Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

 

"Le volcan de la Révolution" :


Cette lithographie a été publiée en 1833, par Auguste Desperret (1804-1865) dans l'hebdomadaire satyrique républicain "La Caricature". Cet hebdo éphémère - novembre 1830 à août 1835 - a vu le jour durant la période de suspension de la censure apportée par la révolution de juillet 1830.

L'oeuvre porte comme titre : "Troisième éruption du volcan de 1789, qui doit avoir lieu avant la fin du monde, qui fera trembler tous les trônes, et renversera une foule de monarchie" .

La première éruption dont il est question est la Révolution française en 1789, la seconde la Révolution de juillet 1830.

Dans son allégorie, Desperret prévient qu'une troisième éruption menace : la monarchie autoritaire de Charles X  sera remplacée, après son exil, par la "Monarchie de juillet" de Louis-Philippe, elle-même balayée par la révolution de 1848.

 

Ag.Desperret--3-eruption-du-volcan-de-1789.jpg

 

Le volcan vomit la "liberté" dans les laves de son éruption. Sur ses flancs, des villes ou des états marqués chacuns par un drapeau national, le Français étant le plus proche du cratère et le plus en danger. La lave encercle et met en danger ces fragiles états.

Le ciel est obscurcit par les cendres et des blocs de roche sont expulsés ... sur chacun d'eux, une inscription, peu visible ici, "juillet", en référence à juillet 1830.

A l'avant-plan, un château en ruines, sur lequel figure une date : 1789 ... ceci symbolise la ruine de l'ancien régime, détruit par la Révolution française, la première éruption du volcan liberté. Les roches parsemées aux alentours portent des noms, idées ou concepts jetés à bas par le processus révolutionnaire : "Féodalité, dîmes, droit divin, droit d'aînesse", tous termes liés aux acquis de la noblesse héréditaire. Les personnages qui fuient de terreur l'éruption sont,d'après leurs vêtements des aristos ou des soldats, composantes du régime décadent.

Les forces sous-terraines de la révolution populaire se libèrent et apportent la destruction de l'ordre précédemment établi.

 

Pourquoi un volcan dans cette allégorie ?

 

Il fait référence à l'éruption Islandaise du volcan fissural Laki (1783-1784) , à moins que ce ne soit à celle du Grimsvötn (1783-1785) et à leur impact météorologique.

 

Laki_fissure_-2----wiki.jpgLa fissure éruptive couronnée de 135 cratères  qui s'est ouverte lors de l'éruption du Laki en 1783 - 25 km. de long avec des coulées de 60km. Doc Wikipedia.


L'éruption du Laki est considérée comme un des facteurs déclenchant de la Révolution française : La France a été confrontée durant cette décade à divers évènements liés au climat. L'hiver 1783-84 sera très sévère, le sol restera gelé jusqu'au début de l'été; pour suivre, une série de mauvais hivers et étés, un brouillard permanent sur l'Europe et une terrible averse de grêles qui a détruit les moissons en 1788, tous ces évènements ont accru la pauvreté et amené la famine ; ils furent relatés par Benjamin Franklyn, qui avait compris alors que les gaz émis par une telle éruption peuvent créer un voile atmosphérique à l'origine d'un refroidissement climatique catastrophique.

Cette énorme effusion basaltique avec ses 12 km³, a émis plus de 500 millions de tonnes de gaz nocifs, tué des centaines de milliers de têtes de bétails à cause de la contamination fluorée des eaux et pâturages, mené la population islandaise à une famine, qui fera périr 10.500 personnes.

En France, un récit illustre ces phénomènes : " Au début de 1783, l’absence de vent immobilisa les moulins pendant plus de deux mois, puis la gelée bloqua les moulins à eau et les bateaux sur la Seine et les autres rivières, en même temps qu’elle rendait les routes impraticables. On manqua de blé, de farine et de bois. Il faut se souvenir que c’est le manque de farine et de pain qui est à l’origine de la révolution de 1789 et des journées d’octobre, quand les parisiens insurgés ramenèrent de Versailles à Paris "le boulanger, la boulangère et le petit mitron".

 

Ndlr : Ceci n'a rien à voir avec l'éruption en cours, ni avec le nuage de cendres qui crée des perturbations dans le trafic aérien ... l'occasion d'en parler dans cette rubrique régulière n'est liée qu'à l'Islande et au phénomène éruptif en général.

 

Sources :

- Les feux de la Terre - histoires de volcans - M.Krafft

- Des volcans pour une révolution - par J.Sintès in Futura-Sciences

 


Commenter cet article

Tessa 19/04/2010 04:52



C'est par hasard que je découvre votre blog, et je m'y attarde avec beaucoup de plaisir. Vous citez Benjamin Franklin, cela m'intéresserait de connaitre les références exactes de ses propos sur
le climat en France en 1788 et sa répercussion sur la Révolution.


Je me suis inscrite à votre newsletter.


Bonne continuation. Et merci pour ces instants que j'ai passés à vous lire !



Bernard Duyck 19/04/2010 07:47



Bonjour Tessa,


Merci de votre intérêt porté au blog. La référence concernant Franklin est :^ Benjamin Franklin - "Meteorological
imaginations and conjectures" in Mem. Lit. Philos. Soc. Manchester 2, 373–377 (1784).


http://www.dartmouth.edu/~volcano/Fr373p77.html


Bonne journée, Bernard


 



Articles récents

Hébergé par Overblog