Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Le Koryasky est un grand stratovolcan, haut de 3.456 m., situé à une quarantaine de km. de la capitale Petropavlosk; il fait partie du groupe Avachinskaya qui domine cette zone fort peuplée.

 

Koriasky-03.2009---A.Sokorenko-GVP.jpgA gauche, le Koryasky émettant un panache le 07.03.2009 - à droite, l'Avachinsky - à l'avant-plan, l'architecture typiquement soviétiquede Petropavlosk - photo A.Sokorenko in GVP.

 

P1100767-copie.jpg

     Le Koryasky dans son "milieu naturel" - © Carole et Frédéric Hardy 08.2010

 

 Ses flancs sont très pentus : 20° dans les parties inférieures pour passer à 30-35° près du sommet; ils sont parcourus de nombreux "barrancos" (*) qui laissent apparaître des dykes d'épaisseur diminuant avec l'altitude.

Le cratère sommital occupe la zone ouest du sommet et mesure 180-200 mètres de diamètre pour 30 m. de profondeur. Dans la partie sommitale nord, un cirque de 500 m. de diamètre, et profond d'une centaine de mètres, constitue la zone d'alimentation de deux glaciers qui descendent les "barrancos" sur un à quatre kilomètres. Ces glaciers atteignaient à l'Holocène le pied du volcan, comme en témoignent les moraines.

 

Histoire éruptive :

L'histoire de sa formation débute à la fin du Pléistocène.

Le Koryasky est géologiquement plus âgé que l'Avachinsky; au début de l'holocène, les pics d'activité du Koryasky se sont inscrit exactement durant les périodes de repos de son voisin, l'Avachinsky, dans les intervalles 9.000-7.250 et 6.500-5.700 avant JC. A cette époque, l'activité se caractérisait par des coulées de lave andésitique, des coulées pyroclastiques et des chutes de cendres mineures.

Les manifestations ultérieures ont consisté principalement en coulées de lave andésitique à basalto-andésitique émises par des évents situés sur les pentes du volcan.

La dernière forte éruption en date, 2.870 ans avant JC, fut marquée par d'épaisses coulées de lave et des lahars étendus.

Les 19° et 20° siècles ne furent caractérisés que par des éruptions phréatiques -la dernière en 1956-57 - et de l'activité fumerollienne épisodique.

En 2008, le volcan, dépourvu d'activité fumerollienne durant les 50 dernières années, recommence à émettre des fumerolles; l'augmentation de la sismicité depuis mars indique une intrusion magmatique.


3401kor1

a) A map of the region showing location and depths of earthquakes. The white line is trace of cross section AB; a 35-km-diameter circle encloses epicenters of earthquakes plotted in c). b) Histogram showing daily earthquakes with respect to time; ascending curve is the cumulative number of earthquakes (reaching a total of 970 for the interval). c) Hypocenters projected onto the vertical plane of cross section AB. Courtesy of KB GS RAS./ GVP.

 

L'activité fumerollienne est associée à une fissure sub-terminale située sur les pentes NO. du volcan.

 

Koriasky-08.01.2009---A.Sokorenko.jpg

                      Koryasky - Fumerolles le 08.01.2009 - photo A.Sokorenko

 

nuage_au_sommet_mais_fumerolles_-bas-copie.jpg

Koryasky - août 2010 - une zone fumerollienne est visible sur les pentes, alors que le sommet est léché par les nuages. - © Carole et Frédéric Hardy

 


P1120529 copie

 

Le sommet du Koryasky, engoncé dans son écharpe nébuleuse - © Carole et Frédéric Hardy

 

(*) Barranco :  mot espagnol signifiant : ravin tronçonnant une coulée (basaltique) en plusieurs mésas.

 

Sources :

- Global volcanism Program - Koryasky

- Institute of volcanology and seismology Kamchatka - Koriasky 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog