieff raconte sa Terre ", 1984, " Etna 1989 " diffusé en 1991 et " Le feu de la Terre " (1994).

Cette illustration des conclusions scientifiques des missions sur le terrain a contribué au rayonnement international de la volcanologie française et suscité de nombreuses vocations. Les films ont également servi à la communication, pour convaincre des populations de quitter leur domicile menacé ou pour inciter les Etats de financer de nouvelles études de volcanologie. "

 

Sur une boutade, Haroun Tazieff a un jour dit :

 “Donnez-moi un levier et je soulèverai la Terre...”

“Donnez-moi 60 000 mètres de pellicule et je vous raconterai le monde !”

 

 

Place aux images ave cette vidéo des années 70 sur l'Etna, commentée par la voix rocailleuse du maître (excellent document, malgré une faibe luminosité, quelques "poils et griffes" ... excusables pour l'époque) - durée : 45 min.

 

                       

 

Peu de photos d'Haroun Tazieff sur le net : nous sommes à l'époque des images argentiques, et elles sont esssentiellement diffusées par ses livres

(sous copyright).

 

Garouk-sur-guyot---Ethiopie-1992---B.Barbey.jpg                        Tazieff sur un guyot Ethiopien en 1992 - photo B.Barbey / Magnum photos.

 

 

Sources :

- L.A.V.E. - Volcanologues - H.Tazieff

- François Le Guern, " Les films de volcans ", dans  Le Cinéma et la science, sd Alexis Martinet, Paris, CNRS, 1994, pp.137-147.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog