Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 Ketildyngja-volcano--fremi-namur---Richie-Williams-USGS.jpg

                     Le volcan-bouclier Ketildyngja - phot Richie Williams / USGS.


Le système volcanique Fremri-Namur, situé au NNE de l’Askja et au SE du lac Myvatn, est construit sur le volcan-bouclier basaltique Ketildyngja ; celui-ci s’est formé il y a 6.000 ans.

Son éruption, il y a 3.800 ans, a développé une coulée massive et longue de 70 km. , appelée « la vieille coulée Laxarhraun ».

La dernière éruption de ce volcan-bouclier a produit la coulée Burfellshraun, datée d’il y a 2.500 à 3.000 ans.

 

Ketildyngja-volc.---Michael-Ryan-USGS.jpg                                   Le sommet du Ketildyngja - photo Michael Ryan

 

-Island Le lac Mivatn - Yelkrokoyade             Le lac Myvatn, les pseudo-cratères et au loin le Burfell - photo Yelkrokoyade.

 

Le lac Myvatn, « le lac des moucherons », à une superficie de 38 km², ce qui en fait la troisième étendue d’eau islandaise. Ces nuées de Chironomidae font le bonheur des nombreuses espèces de canards qui peuplent le lac en été … et celui des ornithologues. Barrowgoldeneye-Garrot-d-islande---adrian-Pingstone.jpgParmi ceux-ci, des canards de surface (canard siffleur, canard chipeau, …) et de nombreux canards plongeurs, dont le garrot d’islande (photo Adrian Pingstone), l’arlequin plongeur, les macreuses, les fuligules, les harles et aussi le grèbe esclavon. Cygnes, oies, mouettes et sternes viennent compléter la panoplie.

Le lac, la rivière Laxa et les marais alentours ont été classé en réserve naturelle en 1974.

Les diatomées, microalgues unicellulaires planctoniques, présentent dans le lac Mývatn sont une source de production de la diatomite qui est utilisée comme composant pour la filtration, les abrasifs ou comme élément pour stabiliser la dynamite. L’énergie géothermique est utilisée pour le séchage du produit.

 

Le lac Myvatn est situé dans le graben médian ; il est limité à l’ouest par des rides basaltiques datées du Pléistocène, à l’est par des rides de tuff et des montagnes tabulaires.

L’activité volcanique de cette zone date essentiellement de la période post-glaciaire et se caractérise par des volcans linéaires avec émission de grandes coulées, par des cratères d’explosion et par le groupe de pseudo-cratères.

 

 

Dossier-20-9972-copie.jpg

Dossier-20-9972-copie-3.jpgGéologie des environs du lac Myvatn - doc. Schutzback / M.Krafft - Guide des volcans d'Europe.

1. coulée et cratère postglaciaire - 2. activité du Hverfjall et du Kraeduborgir - 3. produits de l'activité du Ludent - 6. fissure éruptive et coulées de Sveinagja.

 

Il y a 2.000 ans, l’activité fissurale donne naissance aux volcans linéaires Threngslaborgir  (4 km de long) et Ludentsborgir (2,5 km. de long) au sud-est de l'actuel Myvatn ; ces volcans ont émis une volumineuse coulée (3 km³) , appelée « la jeune Laxa », qui va couvrir la vieille Laxahraun et arriver à proximité de la mer. D’innombrables pseudo-cratères – nommés aussi « volcans sans racines » - vont se former sur cette coulée ; ils constituent le groupe actuel d’îlots du lac Myvatn. Leur formation est due à la rencontre entre la coulée brûlante et les eaux du premier lac et des marais : l’eau brutalement chauffée se transforme en vapeur accompagnée d’explosions donnant naissance à ces cratères phréatiques.


Myvatn-1---AVE.jpg

                          © Antony Van Eeten

 

Myvatn-3---AVE.jpg

Les pseudo-cratères du lac Myvatn - échelle donnée par les personnes - © Antony Van Eeten

 


Les cratères mesurent entre 1 et 100 mètres de diamètre et parsèment la presqu’île de Skutustadir, et les îles de Hrutey, Haey, Mikley et Geitey.

La partie ouest de l’île de Hrutey est caractérisée par une cheminée volcanique en scories soudées.

 

mar08-20-1280.jpg         Les pseudo-cratères de Skutustadir - photo Jonas Bendiksen / Nat.Geo. wallpapers.


A proximité du Ludentsborgir, le cône de tuff Ludent est né d’une éruption phréatomagmatique il y a plus de 6.600 ans, après le retrait glaciaire.

 

Krafla---Ludent-tuff-ring---M.Ryan.jpg                                               Le volcan Ludent - photo Michal Ryan

 

Road_No_1_and_Burfell---H.Krapf.JPG                           La route n°1 et le tuya Burfell - photo aérienne H.Krapf


Plus à l’est, Burfell est un volcan tabulaire, un tuya. ( à ne pas confondre avec d’autres sites islandais du même nom).

 

 

Dans la jeune Laxahraun, on peut visiter Dimmuborgir, « les châteaux noirs », ensemble lugubre : c’est le reste d’une lentille de lave basaltique, accumulée temporairement derrière un barrage naturel. La voporisation du marécage sous la coulée a donné naissance à des dégazages ponctuels, qui ont figer des colonnes verticales de lave. Lors de la vidange de la lentille, ces colonnes sont restées sous forme de piliers. 

 

Dimmuborgir----2--AVE.jpg                              Les châteaux noirs de Dimmuborgir - © Antony Van Eeten 


Dimmuborgir----AVE.jpg

                 Dimmuborgir - section ogivale d'un tunnel de lave - © Antony Van Eeten

 

Au nord de ce site, le cratère de Hverfjall mérite le détour : de 1.200 mètres de diamètre, 160 m. de hauteur et une profondeur de 140 m., il est constitué de tuffs stratifiés. Le fond du cratère est occupé par un petit cône produit lors de la phase terminale de l’éruption.

 

Hverfjall-tuff-ring---2---AVE.jpg                 Hverfjall tuff ring et son cône terminal - © Antony Van Eeten 

 

Les sources chaudes Grjotagja et Storagja étaient autrefois utilisée pour la baignade ; ce n’est plus possible aujourd’hui étant donné la température élevée. A proximité des sources, une fissure est bien visible et marque la frontière entre les plaques Américaine et Eurasienne.

 

Baignade-interdite---L.Hirlimann.jpg                                            "Baignade interdite " - photo Hirlimann

 

Sources :

- Guide des volcans d'Europe - par M.Krafft & de Larouzière - éd. Delachaux & Niestlé.

- Global Volcanism Program - Fremrinamur

- Global Volcanism Program - Krafla

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog