Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'éruption du volcan Nabro en Erythrée s'est arrêtée après 18 jours d'activité ...  flash back sur celle-ci.

 

La première éruption historique du volcan Nabro a commencé le 12 juin 2011. L'émission d'un panache de cendres à plus de 15.000 mètres, repéré par les satellites, a créé quelques perturbations dans le trafic aérien de la région. Une seconde phase éruptive, commencée le 16 juin, a émis un panache important en direction du Soudan et de l'Ethiopie... depuis le volcan continue à émettre de grandes quantités de cendres , de dioxyde de soufre et de vapeur d'eau, affectant massivement les habitants du Danakil, de Djibouti et du Soudan.

 

nabro_ali_2011.06.24--lum.nat-jpg

 

nabro_ali_2011.06.24.jpg

Deux images de l'éruption du Nabro, au 24.06.2011 - L'image du bas, "en fauses couleurs", permet de bien distinguerla coulée de lave et l'évent émetteur au centre de la cadira.

NASA Earth Observatory image by Robert Simmon, using EO-1 ALI data. Caption by Robert Simmon.

Instrument: EO-1 - ALI 24.06.2011

 

Grâce au monitoring par satellite de la Nasa , on a pu voir qu'entre le 24 et le 27 juin, les coulées de lave n'ont avancé que de 100 à 150 mètres.

Une image du mercredi 29 juin montre que l'activité a cessé, bien que l'anomalie thermique liée à la coulée soit perceptible; Les satellites ne détectent plus d'émissions au niveau du volcan, et le Volcanic Ash Advisory Center de Toulouse a confirmé la nouvelle.

 

 

nabro_ali_2011178_swir_lrg.jpg

En comparant avec l'image ci-dessus, on voit la faible progression de la coulée de lave entre le 24 et le 27 juin. - photo  en fausses couleurs : EO-1 ALI  , courtesy of the NASA Earth Observatory.

 

Modis-29.06.jpg

Close-up sur une photo Terra / Modis 29.06.2011 07h40 UTC - les carrés rouges signalent l'anomalie thermique.


Au niveau humain, outre les perturbations aériennes, cette éruption a affecté entre 3.500 et 9.000 personnes et causé au moins sept morts, et peut-être davantage si on inclue le peuple Ethiopien dont on est sans nouvelles.

Mais les problèmes ne sont pas résolus pour les habitants de la région : deux saisons très sèches consécutives marquent la corne d l'Afrique et cette année est considérée comme la plus sèche pour ces zones pastorales depuis 1950-51.

L'impact de la sécheresse a poussé à la hausse le prix local des céréales : entre mai 2010 et mai 2011, les prix du maïs en Ethiopie ont augmenté de 117%, le prix du sorgho en Somalie de 240%, et celui du maïs au Kenya de 58%.

En même temps, le cheptel est marqué par une surmortalité; de plus les tensions et conflits ont réduit l'accès de cette région pour les ONG et l'aide humanitaire.

 

Bassin-d-eau-vide---Bondo---Kenneth-Odiwour-IRIN.jpgUn bassin d'eau à sec témoigne de la sécheresse qui frappe la corne de l'afrique - photo Kenneth Odiwour / IRIN


Un nombre considérable d'êtres humains sont menacés par la famine : d'après l'OCHA - Office for the Coordination of Humanitarian Affairs - et son réseau FEWS.net - Famine Early Warning systems - , dix millions de personnes ont besoin d'aide humanitaire de façon urgente dans a région. Il donne comme chiffres : 3,2 millions en Ethiopie, 200.000 à Djibouti, 2,5 millions en Somalie, auxquelq s'ajoutent 600.000 personnes en Ouganda et 3,5 millions au Kenya.

 

DR-2011-000029-KEN_0628_1-copie-2--copie.jpg                       Zones nécessitant une aide humanitaire - d'après une carte UN OCHA / FEWS.

 

Sources :

- Nasa Earth Observatory - link

- Rapid response - Terra Modis  - link

- UN OCHA - link

- IRIN - Severe food crisis hits region - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog