Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Parmi les énormes massifs volcaniques d'Hokkaidô, l'île la plus au nord de l'archipel nippon, l'Usu-Zan et le Koma-ga-take sont également remarquables.

 

La caldeira Toya et l'Usu-Zan - 有珠山  :

 

La caldeira Toya, âgée de 110.000 ans, abrite diverses structures volcaniques : un groupe de dômes de lave andésitique, maintenant recouverts de forêts, le Naka-jima, s'est érigé au centre du lac de caldeira large de 10 km.

 

Usu-et-Toya-caldera---avec-Nakajima-domes---Yoteisan-au-loi.JPGDe l'avant vers l'arrière-plan : l'UsuZan, la caldeira et le lac Toya abritant les dômes Naka-jima et au loin le Yotei-san - Photo GSI by H.Seo 2008.

 

2506usu7-copie.jpg   Vue topographique de la caldeira Toya et de l'Usu-Zan, d'après une photo satellite Aster / Nasa. - 04.2000.


L'Usu-zan, un petit stratovolcan, se situe sur le bord sud de la caldeira.

Le sommet de cet édifice basaltique à andésitique est coupé par une "somma" formée, il y a 7 à 8.000 ans, lorsqu'un collapsus du volcan a produit une avalanche de débris qui a atteint la mer proche.

Des dômes de dacite se sont installés sur deux lignes orientées NO-SE au sommet de cette caldeira. Trois d'entre eux, l'O-Usu, le Ko-Usu et le Showa-Shinzan, ont connu des éruptions au cours des temps historiques : Le Ko-Usu s'est formé en 1663, après une éruption plinienne - l'O-Usu en 1853, suite à une éruption plinienne - le Showa-Shinzan après des épisodes éruptifs explosifs et phréatiques de flanc, entre 1943-1945; sept cryptodômes se sont aussi formés durant cette période.

 

Map-Usu---Nakajima.JPG  Topographie des dômes (en parme) et cryptodômes(en brun) de l'Usu-Zan -  carte GSI by K.Nakajima .

 

One--yama-cryptodome---Showa-Shinzan-lava-dome---S.Nakano-8.JPGUsu-Zan - le cryptodôme One-yama arboré à droite, et le dôme de lave Showa-Shinzan (1943-45) à gauche - formations à droite sur la carte ci-dessus- photo S.Nakano 1983.


L'éruption de 2000 fut bien suivie - détails sur GVP

En résumé : après l'évacuation de 9.000 personnes, le 29 mars 2000, une augmentation très forte de la sismicité et l'apparition de failles au dessus des hypocentres sismiques sont observées.

 

Usu---31.03.2000-climax-eruptif----Y.Kawanabe.JPG                   L'éruption de l'Usu-Zan à son climax le 31.03.2000 - photo Y.Kawanabe / GSI.


2603usu1.png

L'éruption débute le 31.03 avec une phase phréatomagmatique, suivie d'une phase phréatique de début à mi-avril, avec la formation de plus de 50 cratères au début pour se concentrer par coalescence en quelques cratères en 3° phase.

Une inflation importante de la zone des cratères et une subsidence avec formation de graben entre deux failles sont constatées ; une complète dislocation de certaines maisons en résulte, sans victimes heureusement.

 

Usu-cratere-Nishiyama-et-failles-de-soulevement.JPGUsu-Zan - la zone des cratères Nishiyama et les failles de soulèvement, le 24.04.2000 - Photo S.Nakano / GSI.

 

Mt-usu---J.Becker.jpg     Usu-zan - maison disloquée, laissée comme témoin de l'éruption de 2000 - photo J.Becker

 

Le Komaga-take :

 

Le volcan tronqué Komaga-take présente deux pics sommitaux, nommés Kenga-mine et Sawara-dake, restes d'un large cratère ébréché en fer-à- cheval suite à un effondrement en 1.640.

  Komaga-take - Kenga -mine peak àD - Sawara-dake àG - T.

Le Komaga-take : les pics Kenga-mine à droite et Sawara-dake à gauche - photo T.Ui 1994 / GSI


Des débris d'avalanche en hummock sont visibles sur les pentes basses, au sud et à l'est.

Les flancs du volcan sont couverts de coulées pyroclastiques ou de dépôts de surges pyroclastiques - voir carte ci-dessous.

La plus grande part de ce stratovolcan est andésitique et date du Pléistocène.

 

Topogr.-Komaga-take---N.Nakajima.JPG                      Topographie et carte des coulées historiques - doc. GSI - K.Nakajima.

 

Activité éruptive : deux éruptions pliniennes datées de la fin du Pléistocène et deux autres datées de l'holocène précèdent la première éruption historique : en 1640, une énorme éruption plinienne a produit des débris d'avalanche atteignant le mer et des chutes de cendres ont affecté le centre d'Honshu, le grande île. Un tsunami résultant a causé 700 morts.

Cette éruption fut de VEI 5 et a émis, entre juillet et octobre 1640, un volume de téphras de 2.900 millions de m³.

 

Komaga-take---crat.-1929-et-fissures-1942.JPGKomaga-take : cratères de l'éruption 1929, coupés par une fissure éruptive datée de 1942.

Photo GSI by H.Seo 2002


D'autre éruptions plinienne  sont survenues depuis : en 1694, 1856, et 1929, toutes de VEI 4 et des émissions fortes de téphras, respectivement de  360, 300 et 190 Mm³.

En 1942, une éruption phréatomagmatique, puis en 1996, 1998 et 2000 des éruptions phréatiques sont enregistrées.

 

komaga-take---er.-17.06.1929---archives-K.disaster-prevent.jpgKomaga-take - le panache plinien qui est monté à 13 km. le 17.06.1929 - doc archives Komaga disaster prevention council.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Usu - Komaga-take

- Geological Survey of Japan  - Quaternary volcanoes / Hokkaido active volcanoes.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog