Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

Nous restons au Guatémala, avec quelques peintures naïves.

Les principaux sujets évoqués par ce type de peinture évoquent le vie des ruraux, des indiens, avec joies et peines, pratiques rurales et religieuses ... bref "la vie de tous les jours" dans des paysages où les volcans sont bien souvent présents.

 

Peinture_Guatemala_2010-4-CHB-copie-1.JPG

                                                                              © Frédéric & Carole Hardy

 

Un chien méchant, si pas enragé au vu de la bave qui lui dégouline de la gueule, a semé la pagaille parmi le petit groupe de paysans s'en allant au marché.. la femme a chuté, renversant le panier qu'elle portait sur la tête, contenant des volailles qui s'égayent en tous sens; elle semble avoir déséquilibré son compagnon, qui portait des récipients de terre cuite; un troisième personnage, vraisemblablement un enfant, ne doit son salut qu'à son agilité ... il saute dans un arbre.

La scène se déroule dans un paysage de volcans et lac, ce qui la situe au pourtour du lac Atitlan.

 


Peinture_Guatemala_2010-5-CHB.JPG

                                                                                  © Frédéric & Carole Hardy

 

Cet épisode est plus dramatique : un lahar ou un glissement de terrain a emporté personnes et maisons, tandis qu'on pleure les morts. Au milieu de la scène, deux personnages et un animal sont charriés par un flot ... rivière en crue ou coulée de lave ? je penche pour la deuxième solution, avec ce que je prend pour des bords de coulée consolidés.

A gauche, un homme en guenille met des enfants dans des cercueils.

Drame engendré par le déchaînement des forces de la nature.

 

D'autres peintures décrivent des scènes de pratiques religieuses mayas : la scène est décrite ici comme se passant dans la nature, à proximité d'un village et de son église - à moins que la symbolique présence de l'église n'évoque que l'antagonisme entre religion chrétienne et chamanisme maya ?

 

ixt007_l.jpg                               Document "Guatemala, cradle of the Maya civilization".


J'ai personnellement vécu un évènement similaire au Chiapas, à San Juan Chamula. Dans ce village totalement "autonome", seul la police et la justice locales ont droit de citer ... c'est le domaine réservé des mayas Tzotziles.

Dans l'église, vidée de ses habituelles chaises, des épines de pins jonchent le sol, le laissant découvert par bandes, où sont collées à la cire des multitudes de bougies filiformes. Dans les fumées de Copal, des familles se prosternent en buvant force rasades de Posh, un alcool de canne local, alternées de lampées de Coca-cola, liquide noir et faisant "roter", destiné à faire sortir "le mauvais", tout en psalmodiant des chants. Les enfants, même en bas âge, ont droit aux mêmes libations.

Des Curanderos (hommes-médecine, ou chamane ?) aident psychologiquement les croyants, prescrivant des offrandes et faisant de temps en temps sacrifices de poulets. La photo étant strictement interdite par les autorités - y déroger finirait au mieux par des coups de gourdins, au pis par un emprisonnement sous l'arbitraire de la justice tzotzile - , je ne peux transmettre la cérémonie qu'en vous la racontant : regroupés autour du chamane, le famille lui offre un poulet; le chamane l'attrape par les pattes et la tête, et passe plusieurs fois, en psalmodiant, la bête, étirée au maximum et comme en catalepsie, à quelques cinq centimètres au dessus des flammes de nombreuses bougies allumées à même le sol.

Subitement, d'un mouvement sec, il tord le cou du poulet qui disparaît de la scène, comme par magie.

Gageons qu'il finira dans une assiette !

Après quelques prières, la famille se relève et quitte respectueusement l'endroit ... j'hésite à dire l'église, étant donné les pratiques observées.

 

Sources :

- d'autres photos de peintures naïves Guatémaltèques sur le site d'Alain Catté, dont de nombreuses de Carole Hardy.

- Guatemala, cradle of the Maya civilization - site très complet. http://www.authenticmaya.com/index.htm

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog