Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

39663 426260221440 645396440 5107060 4947536 n copie

    Landmannalaugar, le mélange des plans d'eau et de la roche colorée - © Antony Van Eeten

 

39226_426319651440_645396440_5109739_6599039_n-copie.jpg                                       Paysages ravinés  - © Antony Van Eeten


Landmannalaugar signifie en islandais « les sources chaudes des gens du pays » , trait qui caractérise une partie de cette vaste zone située à proximité de l’Hekla.

Le massif du Landmannalaugar présente un paysage tourmenté où un volcanisme acide a forgé des montagnes de rhyolite, qui côtoient des cratères rougeâtres, des vallons et des champs de cendres et laves, qui bordent des lacs d’un bleu profond. La palette de couleur regroupe le noir, le jaune pâle, le bleu, le rose et le rouge … peu de vert, à part quelques mousses.

 

36804 426262151440 645396440 5107194 7469383 n copie

                 © Antony Van Eeten

36938_426260181440_645396440_5107056_2756411_n-copie.jpg

               © Antony Van Eeten

38850_426080886440_645396440_5101756_5609232_n-2--copie.jpg

                    © Antony Van Eeten

37576 426261041440 645396440 5107113 2912437 n copie                            Une palette assez étonnante - © Antony Van Eeten


Le paysage semble à première vue stérile, mais abrite une flore discrète et adaptée au terrain volcanique.

 

39169_426320031440_645396440_5109774_6840630_n-copie.jpg

       Les plantes se défendent contre la sécheresse en se nanifiant - © Antony Van Eeten


A part quelques structures importantes, inutile d’essayer de nommer chaque bosse … il faut se laisser bercer par les couleurs douces en camaïeu et savourer l’Islande.

 

38507 426261296440 645396440 5107131 4278781 n copie                                                                                                      © Antony Van Eeten

 

Blahnukur  - signifiant le pic bleu - est une montagne soulignée de bleu-vert, creusée de sillons profonds dus à l’érosion par les pluies et la neige.

 

blahnukur-surplombe-la-vallee-de-Brandsgil---voyage-en-isl.jpg                      Blahnukur surplombe la vallée de Brandsgil - photo voyage en Islande.

 

39226_426319686440_645396440_5109746_4856948_n-copie.jpg

                         Le pic bleu ressort du paysage ocre - © Antony Van Eeten


Le Brennisteinsalda est un volcan, haut de 855 mètres, qui doit son nom islandais signifiant « la vague de soufre », aux spots de soufre qui le colore. Mais ici tout n’est pas jaune ! Le vert des mousses se marie au noir ou au bleu des laves, et au rouille des oxydes de fer. Ce volcan est toujours actif , comme en témoignent les solfatares.

 

39810_426259416440_645396440_5106949_1785752_n-copie.jpg

                                      Brennisteinsalda -  © Antony Van Eeten

39051 426260756440 645396440 5107095 5553795 n copie                              Mamelon oxydé et fumant - © Antony Van Eeten

 

37673_426268446440_645396440_5107677_6037370_n-copie.jpg

              Quelques plaques de neige gelée parmi les fumerolles - © Antony Van Eeten

 

39821 426268986440 645396440 5107724 7248155 n copie                                                                                                    © Antony Van Eeten

 

38224 426268841440 645396440 5107709 1552556 n copie                           Certains bassins font plus que fumer -  © Antony Van Eeten


Au pied du Laugarhraun, une coulée de lave située au centre du site laisse voir par endroit des passes d’obsidienne.

 

38506_426259486440_645396440_5106956_6954121_n-copie.jpg

                           La grande coulée du Laugarhraun - © Antony Van Eeten

 

39827_426260031440_645396440_5107041_8109776_n-copie.jpg                                            Début de coulée - © Antony Van Eeten


35974_426269741440_645396440_5107793_1174143_n-copie.jpg

                                     Bloc d'obsidienne - © Antony Van Eeten

 

Une rivière aux eaux chaudes, près de 40 degrés, invite à la baignade.

 

37744_426081496440_645396440_5101795_4948986_n-copie.jpg                          © Antony Van Eeten

 

Dans la réserve, seul trois endroits sont autorisés pour y planter sa tente : Landmannalaugar, Landmannahellir et Hrafntinnusker.

Hors réserve, on peut le faire partout à condition de ne rien souiller.


38430_426081271440_645396440_5101780_6260261_n-copie.jpg

                  Concentration de tentes dans la réserve - © Antony Van Eeten


Les possibilités de randonnée y sont nombreuses dans ce dédale, où l’on peut à sa guise suivre les sentiers plus ou moins balisés ou se laisser guider par le lit des torrents.

Le trek, qui peut durer quatre jours dans le Landmannalaugar, finit habituellement à Thorsmörk, mais peut se prolonger, via Fimmvörduhals, situé entre deux glaciers maintenant bien connus, l’Eyjafjallajökull et le Myrdalsjökull, en direction de Skogar et de la côte sud.

 

 

 

Sources :

- Landmannalaugar - le site officiel - pour tout renseignement pratique - link

- Landmannalaugar -ascension du Blahnukur - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog