Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

 

 " 1.26 " ... Intitulé intriguant pour une œuvre qui ne l’est pas moins, par une artiste atypique, et en relation secondaire avec le thème du blog ...

 

Elle fut conçue à la demande de la ville de Denver, qui voulait une œuvre monumentale mais temporaire explorant le thème de l’interconnection entre les 35 nations qui composent l’hémisphère ouest, pour commémorer la première biennale des Amériques.

 

07_DEN_Echelman_PhotoJanetEchelman_8121_YYM.png         " 1.26 "  -  L'oeuvre à Denver, à la biennale des Amériques 2010 - par Janet Echelman.


L’artiste, Janet Echelman, s’est inspiré d’une annonce du Jet Propulsion laboratory de la Nasa : Le tremblement de terre du Chili du 27 février 2010 a eu comme conséquence d’entre autre modifier la longueur du jour terrestre de 1,26 microseconde, en agissant sur les plaques tectoniques et redistribuant légèrement la masse de la Terre.

Elle a demandé au NOAA – National Oceanic and Atmospheric Administration – une simulation du tsunami qui a suivi le séisme et utilisé une forme tridimentionnelle de l’amplitude du tsunami au travers du Pacifique comme base de sa " forme sculpturale ". L’œuvre souligne l’interdépendance des systèmes terrestres et la globalité de la communauté humaine, révélée par les désastres naturels.

 

Echelman_100518_flatchartNOAA.png              Simulation du tsunami engendré par le séisme du Chili - doc NOAA / février 2010


La nature éphémère de la biennale et des impératifs de calendrier ne lui ont pas permis d’utiliser une armature d’acier ; elle s’est retourné vers un support en fibres Spectra (Spectra® Fiber, high-tenacity polyester fiber, and lighting. - Dimensions of net: 230 ft. length x 63 ft. width x 30 ft. depth.), 15 fois plus solide que l’acier, à poids égal.

Ce design super léger a rendu possible son arrimage à la facade du Musée d’Art de Denver. Sa forme fluide, animée au moindre souffle de vent, contraste avec l’architecture urbaine environnante rigide … et la nuit, l’éclairage transforme l’œuvre en une forme lumineuse dansante, tandis que l’obscurité en dissimule les cables de soutien.

 

marinco_kojdanovski_Sydney---2011.jpg                   "1.26 " ... l'oeuvre à Sydney en 2011 - photo site Janet Echelman


L’œuvre fut ensuite exposée devant l’hôtel de ville de Sydney en 2011, puis, sur un troisième continent, au Festival de lumière d’Amsterdam où elle est visible jusqu’au 20 janvier 2013. Elle y est suspendue au dessus de l’Amstel river en face du Stopera d’Amsterdam, qui abrite l’hôtel de ville et le théâtre musical.

 

03.jpg

 

05.jpg" 1.26 " sur l'Amstel river à Amsterdam et sous des éclairages différents - 07.12.2012 - 20.01.2013 - photo site Janet Echelman


L’artiste en parle : " A Amsterdam, la rivière et les canaux ont centralisé la vie de la cité au cours des derniers siècles ... la réflexion de la lumière à la surface de l’eau est devenue le côté primordial de l’œuvre dans ce cas, créant une opportunité de contemplation. La sculpture invite à faire une pause et à considérer que nous sommes partie prenante et inter-connectée d’un grand ensemble ( littéralement : nous sommes tricoté dans un grand tissu) "

 

Le montage de l'oeuvre et son illumination nocturne à Amsterdam :

 

 

 

L'artiste se raconte :

 

 

 

 

Sources :

- Le site de Janet Echelman - link

- Séisme de février 2010 - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog