Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Sans entrer dans l'énumération des nombreux évènements qui ont marqué la vie du Kilauea, examinons l'East rift zone.

 

En 1960, une fissure s'ouvre sur le flanc du volcan et déverse des coulées qui atteignent la mer, détruisant au passage le village de Kapoho. De nombreuses fractures sous le volcan drainent le magma et l'éloigne de la zone sommitale, qui subit une subsidence. De 1961 à 1963, la déflation du sommet confirme que la magma se déplace principalement vers l'East rift zone. Deux cônes, l'Alae et le Napau, sont en éruption en 1963.

En 1969, commence une éruption qui va durer 6 ans : les fontaines de lave édifient un nouveau cône, le Mauna Ulu,  "la montagne qui grandit".

 

Mauna_Ulu-face-N---G.Mitchell-2009.jpg                       La face nord du Mauna Ulu en 2009 - photo G.Mitchell.

 

Le 3 janvier 1983, débute une éruption exceptionnelle, qui continue encore actuellement. Des séismes précurseurs permettent de suivre la progression du magma dans la zone de rift et son ascension vers la surface au niveau du cratère Napau. L'éruption débute avec un "rideau de feu" émis le long d'une fracture de 6.000 mètres. Divers épisodes vont amener la construction d'un cône baptisé Pu'u O'o, "la colline de l'oiseau O'o" ... 20 m. en 1983, 255 m. en 1986, avec une base de 1.000 m. de diamètre.

Une seconde explication, contradictoire, concernant son nom : le mot O'o veut aussi dire "bâton fouisseur" , référence au bâton magique pa'oa, utilisé par la déesse Pelé dans la légende pour créer des cratères volcaniques.

 

Puuoo 09.1983 HVO L                                Naissance du Pu'u O'o en 1983 - photo HVO/USGS

 

L'éruption semble répétitive dans ses différentes phases, seulement des changements significatifs surviennent :

- la température des laves passe de 1120°C à 1140°C

- le taux de magnésium passe de 6 à 7,5%.

Le magma émis provenait, en début d'éruption, d'un réservoir superficiel, qui s'est vidé, pour être alimenté ensuite par du magma profond, enrichi en oxydes de magnésium.

En juillet 86, de nouvelle fractures s'ouvrent et l'éruption se concentre sur un nouvel évent au nord-est du Pu'u O'o, le Kupaianaha .

La route, qui longeait la côte et permettait d'accéder au parc National des volcans par l'est, est fermée depuis 1987, les coulées de lave en ayant recouvert 14 km, jusqu'à une profondeur de 35 mètres.

En 1990, les coulées atteignent l'océan, après avoir recouvert une partie du village de Kalapana.

 

19900422-JG14664_large.jpg

             Les maisons brûlent à Kalapana en avril 1990 - archives HVO/USGS.

 

MapSumKalapana---HVO.gifL'avancée des laves submerge inexorablement la zone de Kalapana gardens et aggrandit la surface de l'île - cartes HVO d'après Mattox 1993.


La rencontre de la lave et de l'eau se fait avec des explosions de vapeurs et de cendres ... la lave se fragmente en minuscules morceaux, qui formeront la sable volcanique noir des plages.

L'éruption a par ailleurs fait gagner 201 hectares de terre à Big Island.

 

 

24ds241 L

"Explosion littorale" ... la rencontre entre la lave et l'eau est explosive, des fragments de lave sont éjectés; charriés par les courants, ils se déposeront dans les baies pour former des plages de sable noir - photo J.D.Griggs 02.1988.

 

Evolution 1992-1997 :

Les fontaines de lave et leurs retombées ont construit , durant les premières années de l'éruption, un cône de cendres et de projections haut de 255 mètres. Sa croissance a cessé avec le transfert d'activité vers Kupaianaha. En 1992, un retour d'activité sur les flancs construit un bouclier côté ouest. En 1993, des puits d'effondrement apparaissent sur le flanc ouest. Lorsque le plancher s'effondre en janvier 1997, le flanc affaibli lâche, laissant une trouée, le "west gap" .

 

1992.jpg1997.jpg


 

 

 

 

A gauche, situation en 1992, avec le bouclier an avant-plan - A droite, le "West gap" en 1997 - USGS photos by Tari Mattox and Christina Heliker.

 

Puoo-13.07.07-cratere-HVO.jpg

                       Le Pu'u O'o , vue aérienne le 13.07.2007 - photo HVO/USGS

 

Puuoo-13-copie.jpgVue d'un point de vue similaire le 13.01.2011  ... des changements importants du côté ébréché du cône du Pu'u O'o - photo HVO/USGS.

 

 

En juillet 2007, après une série de micro-séismes, l'activité du Puʻu ʻŌʻō s'est soudain arrêtée et le plancher du cratère s'est effondré, avant de se remplir de lave à nouveau un mois et demi plus tard. La lave a commencé à couler à partir de fissures au Nord-Est et à s'étendre très lentement sous forme "aa" sur les coulées en terrain plat de 1983-1986, avec peu d'incursions dans la forêt environnante.

 

Puoo-21.07.07-chenal-perche-HVO.jpg      Chenal de lave haut perché alimenté par le Pu'u O'o - photo 21.07.2007 HVO/USGS.


Fin juillet 2008, de nouvelles coulées se sont étendues à partir des bouches Est du Puʻu ʻŌʻō. Puis en octobre de multiples nouvelles fissures se sont ouvertes le long du tube, provoquant des coulées à travers les terrains jusque là épargnés de Royal Gardens. Ces coulées ont recouvert une grande partie des Coastal Flats en novembre 2008.

En 2009, les coulées de lave atteignent la mer à nouveau, empruntant deux tunnels jusqu'à un point d'entrée accessible aux randonneurs.

Voici l'état du Pu'u O'o en fin février 2011, par Carole et Frédéric Hardy :

 

196576_196183030422098_100000912069394_521137_3807796_n-cop.jpg

Des coulées récentes plus foncées sont venus se surimposer - © Carole et Frédéric Hardy 2011


198901_196183320422069_100000912069394_521146_2036162_n-cop.jpgLes émanations gazeuses proviennent d'un hornito ... les hornitos sont les seuls endroits où la lave est visible, le reste de la surface du lac est figée -   © Carole et Frédéric Hardy 2011

 

 

189592_196182970422104_100000912069394_521135_7081883_n-cop.jpgLes parois du cône sont largement fissurées : "du collapsus dans l'air !" -  © Carole et Frédéric Hardy 2011 - ... en fait le collapsus va marquer une autre partie du Pu'u O'o !.

 

Le plancher du cratère du Pu'u O'o s'est effondré le 5 mars 2011, de 115 mètres en quelques heures.

 

PuuOOCollapse20110305_mov.jpgL'évènement du 5 mars - un clic sur la photo vous mène vers la séquence vidéo complète - HVO/USGS.

 

20110305_5411_torr_A_L.jpg

Cratère du Pu'u O'o ; panache de cendres consécutif au collapsus du au retrait magmatique - En avant-plan, la paroi est du cratère - photo HVO/USGS.

 

20110310_kwooten_0739_L.jpgEtat du cratère du Pu'u O'o le 10.03.2011 - le dégazage empêche de voir le niveau du plancher - photo HVO/USGS.

 

Le plancher du cratère du Pu'u O'o s'est effondré le 5 mars durant le départ de l'éruption fissurale Kamoamoa. Vingt et un jour après, la lave est de nouveau visible... cette nouvelle activité s'est accompagnée d'une augmentation de la sismicité :  ceci semble suggérer que la magma est occupé à recharger les étages supérieurs de sa "plomberie", et un retour à l'état précédant l'épisode fissural Kamoamoa. (rapports HVO des 28 et 27.03.2011)

 

Pu-u-O-o-26.03.jpgTimide retour du lac de lave le 26.03.2011, à un niveau beaucoup plus profond qu'en février - photo HVO/USGS.

 

Sources :

- HVO -summary of the Pu'u O'o - Kupaianaha eruption 1983-present - link

- Big Island news - 26.03.2011 - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog