Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'éruption du volcan Nabro en Erythrée s'est arrêtée après 18 jours d'activité ...  flash back sur celle-ci.

 

La première éruption historique du volcan Nabro a commencé le 12 juin 2011. L'émission d'un panache de cendres à plus de 15.000 mètres, repéré par les satellites, a créé quelques perturbations dans le trafic aérien de la région. Une seconde phase éruptive, commencée le 16 juin, a émis un panache important en direction du Soudan et de l'Ethiopie... depuis le volcan continue à émettre de grandes quantités de cendres , de dioxyde de soufre et de vapeur d'eau, affectant massivement les habitants du Danakil, de Djibouti et du Soudan.

 

nabro_ali_2011.06.24--lum.nat-jpg

 

nabro_ali_2011.06.24.jpg

Deux images de l'éruption du Nabro, au 24.06.2011 - L'image du bas, "en fauses couleurs", permet de bien distinguerla coulée de lave et l'évent émetteur au centre de la cadira.

NASA Earth Observatory image by Robert Simmon, using EO-1 ALI data. Caption by Robert Simmon.

Instrument: EO-1 - ALI 24.06.2011

 

Grâce au monitoring par satellite de la Nasa , on a pu voir qu'entre le 24 et le 27 juin, les coulées de lave n'ont avancé que de 100 à 150 mètres.

Une image du mercredi 29 juin montre que l'activité a cessé, bien que l'anomalie thermique liée à la coulée soit perceptible; Les satellites ne détectent plus d'émissions au niveau du volcan, et le Volcanic Ash Advisory Center de Toulouse a confirmé la nouvelle.

 

 

nabro_ali_2011178_swir_lrg.jpg

En comparant avec l'image ci-dessus, on voit la faible progression de la coulée de lave entre le 24 et le 27 juin. - photo  en fausses couleurs : EO-1 ALI  , courtesy of the NASA Earth Observatory.

 

Modis-29.06.jpg

Close-up sur une photo Terra / Modis 29.06.2011 07h40 UTC - les carrés rouges signalent l'anomalie thermique.


Au niveau humain, outre les perturbations aériennes, cette éruption a affecté entre 3.500 et 9.000 personnes et causé au moins sept morts, et peut-être davantage si on inclue le peuple Ethiopien dont on est sans nouvelles.

Mais les problèmes ne sont pas résolus pour les habitants de la région : deux saisons très sèches consécutives marquent la corne d l'Afrique et cette année est considérée comme la plus sèche pour ces zones pastorales depuis 1950-51.

L'impact de la sécheresse a poussé à la hausse le prix local des céréales : entre mai 2010 et mai 2011, les prix du maïs en Ethiopie ont augmenté de 117%, le prix du sorgho en Somalie de 240%, et celui du maïs au Kenya de 58%.

En même temps, le cheptel est marqué par une surmortalité; de plus les tensions et conflits ont réduit l'accès de cette région pour les ONG et l'aide humanitaire.

 

Bassin-d-eau-vide---Bondo---Kenneth-Odiwour-IRIN.jpgUn bassin d'eau à sec témoigne de la sécheresse qui frappe la corne de l'afrique - photo Kenneth Odiwour / IRIN


Un nombre considérable d'êtres humains sont menacés par la famine : d'après l'OCHA - Office for the Coordination of Humanitarian Affairs - et son réseau FEWS.net - Famine Early Warning systems - , dix millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire de façon urgente dans a région. Il donne comme chiffres : 3,2 millions en Ethiopie, 200.000 à Djibouti, 2,5 millions en Somalie, auxquelq s'ajoutent 600.000 personnes en Ouganda et 3,5 millions au Kenya.

 

DR-2011-000029-KEN_0628_1-copie-2--copie.jpg                       Zones nécessitant une aide humanitaire - d'après une carte UN OCHA / FEWS.

 

Sources :

- Nasa Earth Observatory - link

- Rapid response - Terra Modis  - link

- UN OCHA - link

- IRIN - Severe food crisis hits region - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog