Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

L’éruption du Novarupta en 1912 a eu des effets collatéraux majeurs.

 

Outre la naissance de la Vallée des dix mille fumées, elle est indirectement responsable de la vidange de la chambre magmatique du volcan voisin Katmai, de l’effondrement consécutif du sommet de ce volcan, qui n’était plus supporté, et la formation de la caldeira.

 

caldeira-Katmai-et-Mt-griggs---NPS-Roy-Wood.jpg La caldeira et le lac de cratère du Katmai - à l'arrière-plan, le mont Griggs  - photo Roy Wood / National Park service

 

Avant l’éruption de 1912, le Katmai était un stratovolcan coiffé de quatre sommets orientés NE-SO.

L’activité passée du Katmai se décline en deux ou plusieurs éruptions explosives au Pléistocène, tandis qu’à l’holocène, elle est caractérisée par des coulées de lave descendant le flanc SE du volcan situé le plus au sud-ouest du complexe dans la Katmai river.

 

Après 1912, la caldeira de 3 km. sur 4 qui s’était formée a été remplie  par un lac de cratère profond de 250 mètres,bordé de parois le surmontant de 500 à 1.000 mètres. Ses eaux recouvrent un anneau de tuff et un petit dôme de dacite post-caldeira, Horseshoe island, aperçu en 1916. Des glaciers se sont formés sur une banquette intra-caldeira.

 

Katmai-glacier---NPS-Roy-Wood-copie.jpg                    Glaciers sommitaux du Katmai - photo Roy Wood / National Park Service

 

Plusieurs données du Service national de météorologie, en 2003, 2005,2010 et 2011, font état de mobilisation de cendres par de forts vents et retombées de celles-ci sur l’île de Kodiak ; ces cendres ne proviennent pas d’une activité volcanique récente, mais elles restent cependant gênantes et dangereuses pour le trafic aérien.

 

Katmai---NPS.jpg                            Le volcan Katmai / Alaska - photo National Park Service

 

Les populations locales furent aussi affectées par l'éruption du Novarupta.

 

"  Durant les 3 jours de l'éruption, l'obscurité et les conditions étouffantes causée par les retombées de cendres et de dioxyde de soufre ont immobilisé la population de Kodiak. L'irritation des yeux et une détresse respiratoire étaient généralisées, et l'eau devenue impropre à la consommation. Les communications radio ont été totalement perturbées, et avec une visibilité proche de zéro, les navires ne pouvaient pas accoster. Les toits des maisons de Kodiak se sont effondrés sous le poids de plus d'un pied de cendres, les bâtiments ont été détruits par les avalanches de cendres qui se sont ruer à partir des versants proches, et d'autres structures ont brûlé après avoir été frappé par la foudre  générée par les phénomènes électriques au sein du nuage de cendres. "

 

1912-Kodiak-2----Amelia-Elkington-collection-AVO.jpgMaison à demi enterrée sous les cendres, à Kodiak - Amelia Ellkington collection / Archives univ. Alaska Fairbanks  / AVO-USGS.

 

13.08.1912---Katmai-village--2---G.C.Martin-AVO.jpg          Le village de Katmai, sous la cendre, le 18.08.1912 - photo G.C. Martin / AVO - USGS

 

" Des conditions similaires ont prévalues ailleurs dans le sud de l'Alaska, et plusieurs villages ont été abandonnés pour toujours, dont Savonovski et Katmai. La vie animale et végétale a été décimée par la pluie de cendres et de l'acide provenant de l'éruption. Les ours et les autres animaux de grande taille ont été aveuglés par les cendres et affamés suite à la disparition des plantes et des petites proies.  Des millions d'oiseaux morts,  aveuglés,   jonchent le sol, recouverts par la cendre. Les organismes aquatiques, comme les moules, les larves d'insectes et le varech, ainsi que les poissons qui s'en nourrissent , ont péri en eau peu profonde. L' industrie de la pêche au saumon a été dévastée, en particulier de 1915 à 1919, en raison de la famine et de l'échec de la reproduction des adultes, incapables de frayer dans ces eaux polluées ".  ( d'après Fierstein and others - 1998)

 

Les données les plus fiables ont été les observations faites à bord du vapeur "Dora", par Martin qui s'est rendu dans les villages de Kodiak, Katmai, Uyak et à Cold Bay, en août 1912 sans toutefois oser s'aventurer dans les terres. Il a recueilli les témoignages des habitants pour les relater en 1913.

 

Savonovski-1917-19.jpg

Savonovski - photo réalisée par le botaniste de l'expédition du National Geographic en 1917-19, Jasper Sayre - doc. archives Université alaska Anchorage.

 

L'abandon des villages permanents fut doublé par la perte des masques cérémoniels en bois sculpté de Savonovski.

Un trappeur qui avait établi sa cabane près du Naknek lake a retrouvé 35 masques avec lesquels il a décoré son intérieur. Il en a légué heureusement sept à un instituteur de New Savonovski, qui en a fait don à l'Alaska State Museum de Juneau.

 

Sources :

- Global volcanism program - Katmai

- Alaska Park science n°11 - Volcanoes of Katmai and the Alaska peninsula, N.P.S. -  link

 

  

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog