Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

 

Eruption-du-21.04.1990---R.Clusas.jpg                         Le panache de l'éruption du Redoubt le 21.04.1990 - photo R.Clusas


Au moment de célébrer cet anniversaire, deux questions viennent à l'esprit :


Une telle éruption est-elle possible aujourd’hui ?

L’Alaska possède une centaine de volcans actifs, et depuis 1900, on compte au moins cinq éruptions par décade … avec les trois dernières décades particulièrement actives.

Le Novarupta est l’un des volcans du groupe Katmai, qui a présenté 15 épisodes éruptifs sur les derniers 10.000 ans.

 

1334190242_ak147.jpg                   Les volcans du groupe Katmai parmi ceux de l'Alaska - doc. AVO-USGS

 

Nbr.eruptions.jpg                        Nombre d'éruptions en Alaska en fonction du temps -

 

De plus cette zone est sujette à de risques volcaniques tels que coulées pyroclastiques, nuages de cendres, lahars, comme on pu le voir lors de l'éruption du Redoubt en 1989-90.

La réponse est positive … sans pouvoir toutefois en préciser la date.

 

Quel genre d’impact aurait une éruption de ce type à l’heure actuelle ?

Des volcanologues ont analysé les risques spécifiques au groupe Katmai et aux communauté qui habitent cette région :

- l’Alaska est un corridor aérien vital

- la région abrite de bases aériennes militaires (corridor stratégique), et  des installations pétrolières.

- les ports desservent des lignes maritimes et des pêcheries

- la région abrite des réserves naturelles et une faune sauvage spécifique

- le tourisme dans le grand nord peut être affecté.

 

usgsfs030_97_ash-2.jpg              Les routes aériennes du grand nord et les arcs volcaniques - carte USGS.

 

Volcano-hazard-assessment-for-katmai-volc.---trafic-aerien.jpgSi on superpose les cartes de distribution du nuage de cendres de 1912 et celle des routes aériennes du grand nord, on s'aperçoit qu'elles sont toutes concernées par une éventuelle éruption de même type - les aéroports de Fairbanks, Anchorage, Dawson, Vancouver et Seattle sont dans la zone  -

doc. NPS / AVO-USGS J.Adleman

 

Dans le nord, où les routes sont impraticables en hiver, l’approvisionnement par voies aériennes est primordial pour la survie des populations locales, sans oublier le problème des évacuations sanitaires.

Ce corridor aérien et maritime sert de plus comme escale pour les longs courriers internationaux et les navires qui y refont le plein de carburant.

Le récent épisode volcanique islandais de l‘Eyjafjallajökull nous rappelle combien nos civilisations modernes basées sur les déplacements de personnes et marchandises en flux tendus sont fragiles et perturbées par ces nuages de cendres.

Le coût réel est difficile à estimer ( supérieur à 300 millions de dollars) car il comprend outre la perte des droits d’atterrissage, le manque à gagner des duty-free, le nettoyage des appareils et des pistes, les pertes liées aux passagers et à leur consommation.

 

Les simulations concernant les aléas liés à ce type d'éruption ont été faites surtout pour l'hémisphère nord, mais si les nuages de cendres passent le niveau de l'Equateur, la situation pourrait vite devenir inextricable.

 

Sources :

- Alaska Park Science - volcanoes of Katmai and the Alaska peninsula - NPS

- USGS - Volcanism in National Parks

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog