Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

L’écosystème Jehol Biota comporte les formations Yixian et Jiufotang et leurs nombreux fossiles  situées dans la province de Liaoning, dans le nord-est de la Chine.

 

animal-fossils-pompeii-china- a Psittacosaurus - b-c ConfucJehol Biota - vertébrés fossiles dans la position "boxer-like" typique des victimes de coulées pyroclastiques - photo Baoyu Jiang / Nanjing university

a : Psittacosaurus - b,c : Confuciusornis (un oiseau primitif de la taille d'un corbeau)

 

Cet écosystème était dominé au Crétacé (130-120 Ma) par des marais et de nombreux lacs ; son climat était tempéré et les pluies saisonnières.

Les formations Yixian et Jiufotang forme une séquence de sédiments siliciclastiques faiblement stratifiés, principalement des grès et schistes déposés dans des zones lacustres. Il n’y a pas de traces de dépôts continentaux, comme du sable éolien ni de paléosols. Ces sédiments ont préservés un grand nombre de fossiles (dinosaures à plumes , oiseaux primitifs , ptérosaure, e.a.), certains d’entre eux présentant même des tissus mous.

A l’analyse, ces sédiments finement stratifiés sont interrompus par des lits volcaniques, tuffs et basaltes, occasionnellement recoupés de dykes et sills (Zhou & al 2003)

Les lits de Jehol furent déposés sur le continent Eurasiatique, une zone continentale étendue émergeant complètement des océans au début du Crétacé et composée de nombreux blocs tectoniques.

 

Palaeogeographical setting of the Jehol Biota. - Zhonghz Zh

Carte a : extension géographique au cours du temps de Jehol Biota, reportée sur une carte actuelle - carte b : carte paléogéographique de l'est asiatique au crétacé et localisation du front de subduction  - Doc. Zhou Zhonghe / in article de Bristol University.

 

a, Modern-day map showing different geographical extents of the Jehol Biota through time. I, Yixian Formation and its lateral equivalents (Late Hauterivian/Barremian); II, Jiufotang Formation and its lateral equivalents (Early Aptian); modified from ref. 4. The filled square marks the position of the major vertebrate-bearing sites in Liaoning Province. Insect faunas from penecontemporaneous units in Kazakhstan are remarkably similar to those from the Jehol Biota, and may indicate a westward extension of these ranges. b, Palaeogeographic map of eastern Asia in the Lower Cretaceous, showing major regional tectonic features. The arrow indicates the approximate position of outcrop of the Yixian and Jiufotang Formations in northeastern China. This region would have occupied a palaeolatitude of approximately 40–45° N during the late Mesozoic era.

Abbreviations refer to major tectonic divisions: EUR, Europe; INC, Indo-China; IND, India; J, Japan; JUN, Junggar; K, Korea; KAZ, Kazakhstan; LH, Lhassa; MON, Mongolian; NCB, north China; QI, Qiangtang; SCB, south China; SH, Shan Thai; SIB, Siberian; TAR, Tarim.

 

Yixian-Formation---Confuciusornis-sanctus-M--F---IVPP.jpg

Psittacosaurus-meileyingensis--one-of-the-numerous-species-.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A gauche,deux spécimens de Confuciusornis sanctus, mâle avec la longue queue de plumes et femelle - doc. IVPP

A droite, reconstitution du Psittacosaurus meileyingensis, une des espèces de Psittacosaure du Crétacé en Chine (voir photo du dessus- en a)

 

 

 

 

 

Les lits volcaniques du groupe Jehol résultent de l’activité ignée autour du Pacifique, contemporaine de ces dépôts sédimentaires et considérée comme maximale pour la Formation Yixian (130-123 Ma), et déclinante pour la formation Jiufotang (123-120 Ma).

 

Chaque squelette a été directement intégré dans les coulées pyroclastiques accompagnant des éruptions explosives. Ils ont été retrouvés dans une position de mort -  position du boxeur, résultant du raccourcissement post-mortem des tendons et muscles - et présentent des signes de carbonisation rappelant ceux marquant les victimes à Pompéï. Ces nuées ardentes sont responsables tout à la fois de la mortalité de masse, de l’ensevelissement, du déplacement relatif des cadavres dans l’environnement lacustre – des fossiles d’organismes aquatiques côtoient ceux d’organismes terrestres – et finalement de la longue conservation des composants de l’écosystème Jehol, qu’on pourrait qualifier de " Pompéï animalier chinois ".

 

Sources :

- American Museum of Natural History - Researchers describe "animal Pompeii" in China - link

- National Geographic Daily News - Ancient Ash Volcanoes Entombed Chinese Dinosaurs, Pompeii style eruptions preserved ancient beasts in mass-death disasters. - link

- Nature - New evidence suggests pyroclastic flows are responsible for the remarkable preservation of the Jehol biota - by B.Jiang, G.Harlow, K.Wohletz, Z.Zhou, J.Meng. - link

- University of Bristol, Palaeobiology and  Biodiversity research group – The Jehol Biota - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog