Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 L’île d’Isabela, qui adopte la silhouette d’un hippocampe, est formée de six volcans-boucliers : Wolf ( 1.710 m. au nord) – Ecuador (790 m. au nord-ouest) – Darwin (1.330 m.) et Alcedo (1.130 m. au centre) – Sierra Negra (1.124 m. au sud-est) et Cerro Azul (1.640 m. au sud-ouest).


 

Fernandina_NM22-723-69-copie.jpg              L'île-hippocampe Isabela avec ses volcans - d'après un document Nasa.

 

Le volcan Wolf, la plus haute structure des îles Galapagos avec ses 1.710 mètres, est situé à l’extrémité ouest d’Isabela.

 

wolf---Lee-Siebert-Smiths-jpg                 Le volcan-bouclier Wolf - photo Lee Siebert /Smithsonian


Ce volcan-bouclier actif a des pentes plus raides que les autres volcans ; elles atteignent un angle de plus de 35 degrés. Une caldeira de 6 km. sur 7 et profonde de 700 mètres surmonte le volcan. Elle s’est formée en deux épisodes distincts d’effondrement, entrecoupés d’un remplissage partiel de la caldeira. Elle est actuellement couverte en grande partie par des coulées de lave provenant de l’éruption de 1982.

Des fissures radiales sont concentrées le long d’une vague zone de rift s’étendant sur les flancs nord, nord-ouest et sud-est. Des évents sous-marins sont situés en prolongement des fissures nord et nord-ouest.

De nombreuses coulées de lave drapent les flancs du volcan, originaires d’une chaîne de spatter cones et de cônes de scories.

Les coulées « aa » sont ici en proportion plus importante que sur les autres volcans des Galapagos.

 

Wolf-crater---Patricio-Ramon-IGEPN.jpg                          Cratère du volcan Wolf  -  Photo Patricio Ramon / IGEPN.

 

 

Une importante caractéristique des volcans des Galapagos est leur composition isotopique attribuée à un mélange dynamique entre un panache mantellaire et le manteau supérieur en fusion. On observe que les volcans de la partie centrale  de l’archipel ont une composition isotopique dans la norme du MORB de cette partie du monde (MORB = mid-ocean ridge basalts). Au contraire, les volcans situés au nord, au sud et à l’ouest de l’archipel ont des ratios d’isotopes progressivement plus semblables à celui du panache. Le volcan Wolf se démarque de ce canevas, car il a des laves de composition isotopique la plus pauvre de la partie ouest de l’archipel ; elle ne se distingue pas de celle du basalte émis par la dorsale océanique du Galapagos Spreading Center, éloigné de 250-410 km. du pic d’influence du panache du Galapagos (sauf pour les isotopes 3 et 4 de l’hélium).

 

F1.mediumL'archipel des Galapagos et le GSC - Galapagos Spreading Center - les îles émergées en noir - Les volcans d'Isabela : RR : Roca Redonda - E : Ecuador - W : Wolf - D : Darwin - A : Alcedo - SN : Sierra Negra - CA : Cerro Azul


Bien que différents de ceux du GSC, les magmas de Wolf et de GSC ont cependant la même source. Les conditions de fusion sont attribuées à la fusion d’une couche appauvrie d’asthénosphère située en marge du panache des Galapagos.

 

Le volcan Wolf est situé sur une lithosphère vieille de 10 millions d’années ; des analyses gravimétriques indique une croûte sous le volcan d’une épaisseur de 11 km.

IL est bordé  de tous côtés par des volcans plus jeunes : au nord, Roca Redonda – à l’ouest, l’Ecuador – et au sud, Darwin … par contre, une fosse profonde de plus de 3.000 mètres le borde à l’est.

 

Wolf---Isabela-Google-copie.jpgLes volcans Wolf et Ecuador, et la fissure éruptive / coulées de l'Ecuador - d'après Google earth.

 

Le volcan Ecuador, comme l’indique son nom, coupe l’équateur à l’extrémité nord-ouest de l’île d’Isabela. Il est aussi appelé le Volcan Cap Berkeley.

 

Ecuador--GVP.jpg                        Volcan Ecuador - photo Patricio Ramon / IGEPN.


Son côté ouest est largement ébréché par un effondrement et une moitié de la caldeira est couverte par une coulée sombre de lave « aa ». Plusieurs chaînes de spatter cone et de petits cônes de scories traversent le plancher de la caldeira, et deux grands cônes pyroclastiques  se sont édifiés le long de la côte.

A l’opposé, les bas-flancs du volcan sont fortement érodés ; côté est, des fissures de flanc ont nourri des coulées de lave fraîches et des cratères-puits (pit crater) ponctuent l’étage supérieur des flancs.

Des jeunes coulées ont formé le Cap Berkeley, en atteignant la ligne de côte.

Une ligne d’évents fissuraux, orientée nord-est, s’étend des flancs est en direction du volcan Wolf.

 

Ecuador---R.Patricio-IGEPN.jpgEcuador : en bordure de mer, le cône pyroclastique - les flancs érodés du volcan, la fissure éruptive et les pit craters . - photo Patricio Ramon/IGEPN.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Ecuador

- Global Volcanism Program - Wolf

- Wolf volcano, Galapagos archipelago : melting and magmatic evolution at the margins of a mantle plume - by Dennis J.Geist & al.

 

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog