Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu
Dans une nouvelle rubrique, "L'art sur les chemins du feu", je vous présenterai un artiste et son oeuvre en relation avec un volcan bien déterminé.

A tout seigneur, tout honneur ... la série débute par l'Etna, le volcan européen le plus turbulent.


Biographie :

Thomas Cole est né en Angleterre, en 1801, dans la ville de Bolton dans le Lancashire. En 1818, sa famille émigre aux Etats-Unis, dans l'Ohio, où Thomas Cole apprend les rudiments de son art avec un portraitiste nommé Stein; devant le peu de succès rencontrés par ses portraits, il s'oriente vers la peinture allégorique et de paysages. Il rejoint la Pennsylvania Academy of the fine arts en 1824, puis se fixe à New York.
Il est considéré comme le fondateur de "l'Hudson River School", mouvement artistique qui fleurit au milieu du 19° siècle, et qui est connu pour ses paysages réalistes et détaillés, alliant des thèmes romantiques et naturalistes.



Thomas Cole. Oil on canvas, 1843, 48 x 32 ½ in. Wadsworth Atheneum Museum of Art, Hartford, CT. Purchased from the artist by Alfred Smith, Daniel Wadsworth, and the original subscribers to the Wadsworth Atheneum, 1844.


"Mount Etna from Taormina" fut peint pour une exposition de ses oeuvres à New York.
Durant ses visites en Italie - 1830/32 et 1841/42 - il fut amené à gravir le volcan et à prendre des croquis; il écrivit dans ses notes :
" quel site magnifique ! L'Etna et ses neiges éternelles tranche sur la vallée romantique ... je n'ai jamais vu rien de tel !"

Le point de vue est conventionnel et utilisé par bien d'autres artistes; la composition l'est tout autant ... et est en relation avec la rapidité avec laquellle il réalisa ce tableau, en seulement cinqs jours, une fois rentré aux Amériques.
La scène est divisée en trois partie: l'avant-scène en ruines représente le passé, la scène pastorale à mi-distance incarne le présent et l'imposant volcan l'éternité. Ce paysage reflète une reflexion sur l'histoire de la civilisation, et sa relative insignifiance et fragilité en comparaison avec les forces éternelles d'une nature régie par l'ordre divin.


Deux versions existent; l'une dans les collections du "Wadsworth Atheneum" - Hartford (1843) et l'autre au "Lyman Allyn Art Museum - New London (1844)
Une autre oeuvre de la même veine:

                             Thomas Cole. Oil and pencil on board, 1842, 12 x 16 1/8 in. Berry-Hill Galleries, Inc., NY.

Sources et renseignements complémentaires :

http://www.explorethomascole.org/

http://hoocher.com/Thomas_Cole/Thomas_Cole.htm

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog