Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Une petite pause dans notre série sur les tunnels de lave avec l’éruption sous-marine d’El Hierro qui refait parler d’elle…

A une époque, des pierres noires et blanches flottantes ont été émises : appelées "restingolitas " ; ces pierres ont été analysées par diverses universités.

 

restingolitamariavilamcnbdetall.---Maria-Vila---MCNB.jpg

                 El Hierro - "Restingolitas" - photo Maria Vila / MCNB

 

imagen02.jpgEl Hierro - restingolitas sur la mer de Las Calmas, face à la ville de La Restingua - décembre 2011 - photo IGN / Gobierno de Canarias

 

imagen05.jpgEl Hierro - restingolitas sur la mer de Las Calmas en gros plan - décembre 2011 - photo IGN / Gobierno de Canarias


Formées de matériaux mixtes, ces"restingolitas " se composent d’une croûte extérieure noire de composition basanitique, similaire à un basalte, entourant un cœur blanc ponceux, de composition trachytique à rhyolitique.

 

La haute teneur en silice, la présence de restes de cristaux de quartz, de fragments de jaspe et de carbonates ont fait conclure que c’était des xénolithes provenant de roches sédimentaires datant du stade de préformation de l’île, chauffés par le magma ascendant, ce qui a causé une fusion partielle et la vésiculation (microbulles de 50 à 100 microns).

Leur analyse permet de comprendre les interactions entre le magma ascendant et la lithologie crustale de Canaries, comme celle des autres îles volcaniques des Açores et du Cap Vert. (V.R. Troll & al. - Floating sandstones off El Hierro (Canary Islands, Spain): the peculiar case of the October 2011 eruption)

 

eh-car-6.jpgSketch showing the structure of El Hierro Island and the 2011 events. Ascending magma that, according to the distribution of seismic events prior to eruption, moved sub-horizontally from north to south in the oceanic crust, is interacting with the pre-volcanic sedimentary rocks. The floating rocks found at El Hierro during the early days of the eruption are the products of magma– sediment interaction beneath the volcano. These ‘restingolites’ were carried to the ocean floor during eruption and melted and vesiculated while immersed in magma. Once erupted onto the ocean floor, they separated from the erupting lava and floated on the sea surface due to their high vesicularity and low density (from Troll et al., 2011).

 

Une étude récente de l’Université de La Lagune / prof. Antonio Darwich nous rapporte que les analyses chimiques et radiologiques révèlent un rapport spécifique entre le thorium et l’uranium dans les "restingolitas ".

La partie blanche montre des indices d’uranium six fois plus élevés que pour ceux caractérisant les autres roches volcaniques de l’archipel des Canaries, ce qui les classe parmi les roches volcaniques les plus radioactives au monde.

Le rapport uranium/thorium est de 3/1, au lieu d’être de 0,1 à 0,2 fois plus élevé … une exception donc! Ce résultat indique la soumission de ce matériel à un processus hydrothermal.

 

La couche blanche interne des "restingolitas " est un matériau âgé pouvant, selon une hypothèse, provenir de la plate-forme africaine ou de glissements de terrain de l’île proche de Ténérife, y inclus des matériaux éruptifs plus anciens … une nouvelle étude doit s’ouvrir sur ce sujet.

 

Quoiqu’il en soit, Antonio Darwich précise que les "restingolitas " doivent être considérés comme des pierres rares, si pas uniques au monde, en raison de leur teneur en uranium ; Bien que leur distribution, soit par une filière mercantile, soit par des dons sympathiques aux enfants de l’île, soit conséquente, elles ne sont toutefois pas considérées comme dangereuses parce que les quantités d’uranium présentes ne sont pas significatives en valeurs absolues.

 

RIC---2----J.jpg

El Hierro - La Restigua : petit musée de l'éruption sous-marine 2011-2012 - photo J.Volta / Earthquake Report

 

 

Sources :

- V.R. Troll & al. - Floating sandstones off El Hierro (Canary Islands, Spain): the peculiar case of the October 2011 eruption.

- Diario de avisos - Las piedras de la erupcion herrena, de las mas radioactvas del mundo.

- Eartquake report - The 2011 submarine volcanic eruption in El Hierro (Canary islands), Spain - Eruption overvieuw.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog