Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

turrialba_ali_2010.01.21.jpg

                     La zone sommitale du Turrialba en janvier 2010 - photo Nasa / Ali

La zone la plus touchée se situe dans le quart ouest - remarquez le chemin d'accès en lacets au belvédère.


Depuis l'éruption phréatique des 5 et 6 janvier 2010, le site le plus important de dégazage du Turrialba se situe au niveau de la paroi SO. du cratère ouest. S'en émane une vigoureuse colonne riche en vapeur d'eau et gaz bleutés, à haute température, qui se déverse jusqu'à 1 km. sous les bords du cratère.

 

Turrialba-12.10.jpg                      Vue du cratère ouest du Turrialba, le 12.10.2011 - photo Ovsicori

 

Intensa-degasificaci_n-con-vientos-del-este_-Vista-desde-el.jpgIntense dégazage blanc, vu du SO. du volcan ... c'est cette colonne blanche qui lui a valu son nom Turrialba (tour blanche) - photo Ovsicori Janvier 2010


Les fumerolles situées au NE de la nouvelle bouche sont couvertes de soufre et émettent bruyamment des gaz, dont la température oscille entre 300 et 520°C; celles des flancs externes ouest se maintiennent à un niveau d'émission modéré, tandis que celles des flancs sud présentent des émissions plus faibles et sporadiques.

 

Toutes ces émissions génèrent une acidification de l'atmosphère ambiante, tant en raison de dépôts humides que sec. Les pluies acides ne constitue qu'une des formes de dépôt humide.

On enregistre régulièrement des pluies acides d'un pH égal ou inférieur à 5,6 depuis 2007, année qui marque la fin d'une phase de repos de 150 ans.

Entre mai et septembre 2011, on enregistre même au siège de l'Ovsicori des pluies acides d'un pH moyen de 4,5.

 

www-ovsicori-una-ac-cr_vulcanologia_turriantesdesp-htm_qypc.jpgEntre mai 2007 et janvier 2008, la dégradation de la végétation est spectaculaire - photos E.Duarte / Ovsicori.

 

zones-de-destructions---fin-aout-2009-Ovsicori.jpgCarte des dommages à la végétation ( 1 : sévères - 2 : modérés - 3 : légers) établie par l'Ovsicori fin août 2009.

 

Le 12 octobre, une visite bisannuelle de terrain a été effectuée par les équipes de l'Ovsicori : elles ont constaté une zone de destruction végétale totale au nord-ouest du Turrialba.

A un kilomètre sous le bord du cratère, les pentes raides présentent des grandes taches noires formées par des pluies acides dégoulinant sous le couvert des feuillus ... des dizaines d'hectares de forêt primaire sont touchés.

 

3409tur6.jpgQuelques zones "vertes" voisinent encore des aires peuplées d'arbres morts sous lesquels le sol est stérilisé et roussi. - fin août 2009 Toro Amarillo - Courtesy of OVSICORI-UNA.


Plus bas, dans la zone des exploitations laitières, des squelettes d'installations restantes se maintiennent vaille que vaille sous les bourrasques de vents et la pluie. d'autres appentis corrodés et pourris se sont effondrés.

Les odeurs de fromage et de fleurs ont été remplacées par celle des gaz sulfureux, la couleur vert a cédé le pas à l'orange et au jaune sale. Plus de chants d'oiseaux, plus aucun mammifère n'est visible.

L'érosion des pentes provoque une déstabilisation superficielle des sols et leur stérilisation ne permet pas la réimplantation des végétaux.

 

Turrialba-12.10---2.jpgVue comparative d'une "finca" située sur les pentes basses - photo du haut : 28.09.2007 - photo du bas : 12.10.2011 - par E.Duarte / Ovsicori.

 

28.09.2011-OMI---SO2.jpgUn exemple de l'intense flux de SO2, le 28.09.2011; il déferle sur la vallée centrale et la péninsule de Nicoya, direction SO.  -  Doc. AURA / OMI - Nasa Goddard space flight center

 

Sources :

- Rapports divers de l'Ovsicori - dont le dernier en date du 12.10.2011

- Nasa - Global sulfur dioxide monitoring home page - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog