Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Les lacs salés sont une particularité du Rift est-africain :

EN ETHIOPIE, pour n'en citer que quelques-uns : le lac Karoum avec le Dallol, le lac Abbe, le las Assal.

Le lac Karoum et son exploitation de sel, près du volcan Dallol, ont été étudiés précédemment.

Le lac Abbe, situé à la frontière de l'Ethiopie et de djibouti, est un lac endoréique nourri par les eaux de l'Awash.
D'origine tectonique, il se situe dans un graben encadré de deux horsts, et se situe à proximité d'un volcan endormi, le DAMA ALI.
Des cheminées ruiniformes surgissent du fond du lac et lachent des fumerolles soufrées, ce qui confirme le terrain volcanique.
De profondeur variant entre 8,6 et 31 m., son volume atteint 3 millions de mètres cubes, sa surface étant de 320 km².
Ses berges abritent une colonie de flamants roses.

                                               Le lac Abbe (11,10N-41,47E) - photo Nasa.

Le lac Assal est situé dans le triangle Afar; inscrit dans un graben entouré de deux horsts, il est séparé du Ghoubbet-el-Kharab - prolongement du golfe d'Aden via le golfe de Tadjourah - par le volcan Ardoukoba.
A moins 153 m. sous le niveau de la mer, c'est le point le plus bas du continent africain.
          Le lac Assal, au centre, séparé par l'Ardoukoba, du Ghoubbet-el-Kharab, en bas à droite.
                                                    11,41N - 42,25E - photo Nasa.

Les apports en eau sont irréguliers et proviennent d'oueds véhiculant les eaux des précipitations orageuses et d'infiltrations d'eau de mer, via e.a. une source de faible débit. Son évaporation est due à la sécheresse, la force du vent et la température élevée régnants dans cette région.

                                    Les rivages du lac Assal, avec la plaine de sel - Wikipedia.

Les conditions de cristallisation, jointe à la forte teneur en minéraux, permettent de découvrir de très gros cristaux d'halite (jusqu'à 1 cm. de côté) et de gypse cristallisé en rosace ou "en fer de lance", dont l'accumulation peut former des buttes de plusieurs dizaine de mètres.



AU KENYA, on en compte cinq. Du nord au sud, ce sont les lacs Magadi, Elementeita, Nakuru, Bogoria et Turkana.



Le lac Magadi est le lac le plus "salé"; il est alimenté par une série de sources chaudes dont la température monte à 45°C, les principales sources jaillissent au sud-ouest du lac, là où se forme sa seule nappe d'eau claire et où se concentre les oiseaux.
La forte concentration en sel constitue un danger pour les poussins de flamants ; lorsqu'il ne pleut pas suffisamment, l'eau se transforme en une gelée épaisse qui se cristallise autour du bas des pattes... empêchant les poussins de suivre les adultes, de se nourrir convenablement, et ils finissent par en mourir.

                             Image satellite du lac Turkana - Wikipedia.

Le lac Turkana est le plus grand des lacs de la Rift Valley : avec 250 km. de long sur 50 km. de large., il couvre 7.500 km² .
Ce lac fut appelé "lac Rodolphe", en l'honneur du premier homme blanc arrivé sur ses rives, l'archiduc Rodolphe d'Autriche.
Les teintes vertes dues aux algues, lui ont valu la surnom de "mer de jade".

Il fait référence au "berceau de l'humanité" à la suite de la découverte en 1967 de fossiles par le Dr. Richard Leakey. En 2007, on a trouvé une machoire supérieure d'homo habilis et un crâne d'homo erectus vieux de 1,55 millions d'années proches l'un de l'autre ... impliquant que ces deux espèces différentes se seraient côtoyées pendant plusieurs centaines de milliers d'années.
Des traces de pieds datant de 1, millions d'années attestent de la bipédie à cette époque.

Le lac Turkana est une halte importante pour les oiseaux migrateurs; c'est aussi un lieu de reproduction pour les hippopotames.
Des crocodiles habitent l'île centrale du lac; leurs oeufs fournissent un bonus alimentaire apprécié des pêcheurs locaux.

                  L'ile centrale du lac Turkana - Yann Arthus-Bertrand - fond d'écran
                                                   téléchargeable.                         


Le lac Bogoria présente de nombreuses sources chaudes et fumerolles. Deux zones géothermales  différentes ont été identifiées; la première est alimentée par des sources d'eau bouillante localisées aux rives ouest du lac et en rapport avec un aquifère superficiel. La seconde, situé au sud, est liée à un réservoir géothermal profond et plus chaud.
Il présente sur ses rives quelques beaux cônes volcaniques, dont le photogénique Nabuyatom.
Ce lac est peuplé lui aussi de troupes de flamants.

Le lac Nakuru, désigné comme site Ramsar, est sous contrôle depuis 1951 et 1953, années où il s'assécha. Il subit la pollution agricole (pesticides, engrais) et humaine de la ville de nakuru proche et peuplée de plus de 210.000 habitants. Le parc naturel adjoint est reconnu comme sanctuaire pour les rhinocéros noirs (45individus) et blancs(30 individus), et pour la girafe de Rothschild.
Trois cent espèces d'oiseaux en font un site ornithologique majeur.

                                                Les oiseaux du lac Nakuru - wikipedia.


EN TANZANIE, les lacs salés sont le lac Natron, le lac Manyara et le lac Magadi.

Le lac Magadi, dans l'enceinte du Ngorongoro, n'est pas à confondre avec son homologue Kényan ... "magadi " signifiant "salé" en swahili.

Le lac Natron vient d'être analysé.

                                    Le lac Manyara, en bordure du rift.
- © B.Duyck

Le lac Manyara, de taille limitée - 230 km² sur les 330 du parc -, est entouré de paysages variés : savane arborée à l'est, forêt sèche au sud-ouest et forêt tropicale au nord-ouest.
Son nom vient d'un terme Maa, emanyara, désignant une euphorbe, utilisée par les Maasai pour constriure les clôtures des enclos à bétail.
Selon Hemingway, le lac Manyara était le plus beau lac d'Afrique.


Il est alimenté e.a. par des hot springs suffisamment chaude pour "ébouillanter" un mabouya, lézard local.


 Un imprudent mabouya y a laissé sa peau.

© B.Duyck



Sa faune est extraordinairement riche : outre les big fives, c'est un paradis pour les ornithologues, qui y retrouvent, en plus des colonies de flamants, des pélicans, des jabirus, des cormorans pour les espèces aquatiques, divers rapaces, des calaos terrestres, des pintades, espèces de savane.

Un attroupement de cormorans et pélicans, infime partie des oiseaux rencontrés sur et le long du lac Manyara. -
  © B.Duyck

Dans ce parc, les lions ont pris l'habitude de faire leur sieste en hauteur dans les arbres ... particularité locale !

D'autres lacs, dont l'Eyasi, le Tanganika, le Victoria, l'Albert, le Kivu sont localisés dans la Rift Valley, mais ne sont pas considérés comme "salés".


Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog