Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

 

Terra %Modis 15.04.10

Le nuage éruptif de l'Eyjafjöll photographié par le satellite Terra - Modis

ce 15.04.2010 .

NASA image by Jeff Schmaltz, MODIS Rapid Response Team at NASA GSFC. Caption by Michon Scott.

 

 

Les faits :


En moyenne soixante volcans entrent en éruption chaque année et 10% d'entre eux sont caractérisés par l'émission de colonnes éruptives atteignant la stratosphère (8 à 16 km.)

Avec l'augmentation du trafic aérien depuis vingt ans, la possibilité de confrontation entre l'avion et le panache éruptif ou un nuage de cendres augmente elle aussi fortement, d'autant que ces aléas ne sont pas visibles sur les radars de contrôle.


04msh30th-600x400-1.jpg En 1980, deux avions, un 727 et un DC-8, pénètrent dans le nuage éruptif du St-Helens ; tous deux voient leur pare-brise s’opacifier et plusieurs systèmes endommagés. Malgré un atterrissage sans visibilité, pas de pertes humaines ! Doc. USGS

En 1982, une éruption inattendue du Galunggung en Indonésie endommagea 80 "jets" qui traversèrent le nuage de cendres émis par le volcan, et au moins dix avions expérimentèrent une perte de puissance moteur.

En 1989, un Boeing 747 avec plus de 300 passagers à bord,  en phase de descente vers Anchorage, rencontra à 8.000 mètres le nuage de cendres émises par le Redoubt (Alaska).L'équipage relança les moteurs pour essayer de surmonter le nuage … mais en une minute, il perdit les quatre moteurs et l’avion chuta de 4.000 mètres. Par chance, deux puis les quatre moteurs purent être relancés permettant un atterrissage en toute sécurité. Les dommages collatéraux – moteurs à remplacer, réparation des systèmes hydraulique et de contrôle environnemental, etc – se montèrent à 80 millions de dollars.

Eruption du Pinnatubo  -  Doc. R.P.Hobblit - USGS

Pinatubo-12.06.91--R.P.Hoblitt-USGS.jpgEn juin 1991, une douzaine d’avions furent confrontés avec le nuage émis par le Pinnatubo, frisant la catastrophe. A la suite de quoi, l’aéroport de Manille fut fermé et ce comportement de prudence est depuis devenu la règle … comme à Quito en 2000, suite aux manifestations du Guagua Pichincha, et en 2002 avec le Reventador.

Situation similaire en Sicile avec les éruptions de l’Etna, en juillet 2001 et octobre-novembre 2002.


La cause :


Le phénomène, inexpliqué de prime abord, est maintenant bien compris.

 

effets cendres sur réacteur

Le problème est lié dans un premier temps à l’ingestion et à l’accumulation des poussières volcaniques. Outre leur action abrasive, dans un deuxième temps, ces poussières fondent à la chaleur des moteurs, et adhèrent aux ailettes des turbines. Le réacteur s’étouffe et s’arrête !


En cas « d’alerte aviation » comme c’est le cas aujourd’hui :


Suite aux faits précédemment énoncés, et devant les pertes potentielles en vie humaines et le coût matériel des dommages aux appareils, un système de surveillance des éruptions volcaniques et de leurs émissions couplé à une « alerte aviation codifiée » a été instauré.

 

1iceland volcano466Le nuage éruptif de l'Eyjafjöll le 15.04 à 6h. - en couleur brun-noir, par rapport à d'autres formations nuageuses. - Doc. EUMETSAT en couleurs réelles et infra-rouge.


Devant le nuage éruptif émis par l’Eyjafjöll, et l’avancée du nuage de cendres en direction de l’Ecosse et de la Scandinavie d’une part, d'autre part en direction de la Hollande, la Belgique et le continent dans une moindre mesure et sous l’effet des vents, la décision fut prise d’interdire au vol progressivement des zones de plus en plus large.

Le vent faible et par conséquent la non-dispersion et le passage lent de ce nuage vont perturber pour quelques jours tout le trafic aérien sur l’Europe du nord. En Belgique, les aéroports regorgent de touristes et des mesures ont été prises pour permettre aux voyageurs bloqués de se restaurer, de pouvoir passer la nuit, dans des conditions de « camping », d’être pris en charge par les services de santé si nécessaire. Les avions, au sol, verront leurs réacteurs bâchés. Cette situation de crise contraste étonamment avec l’aspect de l’aéroport de Glasgow, où les couloirs sont déserts !

 

 

15.04.10 - spiegel - vols à 13h50La situation du trafic aérien sur l'Europe du Nord ce 15.04 à 13h50

- Doc. Der Spiegel .

Les zones d'exclusion (pointillés différents en fonction des altitudes de vol visées) sont respectées, mais il y a de l'embouteillage aux limites de celles-ci.

 

Avancée du nuage de cendres dans les prochaines heures :

 

 IMO 15.04 18h00 ash cloud IMO 15.04 06h00 ash cloud                                                    

IMO-16.04-00h00-ash-cloud.jpgIMO-16.04-06h00-ash-cloud.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Prévisions fonction des vents observés au moment de l'établissement des cartes.

De gauche à droite et de haut en bas : situation le 15.04 à 6 h. et 18 h.; et le 16.04 à 0 h. et à 6 h.

 

Pour la Belgique, et le nord de la France, des recommandations sont adjointes : durant la période présumée de passage du nuage, il est conseillé aux insuffisants respiratoires de rester chez eux, portes et fenêtres fermées et pour tous de ne pas pratiquer de sports en plein air (augmentation du volume ventilé).

 

Sources :

- citées dans l'article

- archives personnelles.


Commenter cet article

Sophie Vincent 16/04/2010 21:55



Encore un article très intéressant, très bien documenté, et surtout compréhensible aux néophytes comme nous. Merci de nous faire partager ta passion.



Bernard Duyck 17/04/2010 11:28



C'est un plaisir de partager ... et de pouvoir peut-être "refiler le virus" à un lecteur. Merci à toi pour ton intérêt.



jean_marie 16/04/2010 06:27



bonjour


pouvez vous nous dire si le volcan continue a cracher ses cendres ?


car si c'est le cas il nous faudra peut-etre commencer a faire des provisions bien que j'habite dans le centre ouest de la france.


a+



Bernard Duyck 16/04/2010 08:29



bonjour, le volcan continue de cracher ! mais pas de panique : d'abord d'après les prévisions, le vent tournerait au nord et éloignerait les inconvénients, qui restent mineurs dans un premier
temps. Mais ce nuage fera le tour de le terre et modifiera le climat durant cet été qui risque d'être plus froid et pluvieux, et même l'hiver prochain qui serait plus neigeux ?? Attendre et voir
, c'est tout ce que nous pouvons raisonnablement faire !



Articles récents

Hébergé par Overblog