Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Retour dans l’archipel du Cap Vert avec les photos récentes de Carole et Frédéric Hardy, qui ont effectués un trek sur l’île de Fogo au sud de l’archipel, et au nord, sur les îles  de Sao Vicente et Santa Antao.

 

Une vidéo en guise d'introduction :

 

 

 

Les îles du Cap Vert représentent le sommet du bombement Capverdien, une région d’environ 1.000 km de diamètre s’élevant à plusieurs milliers de mètres au-dessus de plancher océanique.

Ce bombement est associé au panache mantellique Capverdien et proche du point de rotation de la plaque africaine. La tomographie sismique a révélé une anomalie ressemblant à un panache mantellique sous ce bombement atteignant 1900 km de profondeur (Montelli & al. 2004).

 

Les îles s’organisent en un fer-à-cheval ouvert vers l’ouest. Elles montrent une progression de leur âge de l’est vers l’ouest, autant sur la chaîne d’îles nord que sur celle du sud. L’activité volcanique a débuté au début du Miocène vers 24-22 Ma ; le magmatisme implique des mélanges sous-saturés en silice, alcalins, de composition allant de la basanite à la téphrite, et présence de phonolites et carbonatites sur certaines îles.

 

Cap-Vert-Archipel---Sat-Envisat-copie.jpg                 L'archipel du Cap Vert - doc. photographique Envisat annoté / B.Duyck

 

The-role-of-mass-movements-on-the-geomorphologic-evolution-.jpg                   Archipel du Cap Vert et indication de lâge des volcans-boucliers pour chaque île 

Ages compiled from MITCHELL et al. (1983); GERLACH et al. (1988); TORRES (1998); JORGENSEN & HOLM (2002); TORRES et al. (2002) PLESNER et al. (2002); MADEIRA et al. (2005); HOLM et al. (2006; 2008); DUPRAT et al. (2007).

 

L'île de Fogo est la seule de l’archipel présentant un volcanisme actif au cours des temps historiques. L’île de Fogo partage un tablier volcanique commun avec l’île de Brava au sud-ouest. 

 

Magma-storage-and-ascent-of-historic-and-prehistoric-erupti.jpg 

Modèle 3D de la plate-forme Brava-Fogo - à l'est de Fogo, les traces de l'avalanche de débris du Monte Amarelo - entre les deux îles, un groupe de cônes volcaniques immergés - Modified after Masson et al.
(2008)

 

fogo_ali_2009161_lrg.jpgL'île de Fogo et sa caldeira excentrée, abritant le stratovolcan Pico do Fogo - photo satellite Nasa EO-1 ALI  2009

 

Fogo---NASA-Earth-Observatory.-Image-created-by-Jesse-Allen.jpgFogo - Cha das Caldera, occupée par des coulées de lave et le Pico do Fogo, est habité comme en témoignent les deux villages et la route, visibles du satellite -  photo satellite Nasa EO-1 ALI  2009

 

Fogo---1--CHB.jpg              Fogo - le stratovolcan Pico do Fogo -  photo © Carole et Frédéric Hardy 2013.

 

 D’un diamètre de 25 km, elle culmine au stratovolcan Pico do Fogo à 2.829 m. au-dessus du niveau de la mer (soit 6.000 mètres au-dessus du plancher océanique) : Ce " volcan dans un volcan " est inclus dans une caldeira, large de 9 km., dont ne subsiste que la muraille ouest, La Bordeira, haute de plus de 1.000 mètres. Cette caldeira se décline en deux grandes entités, la plaine Cha das Caldeiras et le jeune stratovolcan Pico do Fogo. Bordée au nord et au sud de cicatrices d’effondrement, la caldeira s’ouvre largement vers l’est suite à deux glissements de terrain colossaux, cumulant 150 à 200 km³.

 

Fogo---11---CHB.jpgFogo - une partie de la Bordeira, avec les villages de Portela et Bangaeira dans la plaine Cha das Caldeiras, vus du Pico do Fogo- photo © Carole et Frédéric Hardy 2013.

 

fogo--Aster-red-jpg1.jpgA droite, image ASTER de FOGO - à gauche, maquette du Piton de La Fournaise / La Réunion.

 

Cette configuration se retrouve sur d'autres îles de point chaud, et plus particulièrement au Piton de La Fournaise, à La Réunion.

 

L’histoire géologique de Fogo peut se diviser en quatre grandes phases :

1. Le volcan sous-marin composé de carbonatites et basaltes alcalins est daté de ~4.5 Ma.

2. Le groupe de laves le plus âgé, le groupe Monte Barro, qui recouvre les carbonatites manque de datation précise.

3. Le groupe Monte Amarelo, du quaternaire, est constitué de 2 à 3 km d’épaisseur de laves hautement alcalines et cônes de scories. Son activité se termine avec l’effondrement latéral géant, il y a plus de 10.000 ans. Le volcan Monte Amarelo est suspecté d’avoir possédé une chambre magmatique durable située dans la croûte superficielle, qui a disparue suite à cet effondrement gigantesque, et n’aurait pas eu le temps (à l’échelle géologique) de se reformer depuis.

 

The-role-of-mass-movements-on-the-geomorphologic-e-copie-1.jpgFogo - contours de Cha das Caldeiras, du Pico do Fogo, des dépôts d'avalanche de débris / groupe Monte Amarelo - carte MASSON et al. (2008).


4. Le groupe Cha das Caldeiras est âgé de 62.000 ans à aujourd’hui ; il se caractérise par des roches volcaniques alcalines formant une couche de 2 km. d’épaisseur qui remplit la cicatrice d’effondrement, et par le Pico do Fogo.


Le Pico do Fogo a été surveillé de visu depuis les années 1500.

De 1500 à 1769, son activité éruptive se concentre au niveau du sommet du stratovolcan, rythmée par des périodes d’éruptions fréquentes et prolongées , entrecoupées de calme sur plusieurs décades. La dernière éruption sommitale est datée de 1785.

 

Pico-de-Fogo-cratere-red.--Kogo-W-jpg                       Pico do Fogo - panorama sur le cratère sommital - photo Kogo W


Au cours du 18° siècle, le siège d’activité se déplace vers les flancs, au niveau d’une fissure orientée N-S ; ce changement est interprété comme une reconfiguration structurelle du système volcanique, liée à une instabilité renouvelée du flanc Est (Day & al. 1999)

Les deux éruptions les plus récentes, datées respectivement de 1951 et 1995 sont bien documentées et ont permis une étude des dynamismes récents animants le système de plomberie sous Fogo.

 

A suivre ...

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Fogo

- Magma storage and ascent of historic and prehistoric eruptions of Fogo,
Cape Verde Islands: A barometric, petrologic and geochemical approach - by
Elliot Hildner / University of Bremen

- The role of mass movements on the geomorphologic evolution of island volcanoes: examples from Fogo and Brava in the Cape Verde archipelago - by J. Madeira & al.

Commenter cet article

Sauter 25/10/2016 21:02

Merci pour votre aimable reponse.

Aliou 01/01/2016 18:35

je vous félicite

bombedj 22/05/2015 07:06

Bonjour
Excellent site sur la géologie de Fogo.
Pour une insertion sur forum-photos.com, dont je suis adm, auriez vous un article similaire sur Boa Vista.

Louise 28/09/2014 17:34

Bonjour
Je voulais savoir dans dans le cadres d'un exposé si il était possible de vous prendre une de vos photos.

Bernard Duyck 28/09/2014 18:14

Bonjour,
Beaucoup des photo qui illustrent mes articles ne m'appartiennent pas ... dans le cadre d'une utilisation, se référer à l'auteur ... mais dans le cas précis d'un exposé, je ne vois pas d'obstacle à cette utilisation (peut-être mentionner le nom de l'auteur ou du site de la photo ?). Quant à mes propres photos, vous pouvez en faire usage, je vous les fournirai en bonne définition si nécessaire.

Bernard Duyck 28/09/2014 18:05

Beaucoup de photos de mes articles ne m'appartiennent pas ... je cite dans ce cas l'auteur du site ou de la photo, qui restent maîtres de leur diffusion. Dans le cadre d'un exposé, je ne vois pas d'objection à cette utilisation, en mentionnant l'origine de la photo.
Je suis disposé à vous fournir les originaux en bonne définition si nécessaire (précisez dans ce cas la date de l'article et le n° de la photo en commençant par celle de début = n°1)

Articles récents

Hébergé par Overblog