Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages


Pas question de quitter la Tanzanie sans parler d'une gemme découverte voici seulement 40 ans, et qui devrait, mesdames, vous intéresser fortement :
                        la ZOÏSITE BLEUE ou TANZANITE.

                                                     Tanzanite brute . free-form.ch

C'est Tiffany, le célèbre joailler qui lui donna le nom de Tanzanite, plus commercial, après la découverte de cette gemme transparente en territoire Maasai, à proximité du Kilimandjaro dans les collines de Merelani. On la trouve au sein des îlots montagneux formés d'ardoises métamorphiques, de gneiss et de quartzites.


Ce minéral est remarqu
able étant donné son fort trichoïsme, présentant selon l'orientation du cristal des éclats dans trois couleurs : bleu saphir, violet et rouge bourgogne.
Du pont de vue composition chimique, ce minéral métamorphique, provenant de l'altération hydrothermale de plagioclases calciques, contient fréquemment du vanadium, en plus des composants traditionnels de la zoïsite : albite, séricite et calcite.
formule : 
Ca2Al3(SiO4)3OH
dureté : 6 - 6,5 sur l'échelle de Mohs.
densité : 3,34-3,43.
cristallisation : orthorhombique-dipyramidale.
propriétés optiques : indice de réfraction : 1,69-1,71
                                   polychroïsme : brun-rouge-bleu


La Tanzanite est mille fois plus rare que le diamant; diverses raisons à cela : tout d'abord, on ne la trouve qu'en un seul endroit au monde, la Tanzanie; ensuite, son extraction difficile (baisse des rendements, besoin de creuser toujours plus profondément).
De plus, la spéculation est entretenue par les joailliers américains, alors que les vrais saphirs deviennent difficiles à trouver.
Mais sa beauté a un revert : sa faible dureté en fait une pierre fragile, qui doit être portée avec précautions. Il ne faut jamais la nettoyer aux ultra-sons, et éviter le contact avec des acides.
.
Cette pierre a fait la fortune des Maasai, qui ont placé leur argent dans leurs troupeaux, mais aussi dans des immeubles modernes à Arusha. http://www.lesafriques.com/actualite/quand-lor-des-masai-tourne-au-bleu.html?Itemid=89?articleid=12303



Messieurs, à vos porte-feuilles !
Les prix les plus fantaisistes circulent : entre 500$ pour une pierre de 1,37 carats à 690.000$ pour une de 2 carats-AAA.
Pensez-y lors d'une prochaine visite en Tanzanie.

sources:
- Gemstone .de
- vidéo de france24 sur l'extraction de la Tanzanite.
- faites votre choix sur http://www.lapigems.com/tanzanite.asp



Commenter cet article

fournier fabien 04/11/2009 12:55


Merci de ta reponse Bernard.Pendant ma scolarité,Mes professeurs m' ont empeché
de continuer mon parcourt pour devenir volcanologue , j' étais tres fort en geographie,geologie,français,anglais,physique et chimie, et paradoxalement tres
mauvais en mathematique.Jacques voulait me faire travailler par l' apprentissage sur le tas.Malheuresement , il est parti.Donc c' est un grand espoir qui s' est effondré pour moi.Il avait vu que je
suis tres motivé ,et je suis pugnace.Lors de mes 2 rencontre avec lui, en conférence à vulcania,il  m' a transmit cette passion des volcans.Je suis quelqu' un qui apprend vite.Et suis tres
courageux.Il voulais me prendre sous son aile ,il m' à prevenu que c' est un metier tres dur ,et tres
éprouvant , Je lui avait dit que j' étais pret à tenté l' aventure .J' y arriverais,au besoin , je vais passé par le reportage ,pour parvenir à mes fins .Je voudrais prouvé à mes professeurs qu'
ils ont eu tort.Tout ce que je demande , c' est que l'on me donne une chance ,que l'on me teste.A presque 40 ans , je suis toujours
motivé et cherche toutes les pistes possible ,pour atteindre mes objectifs.Merci pour ton message ,Bernard.Fabien.


Fournier Fabien 03/11/2009 17:16


J' appréçiais beaucoup Jacques .Je l' ai croisé 2 fois .Je l'ai classé au meme rang que Haroun Tazieff.Merçi pour tout ce que tu m'as inculqué.Tout ce que tu m'as appris .Bon voyage .Tu voulais m'
enmené avec toi .Mais helas ,ça ne freras point .
J' espere qu' un volcanologue comme toi , pourras m' enmené sur les volcans .Là
je travaillerais en ta memoire .Je prouverais ma pugnacité et mon devouement
aux volcanologues ,qui voudront bien me donner la chance ,que tu voulais me tendre .Je ne te deçevrais pas .Si un volcanologue , li cet article , qu'il me donne ma chance , de pouvoir travailler
sur les volcans , j' apprends vite ,et n' ai pas peur du grand risque .Je suis tete brulé.Alors avis aux volcanologues ,qui seront pret à me donner une opportunité.Pour travailler en ta memoire ,et
celle de Tazieff.Merci Jacques .


Bernard Duyck 04/11/2009 11:17


Merci de ton passage sur le blog.
Je suppose que tu voulais faire un hommage à Jacques Durieux ... mais il s'est accroché à l'article sur la Tanzanite.
Pour devenir volcanologue ... je crois qu'il vaut mieux posséder un solide cursus universitaire à l'heure actuelle (géologie, géochimie ...), avant d'espérer intégrer une quelconque équipe de
volcanologue.
Je ne suis pour ma part qu'un vulcanophile et, bien qu'il soit en général "accessibles", je ne crois pas que des volcanologues emmènenet des "bleus" sur le terrain .
Courage ... si tu as "le feu sacré", tu y arriveras.


Articles récents

Hébergé par Overblog