Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Les îles Balleny s’étendent sur environ 160 km. entre 66°15 – 67°35 S et 162°30 et 165° E., à cheval sur le cercle polaire Antarctique.

 

Balleny_Islands.PNG

 

Elles sont recouvertes de glaces et habitées seulement par les pingouins et autres oiseaux pélagiques qui y nichent.

Elles doivent leur nom à un capitaine-baleinier anglais, John Balleny, qui fut le premier à les visiter en 1839.

 

Balleny_Islands.jpgMODIS Rapid Response Team à bord du satellite Terra - 12.2007 -  NASA Goddard Space Flight Center

 

Trois îles principales entourées d’îlets, composent l'archipel des Balleny: Young, Buckle et Sturge. 

 

Buckle-isl.-R.McLeod---NZ-Geographic.jpg                      Paysage des Balleny : Buckle island - photo R.Mc Leod / NZ Geographic.

 

Hotspots-copie.jpgBalleny-hot-spot.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A gauche, les points chauds du Pacifique sud : 2 : Balleny hotspot - 39 :Tasmantid hotspot - 22 : Lord Howe hotspot - 20 : Kerguelen hotspot.

A droite, Trace du point chaud sur la partie est de la plaque Australienne et la partie néozélandaise de la plaque Pacifique - le point chaud se trouve actuellement sous les îles Balleny (bas de la carte)

 

Macquarie-Ridge-Map.gif                               Macquarie ridge et Balleny islands - failles et zones de rift.


Ces îles, grossièrement alignées NO-SE ont une origine volcanique liée au point chaud Balleny. Une chaîne de volcans sous-marins s’étend des îles Balleny en direction du plateau est-Tasmanien, témoin du passage des plaques Australienne et Antarctique au dessus du point chaud des Balleny. Une signature du panache des Balleny, au niveau éléments traces et isotopes, indiquant une source mantellique avec un ratio U/Pb important, est enregistrée dans les basaltes Tasmanien du Cénozoïque.

 

Les îles Balleny : surface et hauteurs (Wikipedia) :

                                                                                                              

 Island/isle

Surface (km ²)

Highest collection (m)

Young group

Seal skirt

0,0

15

Pillar

0,0

51

Young island

225,4

Freeman peak 1340

Row island

1,7

183

Borradaile island

3,5

381

Beale Pinnacle

0,0

61

Buckle group

Buckle island

123,6

1238

Scott Cone

0,0

31

Eliza Cone

0,0

67

Chinstrap isle

0,0

 

Sabrina island

0,2

90

The monolith

0,1

79

Sturge group

Sturge island

437,4

Brown peak 1524

Balleny Iceland

791,9

 

 

Young island, la plus nordique, possède un sommet en plateau culminant à 1.340 mètres, Freaman peak; lors de sa découverte par le capitaine Balleny en 1839, celui-ci indique que de "la fumée" sort de Freaman peak.

 

Buckle island, l'île centrale et allongée sur 21 km., est bordé de falaises rocheuses descendant à pic dans la mer; des colonnes éruptives noires furent rapportées en 1839 et 1899, témoins des dernières périodes d'activité.

 

Sturge island, longue de 44 km. et complètement recouverte par les glaces, possède un sommet culminant à 1.167 m., Russel peak. Seule trace de l'activité volcanique: un rapport de l'U.S.Navy.

 

Aucune étude géologique n'a été faite de ces îles assez inaccessibles.

 

Les îles Balleny, outre leur représentativité en matière de faune et flore antarctique, présentent également des associations faunique non usuelles et un haut degré d'endémisme. La productivité des eaux froides est cruciale pour la reproduction des espèces d'oiseaux pélagiques et leurs prédateurs; la biodiversité des espèces macrobenthiques a été démontrée par une expédition en 2001.

L’île Sabrina, au sud de Buckle, ne peut être abordée sans autorisation car c’est un sanctuaire pour les manchots Adélie, les gorfous macaronis, et les manchots à jugulaire.

 

Manchot_Adelie_-_Adelie_Penguin.jpg          Manchot Adélie (Pygoscelis adeliae) occupé à couver. - photo Ehquionet / wiki

gorfou-macaroni-copie-1.jpg Gorfou macaroni ou gorfou doré ( Eudyptes chrysolophus) - photo Aceduline/ Ma planète.


 

Sources :

- Global Volcanism Program - Young - Buckle - Sturge.

- Intraplate volcanism in eastern Australia and New Zealand - by Wally Jonhson, Jan Kutson et Stuart Ross Taylor.

- Tasmanian tertiary basalts, the Balleny plume, and opening of the Tasman sea - by Ruth Lanyon, Rick Varne and Anthony J.Crawford.

- Le Gorfou macaroni - fiche

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog