Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

Ce dessin de la ville de Jaujac et de son environnement Ardéchois fut réalisé par George Poulett Scrope , un géologue et économiste britannique et publié en 1827 dans  ses " Memoir on the geology of central France; including the volcanic formations of Auvergne, the Velay, and the Vivarais. " / Linda Hall Library of Science, Engineering & Technology.

 

Memoir-on-the-geology---red.jpg
George Poulett Scrope (1797-1876) Dessin publié dans la première édition de " Memoir on the Geology of Central France "en 1827.

 

Memoir-on-the-geology---partie-D.jpg Close up sur la partie droite du dessin de George Poulett Scrope, avec la ville de Jaujac, et la Coupe de Jaujac. - Dessin publié dans la première édition de " Memoir on the Geology of Central France "en 1827.

 

De ce point de vue, le géologue nous fait découvrir la rivière Le Lignon, coupant une coulée basaltique sur laquelle s’est édifiée la bourgade de Jaujac, et le pont qui relie les deux rives. Sur la gauche du dessin, on voit nettement une structure volcanique : le cône strombolien éteint de "la Coupe de Jaujac".

 

C’est une première description détaillée du basalte en temps que roche volcanique, et non sédimentaire, de la relation entre un volcan et sa coulée, de l’érosion de celle-ci par la rivière

Ce volcan fut actif il y a 16.000 ans. Il doit son nom de coupe à sa forme régulière, bien qu’égueulée.

Brousse et Berger le décrive comme ; " … l’un des volcans les plus réguliers de France, le plus parfait même " …" Arrivé à Jaujac, on voit sur la gauche une belle montagne qui offre une ouverture sur sa sommité ; c’est un magnifique cratère d’où ont découlé toutes les laves qui ont formé cette suite de chaussées qui règnent tout au long de la rivière de Lignon. …/… On y voit une déchirure que les laves ont produit en s’écoulant de ce vaste creuset. …/… on ne peut entrer commodément dans ce cratère que par une ouverture, les laves poreuses rouges et noires qui s’y sont entassées, empêchant qu’on puisse bien distinguer le ruisseau de lave qui descend par ondulation depuis la bouche du cratère, jusque dans le bas de la plaine où on le voit paraître, et on peut le suivre de distance en distance jusqu’au bord du Lignon, rivière qui coule au pied de Jaujac où sont d’immenses chaussées de basalte, les plus élevées de tout le Vivarais. …/…"


Coupe de Jaujac - Ardèche - 2La Coupe de Jaujac, volcan d'Ardèche - panneau informatif : en bas de gauche à droite, formation du cône strombolien, formation d'un lac de lave, écoulement de la coulée basaltique.

 

Ce cône strombolien est essentiellement constitué de projections, et de coulées à un degré moindre. Au cours de son édification, il a été rempli à un moment par un lac de lave.

Sa coulée basaltique est puissante et courte ; elle atteint une cinquantaine de mètres d’épaisseur pour une longueur qui n’excède pas 3.500 mètres, bloquée probablement par la coulée de Souilhol, émise antérieurement.

 

Gorges-de-la-Lignon---orgues-basaltiques---Stacher.ch.jpg                   Coulée et orgues basaltiques de la vallée de La Lignon - photo Stacher.ch

 

Memoir-on-the-geology--.-Vivarais---George-Poulett-Scrope-.jpgClose up sur la partie gauche du dessin de George Poulett Scrope, dévoilant la valle de La Lignon qui a entaillé la coulée basaltique.- Dessin publié dans la première édition de " Memoir on the Geology of Central France "en 1827.


On distingue de bas en haut :
- le lit actuel qui court sur le gneiss du socle en dégageant la base de la coulée
- le lit ancien plus ou moins fossilisé
- la colonnade d'orgues de basalte
- l'entablement avec ses colonnades dont les prismes ont toujours des directions aléatoires
- tout en haut la fausse colonnade.
Sous la coulée, on aperçoit le lit fossilisé de la rivière, avant la coulée de lave.

 

Plus loin, le ruissau de Rieuclar coupe le basalte pour former une mini-chaussée de géants, en érodant les prismes basaltiques de la coulée.

 

A Vals-les-Bains, une source intermittente jaillit au milieu d’un pavé basaltique ; toutes les six heures, un geyser propulse 775 litres d’eau jusqu’à six mètres de hauteur.

 

Source_intermittanteVals-les-Bains---Veronimot.JPG       Vals-les-Bains - la source intermittente qui jaillit de son pavé de basalte -  photo Veronimot

 

 

 

Sources :

- Memoir on the geology of central France; including the volcanic formations of Auvergne, the Velay, and the Vivarais. - George Poulett Scrope / à la : Linda Hall Library of Science, Engineering & Technology.

- Stages de Géologie sur « Les jeunes volcans d’Ardèche ». – mai 2011- Thierry de Gouvenain - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog