Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

 

Dossier-20-9972-copie-2.jpg 

Dossier-20 9972 copie 3

 

 

Schéma géologique des environs du Krafla -  doc. Schutzback / in Krafft - Guide des volcans d'europe .

1. coulée et cratère post-glaciaire - 4. coulées des "feux de Myvatn" 1724-1729 - 5. coulées du Krafla 1975-1984 - 7. rhyolite.


La caldeira du Krafla est située au nord-est du lac Myvatn. Bien comprendre son histoire éruptive nous fera nécessairement revenir à celle de la région plus au sud, évoquée hier.

 

Krafla---2---Dr-Jaus.jpg                                                  "Krafla"  -  photo Dr Jaus / Flickr


Krafla-volc.area---Dr-Jaus.jpg                       Gros temps sur l'aire du Krafla - photo Dr Jaus / Flickr


L’histoire géologique de la région est marquée par l’émission de volumineuses nappes de rhyolites principalement durant la glaciation Würmienne … durant cette période, la caldeira du Krafla se forme mais sera progressivement comblée par les coulées de lave, au point de n’être plus clairement lisible dans la topographie actuelle. L’histoire post-glaciaire est marquée par une vingtaine de cycles éruptifs à Krafla et une quinzaine à Namafjall.

 

Krafla-caldeira---Hlidarfjall-rhyolitic-dome---fissures--M-jpg

La caldeira du Krafla, large de 10 km., présente une topographie peu lisible, à part le dôme rhyolitique Hlidarfjall , à gauche de la photo (situé au sud de la caldeira- voir carte ci-dessus)  et de profondes fissures coupant la caldeira , à droite. - photo Michael Ryan USGS.

 

Un premier cycle éruptif débute à la fin de la dernière glaciation : avec la fonte des glaces, les eaux s’écoulent vers le sud. Le volcanisme est actif à Namafjall avec production de pillow lavas et de hyaloclastites ; deux cratères de scories, Ytri Höfdi et Sydri Höfdi, naissent au sud-est de Reykjahlid. Ensuite un volcanisme aérien se développe. Une phase explosive donne naissance au Ludent ; des fissures émettent des coulées près de ce volcan et à l’ouest de Namafjall. 

 

Un interlude de repos de 3.500 ans suit ce cycle, pendant lequel le volcan-bouclier Ketildyngja émet la coulée "Vieille Laxa" qui forme un barrage derrière lequel prend place le primo-lac Myvatn.

 

Il y a 2.500 ans, débute un nouveau cycle, avec la construction du cratère d’explosion Hverfjall. Cinq cent ans plus tard, l’activité fissurale fait apparaître les volcans linéaires Threngslaborgir et Ludentsborgir, qui produiront la coulée "Jeune Laxa". Période suivie d’un nouvel assoupissement.

Des éruptions se produisent vers 250, 850 et 1300.

 

Le 17 mai 1724, un nouveau cycle s’amorce : le Krafla entre en activité et le cratère de l’enfer, le Viti, se forme les 17 et 18 mai. Ce maar typique a éjecté des ponces rhyolitiques, des scories basaltiques et de grandes quantités de roches arrachées à l’encaissant. Ce cratère de 320 mètres de diamètre est occupé par un lac profond de 35 m.

 

Krafla---Viti-maar----AVE-copie.jpg                                   Cratère du Maar Viti - © Antony Van Eeten


Cet épisode marque le début "des feux de Myvatn " qui dureront cinq ans. Le 11 janvier 1725, la fissure Leirhnjukur s’ouvre à l’ouest du Krafla et produit plusieurs coulées entre 1725 et 1728. En août 1729, une nouvelle coulée atteint le lac Myvatn en contournant l’église de Reykjahlid. Les coulées vont couvrir au total 35 km².

 

Myvatn-fires---Michael-Ryan-USGS.jpg

Les coulées sombres, à l'avant-plan, résultent des "feux de Myvatn", une série d'éruptions entre 1724 et 1729 - photo Michal Ryan USGS.

 

 

A partir de 1975, on constate  un renouveau de l’activité. Après une petite éruption en décembre 1975, la caldeira du Krafla s’effondre de deux mètres : les « nouveaux feux de Myvatn » viennent de commencer. Des fissures s’ouvrent dans l’axe du rift et du magma s’injecte dans la croûte le long de ces fractures. Durant la période 1975-1989, plusieurs phases d’accrétion se produisent sans manifestations éruptives en surface, mis à part de petites éruptions en avril et septembre 1977, où du magma jaillit d’un forage géothermique profond.

 

07.1980---G.Sigvaldson-NVI.jpg                                 Les coulées de juillet 1980 - photo G.Sigvalson NVI.


En 1980, une petite éruption basaltique a lieu en mars ; suivie en juillet, d’une émission fissurale (5 km. de long) de 23 Mm³ de lave en huit jours. En octobre, nouvelle fissure de 7 km. qui donnera 4 Mm³ en 5 jours. En janvier 1981, une fracture de 2 km. s’ouvre au nord de la caldeira et 320 Mm³ de lave en sortent en six jours ; et en novembre de la même année, c’est une éruption fissurale de 8 km. qui va durer  5 jours.


06.09.1984-fontaines-krafla---M.Ryan-USGS.jpg

         Les fontaines de lave du Krafla le 6 septembre 1984 - photo Michael Ryan / USGS

 

Le 4 septembre 1984, des fontaines de lave émises par une fissure longue de 9 km. alimentent des coulées qui recouvriront 24 km². Après l’émission de 120Mm³ de lave, l’éruption se termine le 18 septembre. Depuis, le volcan est calme.

Entre 1975 et 1990, 250 Mm³ de lave se sont épanchés en surface, et plus de 800 Mm³ se sont injectés dans la croûte.

 

Coulees-1984-ds.-Gjastikki-fault---M.Ryan-USGS.jpg

Les coulées de lave récentes et noires drapent la faille de Gjastikki, dont les escarpements laissent apparaitre une surface brune, le 7 septembre 1984 - le géologue, à droite de la photo, donne l'échelle - photo Michael Ryan / USGS.

 

800px-Lava_at_Vulkan_Krafla_Iceland---Chris-73.JPG                                              Laves du Krafla - photo Chris 73.

 

En bordure  des coulées, de nombreux bassins solfatariques bouillonnent et l'argilisation est intense.

La dorsale hyaloclastique de Namafjall est le résultat d'éruptions sous-glaciaires; elle est complètement altérée par des venues fumerolliennes et solfatariques.

 

Namafjall-hyaloclastic-ridge---M.Ryan.jpg

La dorsale de Namafjall, proche du Myvatn : en bas à droite, la zone géothermale du Krafla - Le champ fumerollien de Namafjall existe depuis minimum 11.000 ans.

 

Demain, un tour dans ce champ fumerollien de Namafjall

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Krafla

- Guide des volcans d'europe -  par M. Krafft & de Larouzière.

Commenter cet article

The Bold Corsican Flame 07/05/2011 15:15



C'est vraiment impressionant et majestueux. Merci pour ces photos. Ma mère m'a toujours dit aimer les volcans et je la comprends maintenant



Articles récents

Hébergé par Overblog