Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Une alerte-éruption a attiré mon attention, le 2 août, mais comme d'une part je ne connaissais pas l'existence de volcans à cet endroit, que d'autre part il n'y avait pas urgence ... j'ai préféré me renseigner plus longuement avant d'en parler.

 

D'après des scientifiques Russes, le Mont Elbrus, considéré comme la plus haute montagne européenne, pourrait entrer en éruption au cours du siècle en cours.

 

elbrus-map.jpg

                    Situation géographique du mont Elbrus, dans la chaîne du Caucase.

 

Les scientifiques russes sont arrivé à cette conclusion en découvrant une colonie de mousses sur son sommet !

La montagne est en réalité sous surveillance depuis la fin du 20° siècle et des articles, publiés en 2004 (réf. ci-dessous), synthétisent les résultats de ces études géologiques et géophysiques : cette montagne est un volcan "actif".

Les anciens ne s'étaient pas trompés à son sujet : ils croyaient que Zeus y avait enchaîné Prométhée entre les deux sommets; Prométhée était un titan qui avait volé le feu aux dieux pour l'offrir aux hommes, référence à l'activité éruptive historique.


 

Mt._Elbrus_in_Russia.jpgLe mont Elbrus domine la vallée de Baksan et le village de Terksol. - photo Jason Blue-Smith / de.wikipedia.

 

Elbrus.jpg                   Document Nasa Earth Observatory - User Tigerente on de.wikipedia.

 

L'Elbrus (Elbrouz) est un grand stratovolcan à deux sommets, recouverts de nombreux glaciers. Le sommet "est", culminant à 5.595 m. et présentant un cratère de 250 m. de large, est séparé du sommet "ouest" , 5.633 m., par un col élevé. Les productions du volcan recouvrent 260 km² et la coulée de lave la plus longue court, sur son flanc NNE.,  sur une longueur de 24 km.

Sa dernière éruption date du début de l'ère chrétienne : 50 ans +/- 50. (données GVP).

Ndlr : les sommets sont référencés dans beaucoup de sources à des altitudes respectives de 5.642 et 5.621 m.

L'étude -réf. en sources -, publiée en 2004, a identifié une évolution du volcan en cycles, qu'elle qualifie de "précaldera, caldera et postcaldera" ; la formation de la caldeira  a été datée entre 722.000 et 689.000 ans. Elle mesurerait 17 km. sur 14, pour une surface totale de 230 km² environ. (ce qui correspond grosso modo à l"aire de production donnée par le GVP).

 

L'activité post-volcanique est composée de solfatares près du sommet et de sources chaudes sur les flancs (mesurées à 21°C sur le flanc nord et plus chaudes ailleurs).

 

L'Elbrus est recouvert par une épaisse couche de glace, mais qui n'est pas présente dans le cratère "est", où on a enregistré une température de 20°C - à une altitude de plus de 5.000 mètres -, ce qui permet à la mousse de pousser dans les crevasses.

Une étude est menée par l'Université d'état de Moscou, qui utilise un interféromètre laser pour suivre les changements de la chambre magmatique du volcan et de la croûte terrestre au même endroit.

Vadim Milyukov, qui dirige l'équipe scientifique, constate : "la chambre magmatique superficielle commence à se réchauffer" ... " nous avons développé une méthode avancée pour contrôler les caractéristiques de résonance de cette chambre et en mesurer les changements. Tout montre que le volcan se réchauffe. Il est cependant difficile de prévoir quand il entrera en éruption, mais il y a de fortes probabilités pour que quelque chose se passe".

Selon les scientifiques russes, il sera nécessaire d'étudier les concentrations d'hélium et d'aérosols émis, permettant ainsi de contrôler le début d'une nouvelle phase d'activation. Ils notent qu'il n'y a pas pour le moment de séismes liés à une recharge de la chambre magmatique.

 

Le danger principal reste une fusion de la glace et de la neige qui recouvrent le volcan, suivie de lahars qui menaceraient 20.000 personnes vivant en contrebas de l'Elbus.

 

Quoiqu'il en soit d'un "reveil hypothétique" du volcan Elbrus, ceci nous aura permis tout au moins de découvrir une région où le volcanisme est peu souvent évoqué.


                      

Sources :

- Volcanews .

- The voice of Russia : "Scientists predicting Elbrus eruption" - 02.08.2010.

- Global Volcanism Program - Elbrus

- Russsian journal of earth sciences - Acitivity of elbrus volcano (North Caucase) - lien

- Russian journal of earth sciences - The Elbrus caldera in the northern Caucasus : geological structure and time of formation. - IGEM/USGS - lien

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog