Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

 

Cette semaine, les scientifiques du GNS Science, en collaboration avec le WHOI - Woods Hole Oceonographic Institution - , le Lamont-Doherty Earth Observatory / Columbia university et la NOAA, ont localisé les mythiques "terrasses roses" sur le site de Tarawera en Nouvelle-Zélande.

 

Considérées comme la huitième merveille du monde, ces terrasses, situées sur les bords du lac Rotomahana, attiraient jadis de nombreux touristes, intéressés par ces formations naturelles créées par un grand système géothermal. L'éruption du volcan Tarawera, le 10 juin 1886, causa l'élargissement, la hausse de niveau du lac et l'engloutissement des terrasses. Depuis plus d'un siècle, on se demandait si la structure avait survécu à l'éruption.

 

Tarawera-pink-terraces-avant-1886---A.Turnbull-library-WHOI.jpgThe Pink terraces before 1886 - doc. WHOI - Painting courtesy Alexander Turnbull Library 

 

Ce tableau, réalisé principalement dans les teintes harmonieuses roses et bleues, magnifient les "Pink terraces" ... la teinte du ciel à ce moment du jour prend de douces intonations roses, en camaieu avec les terrasses, auxquelles répondent les ombres bleutées des reliefs et les panaches des sources géothermales, en accord avec la couleur des bassins.

 

Tarawera-pink-terraces---Virtual-New-Zealand.jpg                            Photo d'archives antérieure à 1886 - doc. Virtual New Zealand.

 

Les  deux-tiers inférieurs des terrasses ont été découvert à 60 4608648.jpgmètres sous la surface et recouverts de sédiments lacustres, grâce à des images sonar offertes par des torpilles autonomes Remus 100 AUV.

L'expédition n'a par contre pas retrouvé de traces des "White terraces" situées à plusieurs centaines de mètres des "Pink terraces".

Photo Stuff.co.nz

 

Ces formations sont semblables à celles qu'on peut observer de nos jours en Turquie, au site de Pammukale.

 

 

Sources :

- Scientists find part of New Zealand's submerged " Pink Terraces" - WHOI

- New Zealand disasters - Tarawera - Christchurch City Library

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog