Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Un cratère fumant d’1,8 mètres de diamètre et 1,2 mètres de profondeur est apparu ce samedi 23 août au milieu d’un rond-point proche de l’aéroport de Rome-Fiumicino.

Selon les volcanologues appelés sur place, les gaz malodorants éjectés seraient un cocktail de dioxyde de carbone, hydrogène sulfuré et méthane. Le site a été isolé et une analyse est en cours.

 

volcan-rome-Fiumicini---27.08.2013.jpeg                    Un geyser volcanique près de l'aéroport de Rome - photo Metronews


Les gaz sous-terrains peuvent, selon Alberto Basili, de l’INGV, conserver leur chaleur pendant des dizaines de milliers d’années après une éruption volcanique, et remonter à la surface … ce phénomène a été observé en d’autres endroits autour de Rome par le passé, avec des animaux domestiques tués pour avoir respiré ces gaz. ( DailyTelegraph / Roma)


Le système volcanique le plus proche de cette région du Latium est le Colli Albani, connu aussi comme le « Vulcano Laziale » , ou Alban Hills.


Colli Albani est une structure volcanique complexe de type somma – une caldeira avec cône central – située au sud-est de Rome, et comportant deux caldeiras nichées et des évents post-caldeira excentrés.

Le point le plus haut du complexe Colli Albani est le Monte Cavo, 949 mètres, un cône de scories situé sur le bord sud-ouest de la la jeune caldeira Faete. Deux lacs de cratère, les lago Albano et lago Nemi, remplissent les plus récents cratères post-caldeira.

 

Monte_Cavo_-_Rocca_di_Papa_-_948_m---Deblu68.jpg Colli Albani - le oint culminant du complexe : un cône de scorie, le Monte Cavo, Rocca di Papa  - photo Deblu68

 

Carta-geologica-dei-Colli-Albani--modificata-da-Giordano-et.jpg


               Carte géologique de Colli Albani - modifiée d'après Giordano & al. 2010 /Geoarchologia

 

L’évolution géologique de Colli albani est subdivisée en trois grandes phases :

- Tuscolano-Artemisio : de 600.000 à 360.000 ans   

- Faete : de 300.000 à 200.000 ans  

- une phase hydromagmatique finale : entre 70.000 et 36.000 /22.000 ans (dates variables selon les sources).


La phase Tuscolano-Artemisio : elle comprend quatre cycles éruptifs, chacun caractérisés par la mise en place de coulées pyroclastiques et chutes de tephra, suivies de coulées de lave clôturant le cycle.

Le second cycle est responsable de dépôts d’ignimbrites (389 km³ - De Rita 1988) d’une épaisseur de 90 mètres, exposés dans les vallées du secteur est du volcan ; ils sont appelés "Pozzolane Rosse" ou "Pozzolane di San Paolo".

Le quatrième cycle, daté de 360.000 ans, a produit deux coulées igimbritiques, le "Tufo litoide" et le Villa Senni Tuff. Ce cycle éruptif clôture la phase et correspond à un effondrement majeur de la caldeira, accompagné de vigoureuses éruptions et de coulées de lave et coulées pyroclastiques.


La phase Faete : après une brève période de repos, l’activité reprend au centre de la caldeira avec la construction d’un nouveau petit stratovolcan. Les volumes émis au cours de cette phase sont moins importants, de l’ordre de 2 km³.


La phase hydromagmatique finale : Des éruptions hydromagmatiques marquent différents cratères excentrés, dans le secteur ouest du complexe volcanique. C’est au cours de cette phase que se forment les cratères Nemi et Albano.

Le lac Albano est le lac volcanique le plus profond de la région volcanique Italienne centrale, connue aussi comme région comagmatique romaine : 170 mètres de profondeur, pour un niveau d’eau à 293 m. d’altitude. Le niveau du lac Nemi est situé à une altitude de 316 mètres, mais il est moins profond.

 

Albani_1994_01-albano-crater.jpgColli Albani volcanic complex - Lago Albano, un maar - photo B.Behncke / archives The cradle of volcanology


Le Colli Albani était encore considéré récemment comme un volcan inactif …  son âge a été revu, et malgré que des éruptions historiques durant la période romaine soient incertaines, des essaims sismiques, durants plus de deux ans, ont été enregistrés au cours de cette époque. Depuis les anneés 1980, la région est sismiquement active. En 1989-1990, des soulèvements récents du sol ont été enregistrés, avec un maximun précisément au centre du complexe volcanique.

 

Colli-Albani---INGV.gifSoulèvement enregistré sur une ligne NO-SE (points rouges - échelle de droite) - Profil topographique (courbe en vert - échelle de gauche , en haut) - Hypocentres de l'essaim sismique 1989-1990 ( points rouges zone grisée - échelle de gauche, en bas) - doc. INGV /  in http://www.conoscoimparoprevengo.net/articolo.php?pid=35&month=4

 

 

Sources :

- Daily Telegraph - Volcanic "geyser" erupts close to Rome airport - link

- Volcanoes of central and south Italy - Colli Albani volcanic complex - link

( from The cradle of volcanology / Colli Albani volcanic complex / Boris Behncke)

- Current geodetic deformation of the Colli Albani volcano: a review - 2010 - link

- Conosco - imparo - prevengo : i Colli Albani - link

- Global Volcanism Program - Alban Hills

Commenter cet article

Emmanuelle 29/08/2013 00:17


Est ce que cela peut être dangereux, j'ai une amie qui habite près de Rome? Merci pour la réponse. Cordialement

Bernard Duyck 29/08/2013 08:08



D'après les infos, pas de danger sauf à proximité immédiate de la sortie des gaz, où un risque d'intoxication n'est pas à négliger ... d'où la zone d'exclusion instaurée.



Articles récents

Hébergé par Overblog