Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Je vous emmène en Afrique de l'est à la rencontre de ses plus hauts sommets et de volcans intéressants : Le Kilimandjaro, le mont Kenya, le mont Méru, le mythique Ol Doinyo Lengaï, l'Empakaï, le Ngorongoro, le Niyragongo et le Nyamuragira pour ne citer que les plus connus.

Le rifting Africain est une des merveilles géologiques de notre monde, un endroit où les forces tectoniques créent de nouvelles plaques aux dépens d'anciennes. Le processus concerne plusieurs pays : l'Ethiopie, le Kenya, l'Ouganda et la Tanzanie, et plusieurs plaques tectoniques : la plaque Arabique, la plaque Nubienne (ou Africaine) et la plaque Somalienne, se rencontrant à un point de triple jonction, dans l'Afar.


             Colored Digital Elevation Model showing tectonic plate boundaries,outlines of the elevation
             highs demonstrating the thermal bulges and large lakes of East Africa.
             The basemap is a Space Shuttle radartopography image by NASA.


Le rift Ethiopien, au nord, se poursuit par une série d'autres rifts :
la branche Ouest, connu sous la dénomination de "Albertine rift", contient les grands lacs africains de l'ouest; la branche Est coupe le Kenya du nord au sud. Des parts de cette branche Est sont dénommées "Rift Kenyan" ou "Gregory rift" du nom du géologue qui l'a cartographié au début du 20° siècle.
L'ensemble s'étend sur plus de 1.000 km.

                   Rift segment names for the East African Rift System. Smaller segments are sometimes
                    given their own names, and the names given to the main rift segments change depending
                    on the source. The basemap is a Space Shuttle radar topography image by NASA.

               Les escarpements du rift Gregory vus du sommet de l'Ol Doinyo Lengai - © B.Duyck


Comment se sont formés ces rifts ?

Le modèle le plus communément admis à l'heure actuelle, est la présence d'anomalie thermique, remontée de l'asthénosphère avec un volcanisme fissural en Afar et au centre du Kenya (les dômes Ethiopiens et Kenyans - voir carte du dessus). La poursuite du "bombement" continue ensuite associé à un effondrement, créant un rift et formant la structure caractéristique "horst et graben" .





Ces zones où la croûte terrestre est amincie, sont constituées d'un mélange de roches continentales et basaltiques... si les phénomènes d'étirement perdurent, ils peuvent mener à la naissance d'un futur océan et à la séparation de la plaque somalienne du continent.



Le rifting de l'Afrique de l'Est est compliqué par le fait du développement de deux branches. Le grand lac Victoria est situé entre ces deux branches. Il est admis que les rifts ont suivi les anciennes cicatrices entre les masses continentales qui sont entrées en collisions, il y a des milliards d'années en formant le craton (*) africain ... les rifts est et ouest se séparent autour du lac Victoria à cause de la présence de ce "coeur" de roches métamorphiques anciennes - le craton Tanzanien.


* CRATON : Les boucliers continentaux sont apparus par remontées de matériaux profonds du manteau le long de panaches convectifs. Des sédiments se sont ensuite accumulés tout autour pour former des plaques quasiment indéformables : les cratons qui forment aujourd'hui les continents.

Sources :
- "East Africa's Great Rift Valley : a complex rift system" par
   James Wood & Alex Guth  - Michigan Technological University.
- "Volcanologie" - chapitre sur Dorsale et ouverture océanique -
  de J.M.Bardintzeff - Dunod.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog