Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

Ce stratovolcan Equatorien fut peint à plusieurs reprises par Church, inspiré lors de ses voyages en Amérique du sud par les montagnes et les volcans Andins.


Frederic Edwin Church (1826-1900) fut un élève de Thomas Cole, considéré comme fondateur de l’Hudson River School, mouvement artistique américain regroupant des peintres paysagistes à la vision esthétique empreinte de romantisme.

 

Inspiré par les œuvres d’Alexander von Humboldt, explorateur et naturaliste allemand qui visita le continent américain de 1799 à 1804, Church partit à la découverte de ces paysages grandioses à deux reprises, en 1853 et 1857.

 

 

Cotopaxi_1855.jpg          Cotopaxi -  par Frederic Edwin Church -  Huile sur toile - 1855 - Museum of Fine Arts / Houston


Le Cotopaxi, décrit par von Humboldt comme le volcan le plus esthétique de la région et un des plus actifs, devint le sujet favori du peintre.

Il en fit une première œuvre en 1855, où il dépeint un cône parfait, recouvert de neige et dominant tranquillement un paysage tropical (ci-dessus). Le volcan fume légèrement, apportant une touche vivante et non agressive au tableau.

 

Frederic_Edwin_Church_-_Cotopaxi_1855---Smithsonian-america.jpg           Cotopaxi -  une autre oeuvre par Frederic Edwin Church -  Huile sur toile - 1855

                                 Smithsonian American Art Museum

 

Son œuvre de 1861-62 a une toute autre atmosphère : le Cotopaxi est en éruption violente. Church prend le volcan comme une démonstration de la puissance de la nature et va intensifier chaque caractéristique pour suggérer un conflit entre les forces des ténèbres et celles de la lumière.

 

Cotopaxi_1862.jpg           Cotopaxi -  par Frederic Edwin Church -  Huile sur toile - 1862 - Detroit Institute of Arts

                                                         Agrandir en suivant ce lien

 

Le volcan rugissant, le soleil bas voilé par les émanations de cendres, la grande chute d’eau plongeant dans un canyon rocheux dont les flancs révèlent une histoire géologique tourmentée … tout met en évidence d’incroyables forces.

Celles-ci sont tempérées par la teinte verte des feuillages à l’avant-plan, par les rayons du soleil pénétrant le nuage volcanique et son reflet sur un lac aux eaux paisibles … signes que cette débauche d’énergie reste sous le contrôle d’une bénéfique providence. Le volcan est source de destruction, mais aussi de création et de renaissance.

Le point de vue élevé, qui met le spectateur en lévitation, accentue ces contrastes.

 

Ce style de peinture paysagiste est aussi classée dans le courant "luministe", considéré comme une émanation de l'Hudson River School (entre 1850 et 1870). Il est caractérisé par une attention particulière aux effets de lumière, par l'utilisation de la perspective aérienne et la dissimulation des cops de pinceau visibles. 

 

2012.03---Coto----JLEN.jpg               Le sommet enneigé du Cotopaxi - photo José Luis Espinosa-Naranjo 03.2012

 

Le Cotopaxi a une histoire volcanique violente, marquée par de fréquentes explosions qui ont généré des coulées pyroclastiques et des lahars.

Entre 1803 et 1895, plus de trente de ces éruptions ont eu lieu, dont la plus importante en 1877, de VEI 4, qui produisit des lahars dévastant les vallées adjacentes, et détruisant une partie de la ville de Latacunga, y faisant de nombreuses victimes, avant d’atteindre le Pacifique, 270 km. à l’est du volcan. Sa dernière manifestation date de 1940.

 

Sources :

- From Alexander von Humboldt to Frederic Edwin Church : voyages of scientific exploration and artistic creativity - By Frank Baron 2005

- The worlds of Frederic Edwin Church - By William Gerdts 2008 - link

- Global Volcanism Program - Cotopaxi

Commenter cet article

dominique Belmer 11/10/2013 20:20


C est beau et interessant . C est aussi une decouverte pour moi . Merci .

lecouteur michel 11/10/2013 14:18


Bernard,


Malgré un VEI de 4 qui est répertorié dans le cataclymique, je pense et cette éruption doit avoir des conséquences climatiques. C'est ainsi que l'hiver 1879-1880 qui fut en France un hiver d'une
très grande rigueur serait due à cette éruption.


qu'en  pense les lecteurs de ton blog ?


Michel Lecouteur

Bernard Duyck 11/10/2013 18:42



Je te laisse découvrir leur intérêt pour la volcano-climatologie ... Wait and see, Michel.



Articles récents

Hébergé par Overblog