Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

" d'Art d'Art ! " : une émission courte mais bonne, par Frédéric et Marie-Isabelle Taddeï, présente en une minute trente-cinq et avec un discours plein d'humour, une oeuvre d'art et ses dessous.

Parmi les artistes qui défilent chaque jour, Pierre-Jacques Volaire, dit Le Chevalier Volaire, a attiré particulièrement mon attention pour ses "Eruptions du Vésuve".

 

Pierre-Jacques Volaire, né à la fin des années 1720, travaille à l'atelier de peinture de l'arsenal maritime de Toulon, lorsque arrive Joseph Vernet en 1754. Ce dernier, artiste reconnu, a obtenu une commande du roi Louis XV : les Ports de France. Pour réaliser ces peintures de paysage, il s'attache le jeune Volaire, qui commence ainsi sa carrière. Les deux peintres parcourent ensemble les ports de Bordeaux, Bayonne, La Rochelle et Dieppe.

Volaire quitte ensuite Vernet pour se rendre en Italie, à Romes, puis à Naples, où il s'établit définitivement. Durant son séjour, le Chevalier Volaire travaille à des paysages, des marines et des vues du Vésuve.

Ce dernier thème, l'éruption du Vésuve, devient le sujet presque exclusif des œuvres de l'artiste et le comble. En effet l'intérêt porté par ses contemporains européens aux manifestations extraordinaires de la nature les conduit à une étude poussée du volcan, qui connaît, entre 1750 et 1800, une activité intense.

L'activité en hausse attire des voyageurs fortunés; ils assistent aux éruptions et rêvent de pouvoir la raconter à leur retour de voyage. C'est là que Volaire intervient ! et, comme le dit Frédéric Taddeï, "il vendait des éruptions du Vésuve aux visiteurs comme on leur vend aujourd'hui des cartes postales ".

Le succès de ses tableaux encourage la concurrence et donne naissance à la fin du 18° siècle aux "Gouaches Napolitaines (Fabris, Lusieri, saverio Della Gatta).

De retour en France, le chevalier Volaire devient membre correspondant de l'Académie de peinture et de sculpture de Marseille. Deux ans plus tard, il tente une démarche auprès du comte d'Angivillers, Surintendant des bâtiments du roi, pour faire acheter par Louis XV une de ses vues du Vésuve.

 

 

Volaire---er-du-Vesuve-et-vue-de-Portici----Nantes-musee.jpg"Eruption du Vésuve et vue de Portici" - huile sur toile de Pierre-Jacques Volaire - Nantes, Muséedes Beaux-Arts. ( 1,3 x 2,27 m.)

 

Contraste entre les tons froids de la baie de Naples sous un éclairage lunaire, et les tons chauds des émissions de lave, qui guident l'oeil des sommets vers les maisons du port.

Une double diagonale aiguille l'oeil : les pentes du volcan et celle, presque parallèle, formée par le pont et les personnages en effervescence. Une autre ligne vient recouper les précédentes, où les gaz volcaniques suivent la direction d'un nuage qui va occulter la clarté de la Lune.

Volaire voulait vendre ... et il mettait tout en oeuvre pour cela : le volcan est effusif et explosif à la fois ! L'essentiel est que ses clients repartent contents, avec un souvenir de vacances magnifique et terrifiant à la fois !.

Et il nous gratifie de nombreuses autres vues du volcan :

 

Volaire---Vesuve-1719.jpg"L'éruption du Vésuve" - huile sur toile de Pierre-Jacques Volaire - Musée du Louvre - Paris (169 x 75 cm.)

 

Volaire---eruption-Vesuve---coll.-particuliere-Web-galler.jpg"Vue de l'éruption du Vésuve" - huile sur toile de Pierr-Jacques Volaire - collection particulière / Art on web (56 x 76 cm.)

 

Cette toile reprend l'opposition tons chauds-tons froids, avec d'autres lignes plus verticales qui soulignent le panache dégagé par une éruption de flanc et ses retombées de cendres et lapilli sur la baie napolitaine.

 

Sources:

- d'Art d'Art - par Fréderic et Marie-Isabelle Taddeï - éd. Chêne.

- Art on web.

- diverses biographies de P-J. Volaire.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog