Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Ces photographes qui nous enchantent

 

katia-et-maurice-krafft-sur-le-nyiragongo-en-repub-copie-1

                    Katia et Maurice Krafft à Hawaii - photo Bertrand Krafft / Alsace.fr.

 

Nous n’avons pas affaire dans ce cas à un photographe/cinéaste, mais à un couple d’ "homo volcanicus" comme se définissait lui-même Maurice Krafft.

Il ajoutait : " Katia, moi et les volcans, c'est une histoire d'amour. Notre passion est exclusive, dévorante, loin des hommes. J'aime les volcans parce qu'ils nous dépassent, qu'ils sont indifférents à la vanité des choses humaines. Si nous avons encore le courage de vivre dans notre société moderne, c'est grâce aux volcans, aux joies qu'ils nous apportent par leur beauté, leur sérénité, leurs embrasements, leur violence qui, peut-être un jour, aura raison de notre témérité. "

 

Brève biographie :

Ils ont eu une enfance très proche de la nature et les sciences naturelles ont occupé toutes leurs jeunes années. Ils n'ont jamais démenti cette origine "provinciale" et au cours de leur vie, ils restèrent ancré dans cette région qu'ils aimaient, passant seulement d'un village à un autre : Cernay, Guebwiller, Ensisheim, Wattwiller enfin… Les grandes villes n'étaient pour eux que des zones de transit entre des départs multiples et des contacts professionnels…

Bien que rien dans leur environnement immédiat ne les prédestinait à cela, ils vécurent d'abord les volcans comme une passion de jeunesse. Maurice découvrit le volcanisme actif sur les pentes du Stromboli que ses parents lui firent visiter lorsqu'il avait 10 ans, en 1956… Depuis ce moment toute son énergie fut consacrée à assouvir cette passion qui devint vite unique.
Katia, quant à elle, décida de devenir volcanologue en découvrant les volcans dans des films de conférence. Plus tard, ses parents lui firent également visiter les volcans de Sicile.
Mais il faut se donner les moyens de vivre sa passion : tous deux firent des études scientifiques qu'ils couronnèrent d'une Maîtrise en Sciences de la Terre pour Maurice et en Chimie pour Katia.

Leur voie semblait alors toute tracée : recherche en université ou en institut avec quelques missions de terrain pour collationner des données… C'était mal connaître leur volonté et leur impatience, leur envie de voyager aussi. Dès ce moment, une "bougeotte" invraisemblable les prend pour ne plus les quitter : les années soixante les voient sur les volcans du Massif Central, puis en Italie. En 1968, ils sont en Islande.
Entre deux voyages, ils se marient en août 1970 puis partent pour plusieurs mois en Indonésie… A partir de ce moment, ils n'arrêteront plus : Afrique, Japon, Amérique Centrale, Réunion, Hawaii, Amérique du Sud, Alaska,… pas un continent, pas un site volcanique du monde qu'ils n'aient visités.


Une biograhie extensive est disponible sur le site de L.A.V.E./ Volcanologues/ M. & K.Krafft.

 

 Leurs motivations à photographier et filmer :

 

Afin de pouvoir vivre pleinement "au rythme de la Terre", ils ont voulu être indépendants, c'est à dire acquérir la liberté de partir sur n'importe quel volcan du monde quand bon leur semblait ou quand une éruption les y appellait…

Encore fallait-il en vivre … Maurice le disait :  "je ne suis pas un cinéaste … filmer des volcans, je crois que je sais bien le faire, mais ne me demandez pas de filmer un paysage, j’en suis incapable … je suis un volcanologue errant, qui est obligé de faire du film pour pouvoir errer ".


En plus de cette motivation "alimentaire", ils voulaient faire oeuvre de prévention en faisant des films sur les dangers que représentent les éruptions et les montrer aux populations directement concernées. Ils avaient en effet été choqués du peu de considération accordée par les autorités à l’avis des volcanolgues avant l'éruption du Nevado del Ruiz … qui a causé la catastrophe d’Armero, et ne voulaient pas que cette histoire se répète.

 

Leurs images cinéma servirent de base à une cassette vidéo ( réalisée par Maurice à l'initiative de IAVCEI - Association Internationale de Volcanologie Médaille d'honneur IAVCEI en 2008et de Chimie de l'Intérieur de la Terre - et de l'UNESCO) sur les risques volcaniques. Elle fut utilisée avec succès au pied du volcan Pinatubo (Philippines) en juin 1991 pour provoquer et motiver l'évacuation de près de 200.000 personnes. A posteriori, l'on peut dire que cette cassette a permis de sauver là près de 20.000 vies humaines menacées par des coulées pyroclastiques.  

 

Quelques jours après leur disparition, le lundi 3 juin 1991, embrassés par le souffle chaud d'une nuée ardente émise par le mont Unzen au Japon à l'âge de 45 et 49 ans, leur travail sur la prévention des risques volcaniques fut présenté aux autorités philippines. Il participa à la décision d'évacuer les flancs du volcan Pinatubo, ce qui permit de sauver des milliers de vies.

 

Leur oeuvre :

Maurice et Katia Krafft ont rédigé une vingtaine d'ouvrages, produit et réalisé cinq grands films sur le volcanisme planétaire diffusés lors de centaines de conférences, à plus de 4 millions de spectateurs séduits par la simplicité tranquille de l'une et le charisme de l'autre.


En 1973, ils filment la spectaculaire crise de l'Eldfell en Islande, c'est un de leur premier reportage télévisuel et leur première interview diffusée au JT de TF1.


"Au rythme de la terre" - extrait du film de Maryse Bergonzat - présentation des volcanologues dont des images de jeunesse, l'éruption de Heimaey en 1973 et quelques volcans indonésiens.

 

   

 

 

Le cycle de conférences "Connaissance du Monde" fait leur notoriété en France et à l'étranger. Ils multiplient les émissions de télévision (entre autres pour le compte de la BBC), les expositions (dont "l'Homme face aux volcans" présenté à Kagoshima en 1988 - voir la dernière vidéo) et les films vidéo. Les deux Alsaciens furent systématiquement invités à tous les congrès de volcanologie dans le monde. Les volcanologues américains les ont surnommés, par admiration, les "Volcano devils".

 

Les-diables-des-volcans---A.Demaison.jpg        Couverture du dernier livre sur les Kraffts par André Demaison - paru le 06.07.2011

La photo de couverture mixe une photo du couple à Hawaii (plus haut) et celle de Katia , intitulée "Pelée dancing" .


En 1980, ils sont en direct sur l’éruption du St.Helens, à bord d’un petit avion, quasi "détourné pour la circonstance ".

Sur la vidéo, une spectaculaire scéance de marche sur une nappe de ponce fraiche et non refroidie !

 

 

En 1988, lors d'un colloque international à Tokyo, Maurice Krafft fait découvrir à la communauté scientifique les images de l'Ol Doinyo Lengai en éruption (Tanzanie). Ce sont les premières images d'une lave noire, fluide, carbonatée, unique au monde.

 

MKrafft1977---bis.jpgLe sommet et le cratère du Langai survolé en 1977 - document intéressant pour visualiser un cycle complet du volcan, la situation étant similaire en 2008-2009 - photo Maurice Krafft

 

MKrafft1988Lengai             Maurice Krafft filmant la natrocarbonatite noire et fluide dix ans plus tard - 1988.

 

Quel devenir pour leur œuvre photographique et cinématographique :

A leur mort en 1991, ils avaient accumulé une documentation sans équivalent en matière d'étude des volcans : plus de 300.000 diapositives, 300 heures de films montés, 20.000 ouvrages géologiques et plus de 6.000 lithographies, gouaches napolitaines, gravures originales et tableaux anciens.

Une petite partie de leur magnifique collection pétrographique fait l'objet d'une exposition permanente à Vulcania. Ce Parc Européen du Volcanisme situé dans le Puy de Dôme, dont Maurice Krafft avait déjà imaginé le concept en 1986, a ouvert en 2002 et a accueilli près de deux millions de visiteurs. Une autre part a fait l’objet d’une dation à l’Etat Français et a été confiée au Museum National d’histoire Naturelle, à la disposition de la communauté scientifique. 


japon-Bandai---mnhn.fr---Dation-Krafft.jpg

                       L’effet du souffle de l’explosion dirigée du mont Bandaï en 1888
Estampe japonaise (triptyque).  - Anonyme, XIXe siècle, 355x714 mm. - Dation Krafft. 1995/ Bibliothèque centrale M.N.H.N. Paris

 

Leurs collections de photos et de films, parmis les plus grandes connues, sont gérées par l'Association Images & Volcans : ces images sont toujours vivantes parce qu'elles circulent et sont largement utilisées tout autour du monde.

D'autres sites honorent la mémoire de ces véritables "têtes de mules alsaciennes" (Ch. Zuber) qui ont choisi de réaliser à l'âge adulte leurs rêves d'enfant. La Maison du volcan sur l'île de la Réunion leur consacre plus de 1.600 m².

A Hawaï, le Musée Jaggar leur rend hommage et une fondation scientifique qui porte leur nom a soutenu financièrement des étudiants qui souhaitaient travailler au Centre d'étude des volcans actifs de l'Université.
Le Muséum National d'Histoire Naturelle de Washington leur a consacré plusieurs expositions et la Smithsonian Institution s'est montrée plus qu'intéressée par l'aspect scientifique de leur collection.

 

Katia_Krafft-copie-1.JPG                     Katia Krafft à l'action dans le cratère du Lengai - photo 1988 André Demaison.

 

 

Christine Muller  parle de Katia dans son livre : « Femmes d’alsace – De Sainte Odile à Katia Krafft … portraits de femmes rebelles »

Femmes-d-Alsace-de-StOdile-a-Katia-Krafft.jpg"A l'heure où les femmes sont représentées dans tous les domaines jusque-là réservés aux hommes, il est judicieux de mettre en valeur des personnalités féminines qui n'ont pas attendu Mai 68 ou la libération sexuelle pour affirmer leur originalité et leur indépendance. Très différentes les unes des autres, ces vingt femmes d'origine alsacienne - choisies parmi des dizaines d'illustres femmes d'Alsace - ont toutes néanmoins un aspect en commun : leur courage et leur volonté de se faire une place au soleil. Ces destins singuliers témoignent aussi de la volonté farouche qui les habitait, bien souvent en avance sur leur temps.
Aucune d'entre elles n'a voulu supplanter les hommes dans leurs prérogatives, mais elles ont voulu exister comme de simples égales.
Rebelles, elles l'ont été, malgré elles, et elles n'auraient pas renié le propos d'un Michel de Montaigne lorsqu'il affirmait : " Les femmes n'ont pas du tout tort quand elles refusent les règles qui sont introduites au monde, d'autant que ce sont les hommes qui les ont faites sans elles. " De sainte Odile à Katia Krafft, ces vingt destins de femmes d'Alsace sont une leçon de force morale, de courage et de conviction".

 

 Extrait de "Connaissance du monde - l'homme face aux volcans"  ... vidéo synthétique

avec des photos du Gallungung (1982) - des images sous-marines de La Réunion - des nuées ardentes de l'Una Una (1983) et de Deception island (1984)


 

 

En cette année anniversaire de leur mort, ils nous laissent le souvenir d’un couple de scientifiques passionnés qui ont consacré leur vie aux volcans … Maurice répétait souvent cette phrase : «  la vie ne vaut la peine d’être vécue qu’aussi longtemps qu’elle vous consume ! » , qu’il ponctuait ensuite d’un grand éclat de rire.

 

Bibliographie :

 

1974 - KRAFFT M. - Guide des volcans d’Europe (généralités, France, Islande, Italie, Grèce, Allemagne), préf. Jean Orcel. Delachaux et Niestlé, Neuchâtel (Suisse), 412 p.
1975 - KRAFFT K. & M. - A l’assaut des volcans, Islande-Indonésie. Presses de la Cité, Paris, 109 p.
1975 - KRAFFT K. & M. - Les Volcans. Draeger-Vilo, Paris, 174 p.
1977 - KRAFFT K. & M. et BÉNARD Roland - La Fournaise, Volcan actif de l’île de la Réunion. Éditions Roland Benard, Saint-Denis (La Réunion), 121 p.
1979 - KRAFFT K. & M. - Volcans, le réveil de la Terre. Hachette-Réalités, Paris, 158 p.
1981 - KRAFFT K. & M. - Dans l’antre du Diable, volcans d’Afrique, Canaries et Réunion. Presses de la Cité, Paris, 124 p.
1981 - KRAFFT M. - Questions à un volcanologue : Maurice Krafft répond. Hachette-Jeunesse, Paris, 233 p.
1982 - KRAFFT K. & M. - Volcans et tremblements de terre. (Nouvelle édition.), Les Deux Coqs d’Or, 78 p.
1984 - KRAFFT K. & M. - Volcans et dérives des continents. (Nouvelle édition de Notre Terre, une planète vivante, publiée en 1978), Hachette, Paris, 157 p.
1984 - KRAFFT M. - Le monde merveilleux des volcans, dessins de Gilles Bachelet Hachette-Jeunesse, collection « Dis pourquoi? des 5-8 ans », Paris, 59 p.
1984 - KRAFFT M. - Les volcans et leurs secrets. Nathan, Paris, 64 p.
1985 - KRAFFT K. & M. - Les plus beaux volcans, d’Alaska en Antarctique et Hawaï. Solar (autour du monde), Paris, 88 p.
1985 - KRAFFT K. & M. - Volcans et éruptions, dessins d’André Demaison. Hachette-Jeunesse (Le temps de la découverte), Paris, 93 p.
1986 - KRAFFT K. & M. - Les volcans du monde. Éditions Mondo S.A., Vevey-Lausanne (Suisse), existe également en allemand et italien, 152 p.
1986 - KRAFFT M. et BÉNARD Roland - Au cœur de la Fournaise. Éditions Nourault - Bénard, Saint-Denis, La Réunion, 220 p.
1987 - KRAFFT K. & M. - Volcans du monde. Flammarion, Coll. L’Odyssée, Paris, 190 p.
1988 - KRAFFT K. & M. - Objectif volcans. Nathan Image, Paris, 154 p.
1989 - KRAFFT M. et FAYREAU Luc - Les volcans, des montagnes vivantes. Gallimard Jeunesse, Coll. Découvertes benjamin, 34 p.
1990 - KRAFFT K. & M. - Führer zu den Virunga Vulkanen. Enke, Stuttgart.
1991 - KRAFFT M. - Les feux de la Terre, histoire de volcans. Découvertes Gallimard, Paris, 208 p.
1991 - KRAFFT M. et De LAROUZIÈRE François-Dominique - Guide des volcans d’Europe et des Canaries : France, Islande, Italie, Grèce, Allemagne, Canaries. Delachaux et Niestlé, Suisse, 455 p.
1999 - KRAFFT M. et De LAROUZIÈRE François-Dominique - Guide des volcans d’Europe et des Canaries : France, Islande, Italie, Grèce, Allemagne, Canaries. Réédition, Delachaux et Niestlé, Lausanne, Paris, 416 p.

 

 

2001 - Madeleine Conrad, Maurice et Katia Krafft, histoires d'une passion, Jérôme Do Bentzinger.

2001 - Michel Loetscher, « Katia et Maurice Krafft, danseurs de volcans », in Saisons d'Alsace, no 11.

2009 - Christine Muller, « Katia Krafft » in Femmes d'Alsace : de Sainte Odile à Katia Krafft... Portraits de femmes rebelles, Éditions Place Stanislas.

2009 - Maurice et Katia krafft, Images de volcans - Ed. du Conservatoire de l'image Nancy Lorraine

2011 - André Demaison - Les diables des volcans - éd. Glénat.

 

Sources :

- Conservatoire de l'image Nancy-Lorraine - images de volcans - link

- Vulcania - Les diables des volcans - link

- Vulcania - Maurice et Katia Krafft, exposition hommage - link

- La Réunion - La maison du volcan- link

- CSAV - Hawai - Krafft memorial fund - link

Commenter cet article

louviaux 19/08/2011 11:48



Très bel hommage à ce couple de volcanologues qui est parti trop tôt, mais qui a su communiquer leur passion!



pierre pirate 18/08/2011 14:13



Sympa cette page



Bernard Duyck 18/08/2011 17:09



Merci ! restez connecté !



Mister Volcan 17/08/2011 22:06



Il est vrai que pas grand monde filme les éruptions volcaniques depuis la disparition des Krafft... :-(



Bernard Duyck 18/08/2011 17:10



Est-ce les cinéastes ou les fonds qui manquent ?



Articles récents

Hébergé par Overblog