Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

En 2013, le Turrialba et le Poas ont tenus la vedette, laissant dans l’ombre l’Irazu, et les tribulations de son lac acide.

 

z---costa-Rica-298-copie.jpg

            Irazu - cratère principal et lac acide en fin 2008, dans les nuages - photo © Bernard Duyck

 

z---costa-Rica-303-copie.jpg               Irazu - le lac acide, lors d'une brève éclaircie - photo © Bernard Duyck 12.2008

 

Le niveau du lac a commencé à baisser à la fin 2009, pour s’assécher complètement en mai 2010. Fin 2011, il récupère son niveau  … pour fluctuer au cours de l’année 2012, et atteindre un niveau minimum en fin d’année.

Infcampo1231070cmsIrz1.jpg    Cratère principal de l'Irazu - situation au 12.03.2010 / Ovsicori rapport d'observation de terrain 


29.10.2011-Collapsus-Irazu---F.Chavarria-Kopper.jpgLes cratères sommitaux de l'Irazu - et la trace du collapsus - photo 29.10.2011 / F.Chavarria-Kopper / Ovsicori

 

2013.01-Irazu-lac-17.01.2012---16.01.jpgEvolution du lac acide de l'Irazu entre le 17.01.2012  (photo G.Avrard - vu du nord) et le 16.01.2013 (photo E.Duarte - vu du sud) / Ovsicori.


En 2013, le lac acide sèche complètement en février.

 

2013.02-Irazu-lac-02.jpg Irazu - le lac du cratère principal est presqu'à sec le 09.02.2013- l'encart du 22.07.2010 montre le niveau du lac en avril 2004 (pointillés noirs) / photos G.Avrard & E.Duarte / Ovsicori

 

A l'occasion de cet assèchement, un modèle digital du lac a été réalisé par les scientifiques de L'Ovsicori. La profondeur du cratère est de 270 mètres, mesurés à partir du mirador; la surface du plancher, en sa partie la plus basse, est de 43.000 m². Ce modèle digital va permettre de calculer le volume du lac, en cas de récupération, et d'étudier la circulation de l'eau en partie haute de l'édifice.

 

Irazu-lac-modele-02.2013.jpg                        Modèle digital du cratère principal de l'Irazu - doc. Ovsicori 02.2013

 

 

En mars, le lac est toujours à sec, et le cratère principal est marqué par une anomalie thermique visible à la webcam thermique FLIR SC660 ; sa topographie ne montre pas de différences notables, excepté l’accumulation de matériel érosif en provenance des parois.

 

2013.03-Irazu-lac-03.jpg Cratère principal de l'Irazu en mars 2013 - a. vu du nord - b. thermogramme du fond du cratère depuis La Playa Hermosa - c. thermogramme du fond du cratère depuis le côté nord - d./e. le cratère en 2010 - f. le cratère le 28.03.2013 - photos et doc. Ovsicori / J.Barquero & G.Avrard .

 

2013.05-irazu.jpg

Irazu flanc nord - b./c. thermogrammes montrant des anomalies thermiques sur le flanc nord  et la paroi verticale - d. la cueva norte grande - e./f./g./h. minéraux de la cueva norte grande- Doc et photos Ovsicori / photo aérienne F.Chavarria-Kopper.

 

La grotte située au nord-est concentre un flux important de gaz; CO2 et H2S, responsable de la formation de dépôts minéraux soufrés et de la formation de stalagmites. Le fond de la grotte présente une anomalie thermique, température de plus de 65°C, et une concentration en CO2 dans l'air 13 fois supérieure à la normale.

 

En avril, le niveau du lac a baissé de 30 mètres par rapport à janvier 2001. Sur le fond du cratère, une zone non circulaire de 90 mètres de large se compose d’argiles et limons fins, desséchés, de couleurs orange ou gris selon le secteur. Ces matériaux ont commencé à s’effondrer suite au séisme de Nicoya – magnitude 7,6 - du 5 septembre 2012. A l’est du cratère, les matériaux de la zone orange sont liés en partie à un collapsus de février 2003 et d’autres consécutifs aux évènements de 2012. Les parois grises au nord-est présentent de profondes fissures.

 

estadovolc_2013-0411.jpg

Irazu cratère principal - a. les argiles desséchées orangées (point N) et grises (point G) au fond du cratère - b. le glissement de terrain "orangé" à l'est du cratère principal - la vue générale permet de visualiser les deux grandes zones de glissement. - photo E.Duarte 12.04.2013 / Ovsicori (les couleurs ne sont pas très bonnes, mais le document est intéressant)

 

2013.05.18---Irazu.jpg           Irazu -  Fond du cratère principal  le 18.05.2013 - photo G.Avrard / Ovsicori


Les conditions de retour à un lac de niveau stable ne sont toujours pas réunies en août 2013, malgré l’absence d’anomalies thermiques au fond du cratère.

 

2013.09.07---Irazu---Brandon-Arias-Ramirez---RSN.jpg               Irazu - le cratère principal à sec - 07.09.2013 - photo Brandon Arias Ramirez / RSN

         A comparez avec la photo du haut prise en 2008 (voir triangles gris clairs au centre gauche)

 

Sources :

- compilation des rapports mensuels de l'Ovsicori-Una

- RSN - Red Sismologia Nacional Costa Rica.

Commenter cet article

Emmanuelle 15/09/2013 13:50


Il y a une photo de vous, vous avez dû beaucoup marché pour la prendre, cela semble très haut et très dur à atteindre?

Bernard Duyck 15/09/2013 18:25



Non, pas vraiment ... on peut arriver presqu'au sommet en voiture, comme pour le Poas.



Articles récents

Hébergé par Overblog