Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques

 

L’Etna est responsable d’importantes émissions de lave en 1978 :

Du 29 avril au 5 mai, une éruption au niveau du cratère sud-est et des fissures  dans la Valle del Bove à 3000-2575 m d’altitude émettent un volume de lave de 26 Mm³.

Du 24 au 30 août une éruption du cratères SE et des fractures en direction ENE dans la Valle del Leone, entre 3000 et 2300 m d’altitude émettent 3 Mm³ de laves. Du 18 au 29 novembre, une autre éruption, aux mêmes endroits qu’en août, émet 5 Mm³ de laves.

 

Coulees-d-eruptions-laterales-1971-1979.jpg                     Etna - coulées 1978-1979 - doc. INGV Catania


La seconde moitié de 1979 est marquée par de l’activité explosive-effusive intermittente à la Bocca Nuova et la Voragine.

Du 16 juillet au 9 août 1979, on enregistre de l’activité au lac de lave dans la Voragine, et de l’activité strombolienne au cratère sud-est., suivie de fountaining vigoureux et d’émissions de cendres, le 3 août, qui contraignent la fermeture de l’aéroport de Catania.

Des laves sont émises au niveau de nombreuses fissures dans la Valle del Bove …une coulée menace le village de Fornazzo. Entre 7,5 et 10 Mm³ de laves sont émises.

Le 19 septembre, une explosion phréatique à la Bocca Nuova tue 9 touristes et en blesse plus de 20 autres … les excursions au sommet sont interdites !

 

Coulees-d-eruptions-laterales-1981.jpgL’année 1981 est marquée par de fortes éruptions sur le flanc nord-nord-ouest, entre 2250 et 1120 m, après des siècles de calme dans ce secteur ; les coulées rapides, et caractérisées par un ratio d’effusion élevé de plus de 100m³/sec. coupent les routes et le chemin de fer, menaçant la ville de Randazzo. Dix-huit millions de mètres-cubes de lave sont émis.

 

Etna - coulées sur le flanc NNO en 1981 - doc. INGV Catania.

 

Eruption latérale du 28.03 – 06.08.1983 

L’éruption est précédée par une crise sismique (250 séismes en 30 heures) débutant le 27 mars à 0h.


Le 28 mars, une fracture éruptive s’ouvre sur le flanc sud de l’Etna, colonisé par les résidences secondaires et les infrastructures touristiques, détruisant partiellement le Piccolo Rifugio. Elle se situe entre 2900 et 2350 m. d’altitude. De son extrémité, jaillit une coulée de lave qui balaye 8 pylônes de la station de téléphérique, la Casa Cantoniera et touche le restaurant Corsaro. Un diverticule menace le Rifugio Sapienza situé à faible distance. Dans le même laps de temps, une série d’hornitos établis sur la fracture dégazent intensément.

 

1983---Sapienza---Delcampe.net.jpg       Etna 1983 - le Rifugio Sapienza cerné par les coulées de lave - carte postale site Delcamp.net

 

1983--Romolo-Romano.jpgEtna - 1983 - envahissement de la zone touristique par les coulées de lave - Photo by Romolo Romano, 1983 (IIV-CNR, Catania, Italy)./ GVP.


Le 1 avril, la lave envahit le restaurant Corsaro, et dans les jours qui suivent, le désolidarise de ses bases et le transporte sur une longue distance avant de l’engloutir.

 

ristorante-cartolina-lava-bar-inciendiato-83--Corsaro-hotel.jpgEtna 1983 - zone Sapienza : les laves encerclent le restaurant Corsaro; incendie du bar - doc. Hotel Corsaro.


Le 8 avril, une nouvelle vague de lave s’adosse au refuge Sapienza, en détruit une partie ; un bras envahit la zone forestière de Monte Vetore. Elle progresse les jours suivants en direction de la vieille ferme Casa del Bosco qu’elle détruit, ainsi que quelques villas et le restaurant La Quercia, à Piano Bottaro.

 

Coulees-d-eruptions-laterales-1983.jpg           Etna - coulées de l'éruption 1983 - en bleu: les barrages de terre - carte INGV Catania

 

1983.04---Etna----Romolo-Romano.jpgEtna 1983 - Les coulées de lave descendent le flanc sud de l'etna, et coupent les routes menant à la zone Sapienza pour former un champ de lave large de 1.000 mètres - on distingue les Monti Silvestri à droite de la photo, et la fissure éruptive, située à 4 km. au sud du cratère central enneigé. -
Photo by Romolo Romano, 1983 (IIV-CNR, Catania, Italy)./ GVP.

 

1983.06.05-Sapienza---J.Lockwood-USGS.jpg              Etna - zone Sapienza - le 05.06.1983 - photo John Lockwood / USGS / Oregonstate.


Les 60 premiers jours d’éruption sont caractérisés par une succession de coulées qui s’avancent et se recouvrent partiellement. La surface recouverte par une épaisseur moyenne de 10 m. de laves donne un débit de 6-6,5 m³/sec au cours de la première semaine d’effusion … durant les 60 jours suivants, la lave se met en place dans une zone de 3 km. autour des bouches effusives. La grosse partie de l’activité a consisté en une effusion au départ de bouches éphémères, alimentée par un tunnel de lave principal dans une zone comprise entre 1900 et 1600 m. d’altitude.

 

1983---Ferdinando-Scianna-Magnum.jpg                          Etna - coulée 1983 - photo Ferdinano Scianna / Magnum

 

1983---03.28---Romolo-Romano-IIV-CNR-Catania.jpgEtna 1983 - constitution des digues/barrages de terre le long des coulées fumantes (le bulldozer jaune donne l'échelle) - Photo by Romolo Romano, 1983 (IIV-CNR, Catania, Italy)./ GVP.

 

Diverses mesures ont été prises par la Protection civile, ainsi que des travaux visant à détourner la coulée, dans un climat de polémique entre les scientifiques, les administrateurs locaux et les écologistes. Haroun Tazieff, rappelé pour la circonstance, les détaille : " Trois chantiers avaient été ouverts : les deux premiers se trouvaient entre 2200 et 2100 m d’altitude , le troisième vers 1800m. Le premier préparait le dynamitage de la berge droite de la coulée, phase active de l’intervention. Les deux autres, en contrebas, en constituaient la phase passive : canalisation des laves une fois celles-ci déviées et confinement, ensuite, de ces laves derrière une digue de terre pour protéger, quatre cents mètres plus bas, Serra la Nave, son observatoire météo, le Grand-Albergo Etna et des résidences secondaires construites en ces dernières années ". 

Après des travaux difficiles remis deux fois en cause par le débordement de la coulée, les artificiers dynamitent la digue le 14 mai à 4h04. La brèche est large … et une partie du flot de lave s’avance dans la direction voulue. Avec le recul, Tazieff fait le bilan de l’opération : " finalement, environ 80% du débit – qui était en moyenne de 15 m³/sec. – se trouvèrent déviés vers le lit artificiel ménagé au pied du Monte Castellazzo, à l’ouest de la coulée, et 20% vers l’est. Rien, plus rien ne descendit plus vers les fronts qui menaçaient Ragalna, Nicolosi et Belpasso et qui furent définitivement stoppés dès le 15 mai. "

 

Du 8 mars au 13 juillet 1985, une éruption majeure marque de nouveau le flanc sud : accompagnée au début de fontaines de lave et d’une coulée émises par le cratère SE, la fracture éruptive coupant le Piccolo rifugio émettra des coulées moins longues qu’en 83. Le volume de laves émis est estimé à 30 Mm³.

 

Du 30 octobre 1986 au 27 février 1987, une éruption fissurale dans la Valle del Bove, entre 2900 et 2200 m, ,accompagnée au début de fountaining au cratère SE, émet un vol. de laves de 40 Mm³.

Le 17 avril 1987, une explosion phréatique tue deux touristes et en blesse 7 autres au cratère SE.

 

Coulées 1989 - INGV GVP                        Etna - coulées de sept.-octob. 1989 - doc GVP

En pointillés, la propagation de la fracture (25.09 - 03.10) - Flèches fines : coulées du cratère SE, et d'évents sur les fractures SE et NE (11-22.09) - flèches épaisses : avancée des coulées dans la Valle del Bove (jusqu'au 06.10) - Doc . GVP / équipes scientifiques coordonnées par le National Volcanic Group.

 

Entre le 11 septembre et e 9octobre 1989, de fortes fontaines de lave, et de l’effusion au cratère SE sont suivies d’une éruption de flanc dans la Valle del Leone, avec des volumes respectifs de 12 Mm³ et 26 Mm³.

La décennie se termine avec des fontaines de lave et de l’effusion au cratère SE.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Etna

- Sur l'Etna - par Haroun Tazieff - éd. L'Odyssée / Flammarion

- Italy's volcanoes - The cradle of volcanology - eruptions since 1900 - par Boris Behncke

- Etna Walk - archives etna 1983 / texte Salv. Caffo - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog