Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques

Après la naissance de la Voragine en fin octobre 1945, l’activité sommitale se fait au cratère nord-est, entre février et octobre 1946, et sur ces deux cratères en janvier février 1947.

 

On relève d’importants volume de lave – 7 Mm³ - lors des éruptions de février-mars 1947 sur le flanc NE au départ de différents évents situés respectivement à 3050, 2350, 2300 et 2225 mètres d’altitude.

Du 2 au 4 décembre 1949, l’éruption se divise entre le sommet et les fissures des flancs sud et nord-ouest ; 4 Mm³ de lave sont émis.

 

annees-50---F.Cannizzo.jpg            L'Etna depuis Catania dans les années 1950 - doc. "Collezione privata Cannizzo"


Du 25 novembre 1950 au 2 décembre 1951, une fissure sur le flanc ENE du volcan,dans la Valle del Bove entre 2820 et 2250 mètres d’altitude émet d’énormes quantités de lave – 124 Mm³ - qui vont endommager des cultures et quelques habitations isolées.

 

Etna 1955 56 smlEntre avril 1955 et avril 1956, l'activité du cratère NE construit un cône pyroclastique et produit des coulées de lave.

En septembre 1955, un grand cône pyroclastique croit à la Voragine, dans le cratère central, et au centre du même cratère en février-avril 1956. Des fractures dans la partie supérieure de la Valle del Bove produisent de faibles effusions laviques en début 56. - Carte INGV Catania

 

 

Entre octobre 1959 et décembre 1964, des épisodes éruptifs violents marquent les cratères central et nord-est, remodelant un "nouveau sommet".

 

1960.07.17---Antonio-Cavallaro.jpg                                   Etna - éruption du 17.07.1960 - photo Antonio Cavallaro

 

NEC1962Stuclr.jpg                                      Etna - cratère NE 1962 - photo Studr

 

L’activité se fait ensuite au sommet, au cratères NE et central … épinglons la période janvier 1966 à avril 1971, avec une activité persistante et des débordements au cratère nord-est, accompagnés de fractures dans la Valle del Bove en liaison avec le cratère NE.


Au printemps 1968, formation de la Bocca Nuova, un petit puit d’effondrement situé sur le flanc nord-ouest du cône 1955-1964 du cratère central. La Bocca nuova va progressivement s’élargir par effondrements.

 

1955_71.jpg                     Etna - coulées des éruptions sommitales entre 1955 et 1971 - doc. INGV Catania

 

 L'éruption de 1971 :

 

1971-04.07 - Haroun tazieff GVP                 Etna - les prémices de l'éruption le 7 avril 1971 - photo Haroun Tazieff / GVP

La première phase est subterminale : du 5 avril au 7 mai, l'activité se fait au départ de 4 fissures radiales situées à la base sud-est du cône central.

L’éruption débute avec une phase explosive le long de fissures, où vont se former la bocca di Vulcarolo (3050-3000 m) et la bocca dell’Osservatorio (2985-2975 m). L'accumulation de scories incandescentes forme des cônes de projections (spatter cones) de la base desquels commencent à sortir des coulées de lave.

 

1971---vulcaniefenomeninaturali.jpg                      Etna 1971 - la bocca dell' Osservatorio - photo vulcaniephenomeninaturali

 

1971-observatoire-StuBW_10.jpg             Etna - 1971 - les premières coulées de lave entourent l'Osservatorio - StuBW10

 

Haroun Tazieff, sur l’Etna à ce moment, relate la destruction de l’ancien Osservatorio Etneo, situé à la Torre del Filosofo, dans son phrasé typique :


"...  Dès le début de cette éruption, en mars, ses premières coulées avaient buté contre le puissant édifice qu’était l’observatoire. Il avait sereinement supporté cette attaque et nous avions continué à l’habiter, malgré les bouches éruptives qui sifflaient, grommelaient, éructaient ou hurlaient à cent mètres delà. L’habitude aidant, nous n’éprouvions guère d’inquiétudes. Sauf, par moments, François Le Guern, jeune encore en ce métier. (…)

Il sortit voir et rentra aussitôt, la voix pleine d’alerte. Le temps de nous rechausser, d’attraper nos sacs à dos, de nous précipiter au dehors, d’aller nous jucher sur un bloc haut de trois mètres, et nous eûmes le privilège de contempler la large coulée, que Fanfan avait vue venir de l’amont, embrasser la base du bâtiment, l’encercler et ensuite poursuivre, imperturbable, son chemin vers l’aval à la vitesse, modeste sans doute mais rétrospectivement effrayante, d’un homme qui marche. (…) Peu après une nouvelle coulée vint de l’amont, identique à la première qu’elle recouvrait comme une monstrueuse chenille pourpre. Une troisième, puis une quatrième, puis une cinquième… notre refuge familier disparaissait à mesure que ces coulées s’empilaient autour de lui. En quelques heures cet empilement atteignit le toit. Ce toit disparut et, finalement,la coupole astronomique qui le surmontait.

Les coulées continuèrent à se superposer et désormais l’observatoire se trouve enfoui sous dix mètres de roche basaltique. Tout comme la gare terminale du téléphérique, abomination de béton et ferrailles qui se dressait à une centaine de mètres en aval. La disparition du télé consola mon cœur, qu’avait attristé celle du vieil observatoire. "

 

1971.04.24 Scarpinati giuseppe - INGV            Etna 24.04.1971 - la lave cerne l'Osservatorio Etneo - photo Giuseppe Scarpinati / INGV

 

La deuxième phase ; éruption de flanc du 7-8 mai au 11 juin.

 

Coulees-d-eruptions-1971.jpg       Etna - Carte des coulées de l'éruption de 1971 - les deux phases - doc. INGV Catania

 

Etna_SEC-14.05.1971---INGV--C.Sturiale.jpgEtna - 14.05.1971 - Naissance du cratère sud-est : ouverture d'une bouche à la base du cône central - photo Carmelo Sturiale prise de l'intérieur du Refuge Torre del Filosofo  / INGV
 


Les coulées se développent à partir de différentes fissures et le 13 mai, le front de lave haut de 10 m. et large de 150 m. coupe la route de Citelli.

Le 14 mai, une bouche s'ouvre à la base du cône central ... c'est la naissance du cratère sud-est.

Le 22 mai, après avoir détruit deux ponts et de nombreuses vignes, le flux s’avance vers Fornazzo et San Alfio … heureusement, il passera entre les deux, pour s’arrêter le 28 mai, à 1 km. à l’est de Fornazzo. Le volcan cesse d’émettre complètement le 11 juin.

 

Vidéo sur l'avancée de la lave près de San Alfio - 1971


 

 

 

Depuis septembre 1971, la Voragine présente des périodes intermittentes d’activité … en mai 1980, elle sera complètement remplie par la lave.

 

Entre le 30 janvier et le 29 mars 1974, une éruption sur le flanc ouest, la première sur ce côté depuis 1843, va former les Monti de Fiore et quelques coulées de lave.

 

Coulees-d-eruptions-1974---2-.jpgEtna - Situation du site éruptif de 1974 - Monti De Fiore , et des coulées et cônes préexistants - doc. INGV Catania

 

Sources:

- Sur l'Etna - par Haroun Tazieff - éd. l'Odyssée / flammarion

- Guide des volcans d'Europe et des Canaries - par M. Krafft & de Larouzière - éd Delachaux & Niestlé

- Italy's volcanoes - The cradle of volcanology - eruptions since 1900 - bu Boris Behncke.

- INGV - Osservatorio Etneo - Aprile-giugno 1971 : l'eruzione che segno l'inizio di una nuova fase di attivita del Vulcano - link

- Rapid morphological changes at the summit of an active volcano : reappraisal of the poorly documented 1964 eruption of Mount etna - by B. Behncke, M. Neri, G. Sturiale

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog