Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

L’île de Moloka’i se compose de trois volcans- boucliers : Moloka'i ouest, ou Maunaloa – la péninsule de Kalaupapa, au centre nord – Moloka'i est, ou Wailau.

 

Molokai-Tourist-Map.jpg

 La côte nord d’Est Moloka'i est caractérisée par des falaises très hautes, atteignant 1.100 mètres, marquées par un angle de plus de 55° . Les flancs sud par contre,descendent en pente douce vers la mer, suivant un schéma typique de volcan-bouclier. De récentes recherches de J. Moore et R. Holcomb / USGS suggèrent qu’un épouvantable glissement de terrain a coupé en deux le volcan Wailau, formant les falaises et des dépôts importants sur le plancher marin adjacent à celles-ci. Ils estiment que près de 500 km³ manquent côté nord du volcan.

 

Molokai--2.jpg                               Les falaises de Moloka'i - est - photo Hawaii magazine.

 

Le Maunaloa (Moloka'i ouest) est plus petit, et sa majeure partie est sous le niveau marin, recouverte par des coulées de lave provenant d’autres volcans, ou charriées par des glissements de terrain.

Son édification s’est faite en deux phases : la première phase a été la construction d’un large bouclier tholéiitique, qui s’est terminée il y a 1,89 Ma. La seconde phase est caractérisée par un volcanisme alcalin post-bouclier et datée d’il y a 1,76 Ma.

C’est ici qu’on trouve la plus longue plage de sable blanc de l’archipel hawaïen : Papohaku beach.

 

Papohaku_Beach__Molokai__Hawaii.jpg

La péninsule de Kalaupapa  est l’un des endroits les plus reculés et inaccessible de Moloka'i :

Entourée de trois côtés par de hautes falaises , et bordé par l’océan , le seul moyen d’accès était jusqu’à peu pédestre ; cette Pere-Damien-de-Molokai.jpgsituation a été choisie pour établir une léproserie, où on exilait les malades atteints par la terrible "maladie de Hansen ", provoquée par Mycobacterium leprae. La seule personne prête à les aider fut le père Damien, un missionnaire catholique belge arrivé là en 1873 … il soigna les lépreux, jusqu’à contracter lui-même la maladie et en mourir en 1889. Huit mille personnes y furent exilées. Aujourd’hui, 19 survivants y vivent toujours ;  bien que libres de se déplacer depuis 1969, ils n’ont pas voulu quitter leur seul endroit de vie connu.

 

800px-KalaupapaVillageCliffs----Sanba-38.jpg            Les falaises entourant le village de Kalaupapa - photo aérienne de Samba 38.

 

Wailau, ou Moloka'i -est, a commencé à se former entre 2 et 1,5 Ma - stade bouclier; une phase post-bouclier est datée entre1,5 et 1,3 Ma. Le point culminant est Kamakou peak.

Son nom hawaïen, Wai lau, signifie  "nombreuses eaux"  ... une zone humide de tourbières s'est développée juste sous le sommet de Kamakou; un sol acide, arrosé par d'abondantes pluies, une température basse et des vents forts ne permettent que le développement d'une végétation rase. Cette zone, appelée Pepe'opae bog, est le siège de nombreuses plantes endémiques.

 

Molokai----Wailau---Forest---Kim-starr.jpg

                       Le volcan-bouclier Wailau - photo aérienne Forest & Kim Starr

 

 

 

Oahu est formée de deux volcans : Waianae du côté oust ( côte au “vent”) et Koolau, à l’est ( côte " sous le vent ")


Waianae, le plus ancien des deux, est un stratovolcan qui s’est formé il y a 3,8 à 2,9 Ma. Et il a été fortement érodé. Une caldeira est localisée près du centre de la chaîne Waianae et des zones de rift s’étendent vers le nord-ouest et le sud-est. Des flots de lave sont liés au stade de "recouvrement" - capping stage -, il y a 1,8 Ma. Les roches suivantes, de l’époque du "renouveau volcanique", n’ont pas encore été datée.


800px-Hawaii-Oahu-TF----USGS.jpgOahu-island-rift-zones.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Oahu en 3D - doc. USGGS

 

Situation des caldeira et des zones de rift - d'apès USGS.

 

 

Koolau est un volcan basaltique qui occupe le côté est d’Oahu. C’est un sujet prisé par les volcanologues, car ses laves ont une teneur en silice supérieure à celle des autres volcans hawaïens.

Le bouclier principal date de 2,7 à 1,8 Ma. Une caldeira est située juste au sud de Kaneohe Bay. De nombreux dykes marquent la localisation d’une zone de rift s’étendant vers le nord-ouest ; une forte érosion a enlevé environ 1 km. du volcan et les a mis au jour. Une grande partie du volcan a été modifiée par un glissement de terrain.


Certains des paysages parmi les plus marquants d’Hawaï sont des anneaux de tuff, des cinder cones ou spatter cones datant de la période du « renouveau volcanique » : Diamond Head, Hanauma Bay et Koko crater.


Diamond Head est un anneau de tuf, plus large que haut : 1.067 m. de diamètre, pour une élévation de 231 m. Il s’est formé suite à une brève et unique éruption phréatomagmatique, il y a 300.000 ans et a son côté sud-ouest plus haut, étant donné la direction des vents dominants au moment de l’éruption ; il est considéré comme éteint depuis plus de 150.000 ans.

Son nom provient d’une méprise : on a pris pour des diamants des cristaux de calcite incrustés dans le tuf volcanique.

Durant la seconde guerre mondiale, des tunnels furent creusé dans le tuff afin de créer des postes d’observation … c’est toujours une propriété militaire, mais ouverte aux promeneurs.


Diamond-head-CHB.jpg

                                 Diamon Head - anneau de tuff - © Carole et Frédéric Hardy

 

Koko crater est également un anneau de tuf, le plus haut d’Hawaii, avec ses 368 m. ; il a son côté sud-ouest plus haut, pour les mêmes raisons que celui de Diamond Head.

Dans le cratère, s'est établi un jardin botanique, spécialisé en cactus, succulentes et autres plantes de terrains secs, favorisées par les conditions sèches et chaudes qui y règnent.

Koko crater, comme Hanauma Bay se sont formés le long d’une fissure et résultent de phénomènes phréatomagmatiques, très explosifs dus à l’interaction entre l’eau de mer et le magma.

 

800px-Oahu from air - Mila zinkova

De gauche à droite, Hanauma Bay et Koko crater, deux anneaux de tuf en bordure de mer , et Hawaii Kai , en arrière-plan - photo Mila Zinkova.

 

Hanauma-Bay---CHB--2-.jpg                                                  Hanauma Bay - © Carole et Frédéric Hardy

 

Koko-head---CHB.jpg                         Koko Head - cône de tuff - © Carole et Frédéric Hardy

 

Koko-head---CHB-2-.jpgKoko head : définit le côté sud-est d'Oahu. C'est un ancien cône de tuff a eu une croissance un peu contrariée par son voisin, Koko crater. - © Carole et Frédéric Hardy

 

Oahu abrite aussi deux sites connus : Honolulu, en hawaïen "baie abritée", la capitale de l'état d'Hawaï, et Pearl Harbor, magnifique baie, tristement célèbre depuis l'attaque des Japonais en 1941.

 

Sur la photo de l'ISS, on détaille la baie avec Ford island, les zones urbanisées de Waipahu, Pearl city et Aliamanu qui contrastent avec les sols volcaniques rougeâtres et les collines végétalisées.

  800px-Astronaut_Photograph_-_Pearl_Harbor-_Hawaii.jpg

La baie de Pearl Harbor vue de la sation spatiale internationale , ISS021-E-15710 - doc Nasa Earth Observatory.

 

La zone de Pearl Harbor était appelée Wai Momi - "L'eau des perles" par les hawaïens, et considérée comme la demeure de la déesse-requin  Ka'ahupahau et de son frère (ou fils) Kahi'uka. Les dieux, vivant dans une caverne à l'entrée de la baie, étaient les gardiens de ces eaux contre les hommes-mangeurs de requins.

Le port fourmillait de producteurs d'huitres perlières jusqu'à la fin  des années 1800. Le capitaine Cook ne considérait pas Pearl Harbor comme un port fiable à cause de la barrière corallienne obstruant l'entrée.

 

L'attaque du port et de la flotte amériacaine, par le Japon le 7 décembre 1941, poussa Américains et Anglais a déclarer la guerre au Japon le 8 décembre ... décision suivie de la déclaration de guerre d'Hitler aux Etats-Unis le 11 décembre.


 

 

Sources :

HVO - Hawaiian Volcano Observatory

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog