Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu




Dans la mythologie grecque, Encelade est un des géants, fils de Gaïa (la terre) , fertilisée par le sang s'écoulant des organes génitaux d'Ouranos (le ciel).
Avec les autres géants, Encelade apparut dans une région bien particulière, Phlégra (les terres ardentes, enThrace) - on retrouve ici l'origine du terme "Phlégréen" -.
Durant la bataille entre les Géants et les divinités de l'Olympe - La Gigantomachie -, Encelade fut mis hors de combat par Athéna, selon les uns, par Hercule selon d'autres.
Quand Encelade quitta le champ de bataille, Athéna lui lanca une île : la Sicile qui l'ensevelit. Il n'en est pas mort et les respirations du Géant se manifesteraient par les éruptions volcaniques de l'Etna; Ses mouvements de retournement sous la montagne seraient les secousses telluriques... en Grèce, on continue d'appeler un tremblement de terre "une frappe d'Encelade".

A Versailles, l'iconographie du triomphe d'Apollon et des divinités olympiennes contre les Géants inclue la fontaine d'Encelade, installé au milieu d'un bosquet du même nom et entourée d'un treillage de grande valeur.
L'ensemble a été récemment restauré, sur le modèle d'une gravure de la fontaine, établie par Antoine Le Pautre (1677). La statue de bronze doré a été sculptée par Gaspar Mercy de Cambrai.


                                       Le bassin d'Encelade, dans les jardins du Palais de Versailles.

                Intérieur d'un plat attique à figures rouges, illustrant le combat d'Athena et d'Encelade
                                                                    525 av JC - Louvre

Pour ceux que l'histoire des jardins de Versailles au temps de Louis XIV intéresse, un lien vers "les lieux scéniques et la chorégraphie ... "

Selon Virgile, qui relate la même histoire concernant Encelade, son frère Minas fut lui enseveli sous le Vésuve par Héphaïstos, le dieu du feu.
Le sang d'autres géants vaincus jaillit de dessous les Champs Phlégréens.
Les subtilités des panthéons grec et romain reflétent déjà la complexité des phénomènes volcaniques.

Ceci pourrait faire l'objet d'un article futur : "Les volcans, demeure des dieux"

à suivre ...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog