Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques


Images "avant et après"  fournies par la Canadian Space Agency :

 

volcano_iceland-Radarsat-2-09-versus-20.04.jpg

Images Radarsat-2 : prises, à gauche, le 09.04 avant l'éruption et à droite le 20.04 après celle-ci.

Courtesy of Canadian Space Agency. - 22.04.2010.

 

Sur ces photos, on remarque :

- en A : les nouveaux cratères sur l'image de droite, par rapport à la couverture glaciaire à gauche.

- en B : le lac glaciaire, au pied de Gigjökull, visible le 09.04, est maintenant rempli par des sédiments volcaniques.

- en C : le réseau de drainage du glacier est affecté par le jökulhlaup et les eaux de fonte du glacier.

- en D : la présence de glace fondue et de poussières sur la glace modifient l'image radar.

- en E : les terres agricoles situées au sud du volcan sont maintenant recouvertes par de la poussière volcanique (les limites des parcelles cultivées sont moins visibles)

 

D'après l'IMO, le niveau de l'eau dans la rivière Markarfljot (au nord-ouest du volcan) a augmenté Vendredi et Samedi, par une alimentation continue en provenance de la zone éruptive;

Samedi, à 7 h.30, le nuage a changé et pris une extension plus verticale, suite à l'action de vents tournés au nord-ouest, et aussi peut-être à cause d'une petite subsidence de la caldeira durant la nuit de vendredi à samedi.

La plupart des retombées de cendres sont attendues sur une zone NO. et à proximité du volcan, sans atteindre Reykjavik.

 

Kort toppgígur Eyjafjallajökull enska - Ásta Rut og Pál       Carte de situation récapitulative  - Institute of Earth Sciences . 24.04.2010.

 

Kort_toppgigur_Eyjafjallajokull_enska---Asta-Ru-copie-1.jpgZoom dans la même carte : en orange : fissures volcaniques et en vert fluo : failles sur Fimmvödurhals.

 

 

Résumé des dernières estimations quantitatives d’après les traitements d’imagerie satellitaire du service HOTVOLC de l’OPGC (21/04/2010) :


La diminution de la quantité de cendres se poursuit depuis le 19 avril, atteignant 2 Kilotonnes le 21 avril (images Météosat).
La masse de SO2 a diminué par rapport au pic du 19 avril mais reste encore assez élevée 5.4 Kilotonnes (images OMI).
Taille moyenne des particules : 2.5 microns ;
Concentration de cendres : environ 1-3 mg/m3 ;
Bien qu’une dépolarisation significative était encore visible au Lidar sol de l’OPGC sous 3000m d’altitude le 22 avril, le nuage d’aérosols et cendres volcaniques au dessus de Clermont-Ferrand se distinguait difficilement des aérosols habituellement présents dans cette couche, à l’inverse de la trace nettement observée le 19 avril entre 2500 et 3000m d’altitude. Le 23 avril, pas de trace claire du nuage volcanique au Lidar (nuages météorologiques au-dessus de 3000m).
Pas de traces détectables du panache le 22 avril sur la zone Europe (données Lidar satellite CALIOP-Calipso).

 

Deux diagrammes sur le site de l'Observatoire du Globe de Clermont-Ferrand illustrent cette deuxième phase de l'éruption:

 

Masse de cendres volcaniques injectées dans l'atmosphère (données MODIS)

 

 

Masse de SO2 injectée dans l'atmosphère (données OMI)

 

Il est intéressant de constater que le taux de SO2 augmente à partur du 17.04 et l'augmentation du taux d'émission de cendres le 18.04., prédisant celle-ci.

D'autre part, ce niveau reste élevé et en légère augmentation les 20-21.04, alors que les émissions de cendres ont diminué.

 

Les prévisions pour l'aviation ne sont pas mauvaises pour le week-end :

 

VAG_127208572---24---25.04.10.png 

Update - samedi 17 h.  from Icelandic Meteorological Office and Institute of Earth Sciences, UoI - Compiled by: MTG / HB
Based on: IES/IMO Inspection flight with aircraft from Ernir at 1600-1700.

Le panache éruptif atteint 4.000 m., dérivant SO.

Peu de retombées de tephras. Le trémor est de magnitude similaire aux autres jours. Les mesures GPS indiquent une légère subsidence au centre du cratère.

Le cratère nord est toujours actif avec émission de paquets de lave projetés 100 m. au dessus de celui-ci. Les ondes de choc se succèdent rapidement. Des panaches de vapeur sont émis à partir d'une dépression située au nord du cratère; ils sont du à des coulées de lave, qui auraient commencé mercredi et se produisent lors du contact de cette lave et de la glace.

 


 

Photo: Jóhannes Benediktsson/Iceland Review

 


 

Une intéressante page spéciale sur cette éruption est à consulter sur le site de Lave-Belgique

 

 

Sources :

- Canadian space agency

http://www.asc-csa.gc.ca/eng/satellites/radarsat2/iceland_volcano.asp

- HotVolc - Observatoire de physique du globe Clermont-Ferrand

http://sites.google.com/site/iavceirscweb/eruptions/eyja

- Icelandic Met Office

- Institute of Earth Sciences - University of Iceland

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog