Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
Le NGORONGORO

Ce volcan-bouclier est surtout renommé pour sa caldeira : le plus grande caldeira entière au monde.

      Une partie de la caldeira - le lac salé Magadi en saison sèche : septembre 2006 -
© B.Duyck

D'une hauteur actuelle de 2.380 mètres, le Ngorongoro à un diamètre total de 35 km.
Sa caldeira, de 19 sur 22 km., a son plancher à 1.700 m asl. et il faut donc descendre entre 400 et 600 m. le long des parois du cratère pour y accéder.

                                    La piste de descente dans la caldeira -
© B.Duyck

Avant son effondrement, la hauteur du volcan était comprise entre 4.500 et 5.000 mètres.

Sa formation date du Pliocène.
Un schéma intéressant de Pickering , dans les Annales de Géographie, nous explique la tectonique de la région du Ngorongoro.



A. à la fin du Miocène : formation d'une proto-Eyasi rift valley et du massif montagneux de Doinyogol.
B. au Pliocène : formation du Ngorongoro et des volcans environnants,
avec émission primaire de basalte, puis passage à une phase plus explosive avec production de tuffs et brèches. Apparition du lac Eyasi.
C. Fin du PLiocène-début du Pleistocène : formation du rift de Manyara/ Gregory rift et effondrement / formation de la caldeira du Ngorongoro.
D. Au Pleistocène supérieur : activité volcanique dans la caldeira du Ngorongoro et au NE. du massif, avec les volcans Kerimasi et Lengai.
Apparition du lac Manyara.

L'hydrologie du Ngorongoro est complexe : sur le plancher du cratère et à la base des parois, sourdent des sources d'eau fraîche.
Le lac Magadi est un lac saisonnier alcalin, nourri partiellement par les eaux de la Munge river descendant du volcan Olmoti, situé au nord de la caldeira. (datation : 24.000 ans BP)

                Des zones de forêts avoisinent la savane entrecoupée de zones humides. -
© B.Duyck

La composition des terrains : basalte à olivine, trachybasalte et trachyte.
Des cônes de scories parsèment la caldeira dont Engitati Hills, de composition basaltique et d'une texture suggérant sa formation lors d'une éruption subaquatique.


Cette caldeira, de par sa grandeur -370 km²- et ses parois qui l'entourent complètement offre un biotope protégé à une faune diversifiée et riche.
Demain : l'arche de Noé Africaine.

Sources :
- Persee.fr : Annales de Géographie n°438 - L'évolution de la Rift
  valley du Kenya ... - R.Battistini
    http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/geo_0003-4010_1971_num_80_438_15294

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog