Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L’USGS a comparé diverses zones volcaniques où il y avait exploitation industrielle de la géothermie.

Il s’agit des champ volcanique de Clear Lake en Californie, avec le Geysers Geothermal field (1500 MW), de la caldeira de Long Valley avec le Casa Diablo Geothermal development (40 MW), de Salton Buttes avec l’Imperial Valley Geothermal field (>300MW)… et d’Hawaii, avec la Puna Geothermal Venture. Les champs de géothermie Californiens sont monitorés par le CalVO, ceux d’Hawaii par l’HVO.

 

 

hot-bubbling-pool---Farrar---USGS.jpgHot bubbling pool, à Casa Diablo - l'alimentation est faite au niveau de fractures dans le fond de la "hot spring" (zone sombre à droite) - photo C.Farrar / USGS.

 

Puna-geothermal-venture.jpg              La centrale géothermique de Puna / Hawaii - photo copyright: Hawaiian Electric Company


 

 

La subsidence liée au développement géothermal d’une zone se doit d’être documentée avec prudence, pour bien séparer les effets de l’activité volcanique proprement dite de ceux liés aux forages et à la production énergétique.

 

De grandes différences existent entre ces différentes zones en relation avec:


- la nature géologique de zones de production et des propriétés du réservoir hydrothermal.

A Hawaii, la zone de production se situe au sein de la zone de rift Est bien active et se compose de roches volcaniques au travers desquelles les fluides se meuvent le long de fractures, tandis qu’en Californie, les zones de production se situent sur du terrain sédimentaire ou composé de roches non-volcaniques.

Le fonctionnement d’une zone de rift inclue un élargissement lié à de la subsidence, pour s’adapter à l’injection magmatique … si la subsidence est soudaine, elle peut s’accompagner de risques. Des séismes peuvent aussi jouer sur ces structures : ainsi, en novembre 1975, durant le tremblement de terre de M7,5, le bas de la zone de rift Est s’est brutalement affaissée de 25 cm. Depuis, l’HVO n’a documenté qu’une subsidence d’un centimètre par an.


- la technique d’exploitation géothermique, et le pourcentage total de fluides extraits et réinjectés de et dans la zone productive.

A Hawaii, la totalité des fluides et gaz pompés est réinjectée en profondeur dans le réservoir de roches volcaniques … Dans le Geysers Geothermal field en Californie, moins de la moitié des fluides pompés sont réinjectés.

 

Pour Hawaii, les scientifiques ont indiqué que la subsidence liée à la production énergétique de Puna Geothermal Venture est inférieure à la subsidence naturelle de l’Est rift zone, et chiffrée à environ 1,25 cm.par an.

Le taux de subsidence moyen du Geysers Geothermal field californien, mesuré entre 1977 et 1996, était quant à lui de 4,7 cm./an. (Mossop)

Par contre, la situation en zone de rift est susceptible d‘inclure de plus grands risques de coulées de lave, et d’émissions de gaz et tephra en cas d’éruption.

 

Sources :

- Big Island videonews - Volcano Watch : Can geothermal development cause rift zone to subside ?

- Puna Geothermal Venture, Hawaii, USA - link

- Subsidence at the Geysers Geothermal field - by A. Mossop & al. / Stanford university

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog