Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

Le volcan Eyjafjöll est calme aujourd'hui ... c'est le moment de comparer, grâce à une aquarelle d'une part et des photos d'autre part, les similitudes entre les érutions de 1821-23 et 2010.

 

eyjafjallajokull_1822.jpg

 

Cette aquarelle est attribuée à Eric Brunn et conservée à la Librairie Royale de Copenhagen; cette peinture, de 21 cm sur 37,5, illustre l'éruption de 1822, dans une période estivale : le volcan, à la surface noircie par les cendres, présente des fissures dans les bancs de glace qui contrastent avec l'environnement noirci. Deux panaches distincts, l'un blanc, l'autre foncé, s'échappent du volcan avant de se disperser sous l'action des vents.

 

Une aqurelle de 2010 à la facture plus moderne illustre ce même phénomène :

 

vignirjohaquarell_copy.jpg

                  Références malheureusement incertaines - Vignir Joha.

 

19.04-20h30---E.B.Jonsdottir.JPG

 

Cette photo de E.B.Jonsdottir / IMO, prise le 19.04.2010 à 20 h.30, illustre bien cette dualité de panache sur fond de glacier noirci par les cendres de l'éruption. Un panache blanc de vapeur d'eau, du au phénomène éruptif phréatique se mêle au panache gris-brun, chargé en poussières volcaniques, accompagnant un épisode de type strombolien. A noter, les crevasses dans le glacier qui présentent une coupe grisée tranchant sur le surface noire... le contraste est moins fort que celui présenté sur l'aquarelle de Brunn.

 

Sources :

- Iceland Review

- Icelandic Met Office

- Institute of Earth sciences - The eruption of Eyjafjöll in 1821-23

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog