Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'éruption du volcan islandais Eyjafjöll en avril-mai a estompé une découverte en mer au large de Santa Barbara (Los Angeles - USA):

          des grands dômes asphaltiques.

 

Une plongée du submersible Alvin en 2007 a fait découvrir sept buttes, situées à 213 mètres de profondeur et à environ 16 km. de la côte américaine, au large de Santa Barbara.

Le dôme le plus large a la taille de deux terrains de football et est haut comme un immeuble de six étages.

 

bathymetry_en_108012--Sentry---Dana-Yoerger-WHOI.jpg   Document Dana Yoerger - Woods Hole Oceanographic Inst. - mat : Sentry.


Il y a 35.000 ans, une série de structures, ayant l'aspect de volcans sous-marins, ont déposé des flots importants de pétrole; ceux-ci se sont solidifiés sous forme de dômes découverts récemment par une équipe pluridisciplinaire comprenant la National science Foundation (NSF), la Woods Hole Oceanographic Institution (WHOI), l'université de Santa Barbara (UCSB), des chercheurs des universités de Sydney et de rhode Island

 

D'autres plongées réalisées en 2009, utilisant l'Alvin et le Sentry, un véhicule sous-marin autonome, ont permis de prendre des photos et des échantillons.

 

Asphaltvolcano---Woods-hole---Jack-Cook.jpg 

Formation d'un "volcan asphaltique" et la relation entre l'asphalte et le méthane sur l'environnement. Schéma WHOI - Jack Cook

 

David Valentine, de l'UCSB, décrit cela : "les textures visibles ressemblent à un liquide originel qui se serait solidifié sur place ... c'est une des raisons pour laquelle on les a appelé volcans, à cause de la ressemblance avec des coulées de lave".

Au départ d'un réservoir situé en profondeur, les fluides seraient remontés le long d'une faille, auraient subi l'action de micro-organismes avant de s'accumuler sous la forme d'un dôme progressivement solidifié.

Des tests effectués ont infirmé le fait que ces structures soient des volcans ; grâce à des analyses spectrométriques, à la datation au carbone, à la chromatographie en phase gazeuse et à la présence de micro-fossiles, les scientifiques ont démontré qu'il s'agissait en fait d'asphalte, formé lors d'un épanchement de pétrole au niveau du plancher océanique datant de 30 à 40.000 ans.

Ils ont également découvert que ces structures ont été à un moment donné une source importante de méthane. Ce gaz "à effet de serre" doit avoir eu une action sur le climat et la vie à l'époque glaciaire, et même avoir créé une "zone morte" ... bien que le site ne soit plus considéré comme actif, les submersibles ont remarqué des zones qui laissent encore échappé des bulles de gaz à l'heure actuelle (gaz résiduel ?)

 

asphalt_volcano5_h.jpgLes scientifiques de l'UCSB ( C.Farwell, S.Bagly et D.Valentine) avec un morceau d'asphalte recueilli par le bras mécanique de l'Alvin - en comparaison avec des roches, ce morceau semble fort légér à manipuler .


La prochaine étape sera une étude basée sur un forage, pour déterminer le stade de formation de l'asphalte, son origine et l'action des micro-organismes sur le dégradation des huiles et leur identification.

 

Sources :

-NSF - Scientists discover underwater asphalt volcanoes.

 lien

- WHOI scientist find ancient asphalt dome off California coast

  lien

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog