Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

2012-03-08-07-04-19.jpg

                        Nevado del Ruiz - panache blanc du 08.03.2012 - photo INGEOMINAS

 

2012-03-08-07-17-03.jpg

Nevado del Ruiz - le glacier sommital recouvert par des cendres, à l'avant-plan - photo INGEOMINAS


Lors d'un survol effectué hier en collaboration avec la Force Aéronautique Colombienne, les volcanologues de l'INGEOMINAS ont pu constater la présence de cendres sur le glacier sommital. Les cendres déposées pourraient provenir d'une série de petites explosions qui aurait débuté le 22 février, selon les relevés sismiques.

L'édifice présentait un dégazage abondant format un panache haut de 1400m.

 Le 8 mars à 7h05 locale, une explosion, accompagnée d'un signal de trémor et d’une petite émission de cendres a pu être observée par le personnel de surveillance au niveau du canyon du rio Azufrado. Cet évènement a été corroboré par les images de la caméra du secteur de La Pirana , et par les mesures des taux de SO2.

L'édifice est considéré comme toujours instable et une augmentation de l’activité n’est pas à exclure.

Le niveau d'alerte jaune est toutefois maintenu.

 

Pour mémoire, le 13 novembre 1985,la catastrophe d'Armero:

Après un an de phénomènes annonciateurs, l’éruption débuta en fin d’après-midi. La phase paroxysmique se produisit à 21h09, avec la formation d’une colonne plinienne montant à 30.000 mètres, engendrant une pluie de cendres et lapilli au nord-est du volcan. La phase plinienne fut précédée et suivie de déferlantes et coulées pyroclastiques. La fusion de la neige et du glacier libéra une masse colossale d’eau (estimée entre 10 et 60 Mm³), qui, se mêlant aux produits éruptifs, engendra des lahars.

Dans les vallées, les lahars avaient au moins 40 mètres d’épaisseur et leur vitesse de déplacement était de 50-60 km/heure. La coulée principale dévala le Rio Langunillas pour atteindre et engloutir la ville d’Armero, située à 74 km. du volcan, où périrent 20.000 personnes (sur les 29.000 habitants). D’autres coulées, empruntant les drainages des Rios Chinchina et Guani, firent des dégâts à Mariquita et Honda.

 

 

map_ruiz_hazard_zones.gif

    Carte des risques : zones concernées par les coulées pyroclastiques et les lahars - doc. USGS

 

Ruiz85 aerial lahar armero 12-09-85 medNevado del Ruiz - vallée comblée par les lahars trois semaines après l'éruption - photo USGS 09.12.1985

 

Source :

- INGEOMINAS - Observatorio Manizales. - photos

- USGS / CVO - Nevado del Ruiz eruption and lahars 1985 - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog