Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

-Kerid---progresschrome-10.2009.jpg

                                     Le Kerið en octobre 2009- photo progresschrome

 

Le Kerith, ou Kerið, est un cratère occupé par un lac, situé dans l'aire de Grimsnes.

Le champ de lave Grimsneshraun couvre 54 km²; leur origine est un groupe de 11 fissures qui ont produit, dans un court intervalle compris entre il y a 6.500 et 5.500 ans ( 8.900 à 7.400 ans selon un autre mode de datation), une série de cratères en rangée orientée NE-SO.

Le champ de lave se répartit en divers zones : le champ de lave Seyðishólar-Kerhólahraun couvre 23,5 km², le champ Tjarnarhólahraun 11,9 km², le champ Kálfshólahraun 8 km² et l' Álftarhólshraun 6.2 km² , pour un volume total de laves émises estimé à 1,2 km³.

 

La petite caldeira du Kerið fait partie de la série de cratères de Tjarnarholar.  Elle est composée de roches volcaniques rouges, est profonde de 55 mètres, large de 150 m. sur 270. L'une de ses pentes est moins raide que les autres, et habillée de mousses.

Son âge est d'approximativement 3.000 ans, soit la moitié de celui des structures volcaniques avoisinantes, Seyðishólar et Kerhóll.

 
Kerid---L.jpg  

            Le Kerið et les cinder cones voisins - photo Lee Siebert 2008 / Smithsonian inst.

 

Sa forme arrondie et la présence d'un lac ont tout d’abord fait penser à un maar issu d’une explosion phréato-magmatique mais l’absence de scories caractéristiques de ce type d’explosion aux alentours et la faible profondeur du lac - entre 7 et 14 mètres - ne concorde pas avec cette théorie.
Ce volcan doit avoir connu une courte activité essentiellement effusive tout en formant un cône de scories de taille modeste. Vers la fin de l’éruption le cône de scories s’est effondré dans une petite chambre magmatique peu profonde vidée de son contenu, créant en surface un cratère parfaitement circulaire aux parois abruptes et remplissant le sous-sol d’un milieu poreux. Le lac présent dans le cratère est au même niveau que le toit de la nappe phréatique présente.

 

Un panneau de l'Islandic tourist board explique bien les étapes de formation :

Kerid-formation-1-bis-.jpg

 

 

 

 

Phase éruptive - et formation d'un cratère de scories

 

 

Kerid-formation-2-bis.jpg

 

 

 

 

 

Fin de la phase éruptive et vidange du réservoir magmatique / subsidence

Kerid-formation-3-bis.jpg

 

 

 

 

 

Formation de la caldeira

 

 

414889144 18e2420a06 o

 

 

 

 

 

Remplissage du lac en rapport avec le niveau de la nappe phréatique.

 

 

L'aspect du cratère change en fonction de la saison et des conditions atmosphériques, comme en témoigne la photo ci-dessous prise en début avril.


Kerið, frozen début 04.2008 - ConThe Jedi

               Le Kerið en début avril 2008, avec son lac pris par la glace - photo ConTheJedi

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Grimsnes

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog