Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques

L’extrémité Est de la zone de rift Est de Big Island a été le théâtre d’une séquence éruptive de flanc fameuse en 1960, qui a transformé un paradis rural en paysage cauchemardesque.


Après l’éruption sommitale au cratère Iki du Kilauea fin 1959, la sismicité a augmenté le 13 janvier 1960 le long de la faille Kapoho. Cette faille borde au SE le graben Kapoho, tandis que la faille Koa’e le limite au NO (carte n°1).

Dans l’après-midi du 13 janvier, le graben a chuté de plus d’un mètre côté faille Kapoho, et d’un mètre vingt côté faille Koa’e. La population évacue spontanément … et vers 19h35, le ciel devenu rouge annonce le début de l’éruption.

Une fissure segmentée, longue de 900 mètres, laisse s’échapper des fontaines de lave durant une demi-heure, formant un rideau de feu d’une hauteur allant jusqu’à 100 mètres. Puis durant plusieurs heures, l’activité diminue de part et d’autre de la fissure pour augmenter dans sa partie centrale. Les coulées de lave a’a s’épandent vers le NE, accompagnées d’explosions de méthane et de flammes bleues. Vers 23h15, des explosions de vapeur marquent l’évent H, suite à la vraisemblable rencontre entre l’eau (saumâtre ou de mer) et la lave.

 

1960-January-14---Kapoho-eruption---by-D.H.-Richter-jpgKilauea - East Rift Zone -  Emission violente de vapeur par deux évents adjacents, et fountaining au niveau de deux évents séparés - 14.01.1960 photo D.H.Richter / HVO-USGS

 En début de journée le 14 janvier, les explosions de vapeur cessent, et le fountaining se cantonne à une section de 200 m. entre les évents B et E. Les retombées construisent un rempart de spatter/scories haut d’une dizaine de mètres, ouvert côté NE, par où s’écoule un flot de a’a descendant le graben sur 1500 m.

 

kapoho-1960.01.14---HVO.gifHawaii - East Rift zone - carte du 14.01.1960 , avec les failles Kapoho et Koa'e, délimitant le graben Kapoho - les évents de A à J furent actifs les deux premiers jours de l'éruption. - carte HVO-USGS

Le 15 janvier, la coulée a’a atteint 6m. d’épaisseur et 300 m. de large à l’endroit où elle croise la route Koa’e – Pohoiki. Elle atteint la mer à 8h, en générant un rideau de vapeur en s’y avançant. La coulée s’épanche vers le sud en direction d’Higashi Pond, formé lors d’un effondrement consécutif à la crise sismique de 1924. La lave va continuer à l’envahir jusqu’à le remplir entièrement le 20 janvier.

 

1960.01.15---Fountain-and-cone-at-vent-B-as-seen-from-Pu-u-.jpg

Hawaii - éruption Kapoho le 15.01.1960 - Fountaining et cône de l'évent B, avec une coulée a'a s'écoulant vers la droite du cône - quelques maisons de Kapoho sont visibles sur la gauche, en avant-plan - photo J.P.Eaton  / HVO-USGS

 

Entretemps, le 18 janvier, les fontaines de lave de l’évent B atteignent une hauteur de 365 à 425 m., expulsant de la ponce incandescente à 900 m. de haut. Le débit des fontaines alimente les coulées a’a qui s’éloignent du cône de scories, et finissent par déborder de la paroi du graben, en direction de Kapoho.

 

kapoho-1960.01.16--HVO.gifkapoho-1906.01.19---HVO.gifEruption Kapoho - à gauche, le 16.01 - à droite, le 19.01.1960

- cartes HVO. (un clic sur les cartes pour une vue plus grande)

 

kapoho-1960.01.23---HVO.gif    Eruption Kapoho le 23.01.1960 - notez les barrages construits en hachurés bleus - carte HVO-USGS


Trois tentatives courageuses furent entreprises pour stopper les coulées menaçant Kapoho et ses lotissements, à partir du 19 janvier (carte ci-dessus). En vain, puisque le 28 janvier, la coulée atteint la troisième barrière et s’épaissit devant le barrage jusqu’à atteindre une hauteur de 15 mètres. La pression injecte la lave dans le cinder cone non compacté Pu`u Kuki`i, le disloque et plonge sous le barrage pour en ressortir au sud, et ensevelir l’école du village. La barrière résiste sans efficacité jusqu’au 5 février, date à laquelle elle est complètement recouverte par la lave qui encercle le Pu`u Kukae.

Une autre barrière, longue de 1,6 km est construite le 21 janvier entre le Pu`u Kukae et l’océan, pour éviter la pénétration de la lave vers Kapoho beach lots et les installations des gardes-côtes à Cape Kumukahi. Elle contiendra un moment les coulées, mais cède en quatre places le 28 en après-midi, avant d’être recouverte le 29.

 

1960.01.23---JP-Eaton--2-.jpgEruption Kapoho le 23.01.1960 - cône de l'évent B, avec coulée a'a  - photo J.P.Eaton / HVO-USGS

 

Le sort de Kapoho se scelle le 27 : de la lave très fluide sort des évents B, L et K, alimentant les coulées a’a entre Pu`u Kuki`i et Kapoho. Cette nouvelle source condamne la ville … à 23h30, le flux de lave atteint la ville, et en 30 minutes, la coulée a’a se déplace vers le SO dans les rues, recouvrant maison après maison. Le 27 à minuit, la majeure partie de Kapoho est détruite.

 

1960.01.31_--by-J.P.-Eaton.jpgEruption Kapoho - fontaine de 200-300 m de haut au dessus de l'évent B - photo J.P.Eaton / HVO-USGS

 
Dans la nuit du 30 au 31 janvier, la température mesurée des fontaines de lave augmente sensiblement, en relation avec un changement de minéralogie (la teneur de la lave en olivine, faible à absente, se modifie et l’olivine devient le phénocristal dominant)  … plus tard, on va découvrir qu’une quantité de magma plus chaud provenant de la zone sommitale du Kilauea s’est mélangée avec du magma plus froid stocké dans un réservoir sous la zone de Kapoho depuis 1955 ou bien avant.

 

Kapoho-map-after-1960-eruption-copie-1.gifCarte post-éruption Kapoho - extension de la lave débordant de la ligne côtière - le 4 février 1960, la lave entoure complètement le double cône Pu`u Kukae-Pu`u Kuki`i. - doc. HVO-USGS


A la fin de l’éruption, les coulées ont recouvert plus de 10 km², y inclus 2 km²de terres nouvelles formées au-delà du trait de côte original. Le volume de lave émis est estimé à 122 millions de m³, auxquels s’ajoutent 7,5 millions de m³ de matériaux pyroclastiques.

 

A suivre: les implications de l'éruption Kapoho au sommet du Kilauea.

 

Source : HVO - Hawaiian Volcano Observatory 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog