Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

  La silhouette du Lengai, vue du lac Natron - période calme : 09.2006 - © B.Duyck


Situation :


    Situation du Lengai dans la Gregory Rift Valley - Tanzanie -
        d'après "Guide des volcans"  M.Rosi & al.


Situé dans la plaine, au sein de la Gregory Rift Valley, ce stratovolcan la surplombe du haut de ses 2.962 mètres.
Le Lengai est situé à proximité d'une des grandes failles, probablement formée il y a environ 1,2 millions d'années (Dawson 1992) ; l'activité volcanique dans cette région a précédé et suivi l'apparition de la faille. Les plus anciens volcans sont e.a. le Ngorongoro, le Gelai, le Kerimasi.
L'Ol Doinyo Lengai est âgé de 370.000 ans seulement et est le grand volcan le plus jeune dans cette partie de la rift valley. (C.Nyamweru)

C'est le seul volcan connu pour avoir éjecté des tephras et les laves de type natrocarbonatites dans les temps historiques. (voir article suivant sur les carbonatites)

Brève histoire éruptive :


L’activité du volcan a débuté dans le cratère Sud du volcan,
aujourd’hui éteint.
Elle s’est déplacée depuis quelques centaines d’années dans le cratère Nord. On connaît, à l’Oldoinyo Lengaï, huit éruptions majeures depuis 1800. En 1883, G.A. Fisher est le premier à faire une description scientifique du Lengaï, où il nota l’émission de « fumée » en provenance du sommet du volcan, et où il recueillit des témoignages de grondements en provenance de celui-ci.

L'activité historique du Lengai est rythmée par une alternance de périodes effusives longues de quelques mois à plusieurs années et des phases explosives de type Vulcanien, brèves de quelques semaines ou mois.

De Janvier à Juin 1917 eu lieu une éruption explosive majeure durant laquelle des cendres furent déposées jusqu’à 30 km aux alentours du volcan. Lors de cet épisode, le grand lac de lave qui existait en haut du volcan fut remplacé par un cratère sommital profond.
C’est entre juin et décembre 1940 qu’une éruption fut étudiée en détails pour la première fois par J. Richard. Trois phases principales ont été différenciées.
Tout d’abord il a pu être observé de petites explosions projetant le vieux matériel du volcan
, puis de violentes explosions projetant du matériel relativement lourd comme des blocs et des bombes, se terminant par l’émission d’une grande quantité de gaz. Pour finir beaucoup de cendres furent éjectées. Après cette éruption, le cratère n’était plus alors qu’un énorme trou, et le paysage était recouvert de cendres blanches jusqu’à 100km aux alentours.
Une autre éruption majeure eu lieu en 1966-67 de type Vulcanien puis Plinien qui créa une caldera longue de 500m, large de 350m et de 100m de profondeur.
Ce cratère s’est par la suite rempli de lave lors de l’éruption suivante en 1983 en atteignant presque les rebords du cratère.
C’est en 1998 qu’une éruption a complètement rempli le cratère et que la lave s’est mise à déborder
de celui-ci. Entre les grands évènements, le volcan reste actif avecdes brèves émissions de laves formant de petits cônes et la présence de fumeroles, sauf entre 1968 et 1983 où aucune activité n’a été enregistrée.

Le cratère en 2006 - notre camp de base  : les points bleus au N.O., près de l'overflow - le lac Natron au N.E.  -  © B.Duyck 2006.


 La dernière éruption importante s’est produite le 19 juillet 2007.

Voyage 2006 - avant la dernière éruption:


Voyage effectué avec "Aventure et volcans", dans des conditions qui furent difficiles pour moi car je me suis retrouvé, à Kili airport, sans bagages, avec comme seul matériel mon appareil photo.
Ne voulant pas pénaliser notre petite équipe, j'ai acheté quelques t-shirts et sous-vêtements au marché dArusha, loué sac de couchage et batons grâce au chauffeur ... et léger comme l'air, en route vers la montagne sacrée des Maasai.
Après une mise en jambe dans les gorges de Engare Sero, une courte nuit précède notre ascension. Réveil à minuit, un petit déjeuner vite avalé, une heure de 4x4, et nous voilà à pied d'oeuvre : à peine la montée entamée, je suis largué par mes trois compagnons de voyage, plus jeunes, et me retrouve seul avec Edgard, notre guide. A la lueur de ma frontale, dans du sable volcanique qui se dérobe sous les pieds, j'ai l'impression de grimper des dunes sans fin ... mais avec un ravin que je devine parfois à moins d'un mètre.
A la faveur d'une brève halte, je peux observer, en mangeant une barre énergétique, le superbe ciel étoilé. Dans un silence pesant, j'ai soudain l'impression d'être observé. Je me retourne : l'imposante masse noire du volcan me surplombe et là, en équilibre sur la pente, je prends conscience de la formidable "puissance" du Lengai.
La muraille se redresse au fur et à mesure de la progression. J'ai l'impression que mes jambes ne répondent plus et il m'arrive de faire 3 à 4 pas, sans bouger d'un pouce dans cette poussière volcanique impalpable.
Il me faut puiser les forces dans une volonté farouche d'y parvenir pour continuer et marcher, marcher ... sans notion du temps qui passe ni de la distance qui reste à parcourir.
Les 400 derniers mètres sont les plus durs : je m'aide des bras et des mains, et poussant, tirant, m'agrippant à la roche friable, je me hisse, mètre après mètre, en assurant chaque prise, collé au volcan, vers ce sommet tant convoité.
Le sommet est atteint au moment où le soleil se lève derrière le grand hornito qui domine le cratère : cinq heures et demi d'efforts pour une récompense méritée !

         Le soleil se lève derrière le T49B, "le gratte-ciel du Lengai" - © B.Duyck


      Le T47 (à gauche) et le sommet sortent de la brume matinale -© B.Duyck

Ce récit est subjectif ! D'autres vivront cette ascension différemment en fonction de leur condition physique et de leur âge ... mais seule "la volonté d'y parvenir" est le moteur qui permet de la réaliser.

Quelques références incontournables concernant le Lengai :

- "Ol Doinyo Lengai, the mountain of God " - tout ce que
  vous désirez savoir sur l'excellent site de Fred Belton,
  LE spécialiste du Lengai.
- "Ol Doinyo Lengai, a unique volcano" - site de Celia
  Nyamweru.
- Le site de "Stromboli on line" - photos et videos sur
  l'activité au Lengai.
- Le site de Thorsten Boeckel - superbes photos du Lengai.
  Expédition 2003 avec F.Belton, T.Pfeiffer, M.Fulle,
  S.Granier, M.Rietze. - et Expédition 2004.
- "Carbonatites" par Franck Möckel , supporté par le site de
  Th.Boeckel.

ceci est loin d'être exhaustif ... pour en savoir plus: voir les "liens" sur le site de Fred Belton.


à suivre ...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog