Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

726px-Volcanic_system_of_Iceland-Map-fr.svg.png

La péninsule de Snaefellsnes, à l'ouest de l'Islande, se caractérise par des basaltes alcalins.


La péninsule de Snaefellsnes est intéressante au niveau géologique, car elle regroupe des formations liées aux différentes périodes du passé géologique islandais. Elle diffère, au niveau volcanologique,  du reste de l'Islande, car il ne s'agit pas d'une zone de rift ... les magmas émis sont ici de composition alcaline et non tholéiitique comme ailleurs dans l'île.

Les structures proéminentes sont d’âge post-glaciaire. Outre le seul stratovolcan de la péninsule recouvert d’un glacier, le Snaefellsjökull, on trouve, au nord de celui-ci, des collines constituées de tuff palagonitique, formées au cours d’éruptions sous-glaciaire ou sous-marines, aux alentours de Bárðarkista.

Divers petits volcans - Purkhólar, Hólahólarr, Saxhólarr and Öndverðarneshólarr – sont entourés de nombreuses coulées de lave, dont certaines contiennent des tunnels.

 

A l'entrée de la péninsule, on retrouve la coulée Eldborgarhraun et son cône de scories, l'Eldborg, "la forteresse du feu". Ce volcan récent, âgé de 5.000 ans fait 60 mètres de haut pour 200 de longueur; son cratère a une profondeur de 50 mètres. Il fait partie du système volcanique actif de Ljosufjöll, d'une longueur de 50 km.

 

Eldborg---AVE.jpg

             Le cône de l'Eldborg parait plus massif à contre-jour. - © Antony Van Eeten

 

Tout le substratum de la presqu'île est formé d'épanchement basaltique datant du tertiaire.

 

38538_425683851440_645396440_5090768_3278827_n-copie.jpg

Sur la route du Snaefellsjökull, on rencontre le massif des trapps tertiaires - © Antony Van Eeten

 

38288_425684036440_645396440_5090787_1301341_n-copie.jpg                       © Antony Van Eeten

39222_425684141440_645396440_5090800_6996167_n-copie.jpg

                 © Antony Van Eeten


Le Snaefellsjökull, littéralement "le glacier des montagnes des neiges" - ou "le volcan au capuchon de neige", est un stratovolcan haut de 1448 m., aux flancs ponctués de cônes pyroclastiques, recouvert d’un glacier. Agé de 700.000 ans, on trouve sur la structure les traces d'au moins 20 à 30 épisodes éruptifs, dont seule une partie a été datée à environ 6.000 avant JC. Les cratères des bas flancs ont produit des coulées de lave basaltique, tandis que ceux des flancs supérieurs émettaient des matériaux siliciques à intermédiaires. La dernière éruption  remonte seulement à l’année 200 après JC. ; elle fut explosive et a produit 110 Mm³ de laves au départ du cratère sommital.

 

Snaefelljökull AVE 2Le Snaefelsjökull, avec en avant-plan, un des nombreux cônes pyroclastiques -  © Antony Van Eeten

 

Mt-Stapafell.jpg                          © Antony Van Eeten

Mt-Stapafell-AVE-3.jpg

Le mont Stapafell surplombe la bourgade d'Arnarstapi. On y retrouve encore des maisons islandaises entièrement tapissée de gazon, à l'exception de leur entrée. - © Antony Van Eeten

 

Dans le coin de Stapafell, une coulée du Snaefellsjökull est particulièrement esthétique suite à l’érosion marine qu’elle a subie. On y découvre de superbes orgues volcaniques et de petites plages de sable noir.

 

Stapafell-coulee-AVe-3.jpg

Une des coulées du Snaefelsjökull arrive jusqu'à la mer et présente de belles orgues (au centre) et rosaces basaltiques (à gauche) -  © Antony Van Eeten

 

39747_425685511440_645396440_5090915_2274798_n-copie.jpg

Ce côté de la coulée basaltique présente à gauche des orgues verticales (coulée horizontale) et des orgues horizontales (intrusion verticale) an niveau de la "grotte" . Dans l'échrancrure, s'est formée une petite plage de sable noir volcanique. -  © Antony Van Eeten


La direction de ces orgues est en général perpendiculaire aux surfaces de refroidissement. Cela donne donc des orgues verticales pour des coulées horizontales, qui se refroidissent par le haut et par le bas, et des orgues horizontales dans les dykes qui se refroidissent par les cotés.

Quand de la lave chemine par un conduit plus ou moins cylindrique, ou forme une "intrusion" plus ou moins cylindrique, le refroidissement par la périphérie du cylindre entraîne la formation d’orgues perpendiculaires aux parois du cylindre, c’est à dire radiales, et dessine une rosace ou une gerbe de prismes. (P.Thomas - ens Lyon)

 

Stapafell-coulee-AVe-5.jpgEscarpement favorable à l'établissement d'une colonie de mouettes tridactyles - Rissa tridactyla -  © Antony Van Eeten

 

39166_425705161440_645396440_5091496_3113601_n-copie.jpgLe loyer est bon marché, mais la surface restreinte : colonie de Guillemots de Troïl - Uria aalgae -  © Antony Van Eeten


Ces falaises sont colonisées, en période de nidification,  par des oiseaux marins – mouettes tridactyles, pétrels, pingouin torda et guillemots - et couvertes de guano. Le dessus des falaises abrite les sternes arctiques, les macareux moines, les pluviers.

 

38516_425684551440_645396440_5090828_4335767_n-copie.jpg              Un biotope "plus intérieur" est lui favorable aux sternes -  © Antony Van Eeten

 

38288_425684021440_645396440_5090784_1763087_n-copie.jpgExcellente photo descriptive de la Sterne arctique - Sterna paradisaea : queue longue, bec tout rouge, rémiges blanches et translucides de dessous - © Antony Van Eeten

 

38707_425705381440_645396440_5091516_6436563_n-copie.jpgLe macareux niche en colonies sur les pentes abruptes et herbeuses, où il creuse son terrier - © Antony Van Eeten

 

38417_425705921440_645396440_5091564_6055784_n-copie.jpgMacareux moine - Fratercula arctica : préférez le "petit frère" dans son biotope fleuri, plutôt que dans l'assiette, entouré de quelques feuilles de salade. - © Antony Van Eeten

 

Le volcan doit une part de sa célébrité à Jules Verne ; dans son 20110226191149--Journey_to_the_Center_of_the_Earth-_by_Edo.jpglivre "Voyage au centre de la Terre", écrit en 1864, ( Couverture de la première édition par Ed.Riou.) il y relate les aventures du professeur Lidenbrock, de son neveu et du guide Hans Bjelke. Suite à la lecture d’un manuscrit ancien, ils décident d’un voyage vers le centre de la terre, en y entrant par le volcan islandais Snaeffel. Le cratère éteint renferme trois cheminées, et grâce aux indications du manuscrit, il trouve le passage … après de nombreuses péripéties et découvertes, ils ressortent de leur périple souterrain au Stromboli.

 

Où la fiction rejoint la réalité :

Une équipe du National Geographic est descendue en octobre 2010, accompagnée des volcanologues F.Sigmundsson et H.Sigurdsson, dans le cratère du volcan Thrihnukagigur, situé à proximité de l'Eldborg, dans le but d'étudier et de filmer "la chambre magmatique" du volcan ... il faudrait plutôt dire "le système d'alimentation supérieur" de ce volcan, semblant composé de différents conduits d'après les photos.  

Conduit aboutissant dans le bas de la "cheminée élargie" prospectée par les équipes du Nat. Géo. - doc. VSO

Trihnukagigur.jpg

 

thrihnukagigur-magmatic-chamber--4---Hans-Strand.jpg

L'élargissement de la cheminée dans la portion supérieure du "système de plomberie " du volcan Thrihnukagigur - Notez la teinte violacée du bas de la cheminée proprement dite -

doc. Hans Strand / Barcroft Media in Nat Geo et VSO.

 

Sa dernière éruption date de 3.000 ans seulement. Malgré qu'il puisse de nouveau connaitre une période d'activité, VSO projète d'en faire une attraction publique.

 

La vidéo du National Geographic Channel montre le montage des  installations nécessaires pour opérer le tournage:


 

 

Notre tour de l'Islande prend fin ... il nous reste à examiner les Vestmannaeyjar, avec les volcans Eldfell, Helgafell et Surtsey.


Sources :

- Guide des volcans d'Europe - par M. Krafft & de Larouzière

- Guide ornitho - K. Mullarney, L. Svensson, D. Zetterström, et P. Grant

- National Geographic - into Iceland's volcano - link

- Vso Radgjöf - Thrihnukagigur - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog