Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

Un intermède artistique en ce dimanche, avant d'attaquer le phare de la Méditerranée, le Stromboli.


 Vulcano---Hermitage---JP.Houel-copie-1.jpg

          "Vue intérieure du cratère de Volcanello"  -  Houel, Jean-Pierre-Laurent.

 

Malgré son intitulé, cette gouache représente bien le cratère de La Fossa à Vulcano, avec en fond, comme on peut encore le voir de nos jours, les îles de Filicudi, de Salina avec ses volcans jumeaux, de Lipari, les Faraglioni et Vulcanello, inhabité et dénudé à cette époque.

D'une précision presque photographique, et datant d'avant son invention, elle dévoile le cratère, profond et présentant de nombreuses fumerolles, ainsi que les parois de La Fossa, ravinées et parsemées de bombes.

A titre de comparaison, la photo ci-dessous prise en 2009.

 

P1000554 CHB

                                                                                         © Frédéric & Carole Hardy


Cette oeuvre, gouache et crayon, de 30,8 cm sur 45, date de 1770.

Elle fait partie d'une série de dessins préparatoires à une édition constituée de gravures s'appelant " Voyage pittoresque des îles de Sicile, Malte et Lipari, où l'on traite des Antiquités qui s'y trouvent encore; des principaux phénomènes que la nature y offre; du costume des habitants, et de quelques usages".

 

Une autre gouache, du même peintre, nous dévoile Vulcano vu de l'île voisine de Lipari, avec cet aspect "grand angle" souvent adopté par les pratiquants de la technique du croquis. Cette gouache, retouchée au pinceau, mesure 29,5 cm sur 42,5. et est datée entre 1776 et 1779.

Ces deux oeuvres sont conservées au Musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg.

 

Vulcano-from-Lipari---Hermitage---JP.Houel.jpg                 "Vue de l'île de Vulcano depuis l'île de Lipari"  -  Houel, Jean-Pierre-Laurent.

 

Une photo, un peu reserrée mais qui ne manque pas de piquant, de la falaise à gauche et de Vulcano, permet de faire ressortir les talents de paysagiste de Houël.

 

Vulcano-vu-de-lipari3-CHB.JPG

                                                                                 © Frédéric & Carole Hardy

 


Jean-Pierre Louis Laurent Houël est un graveur, dessinateur et peintre français né le 28 juin 1735 à Rouen et mort le 14 novembre 1813 à Paris. Né dans une famille d’artisans prospères, Houël fit connaître de bonne heure son goût pour l’art du dessin, dont il commença l’étude à l’âge de quinze ans à l’école des Beaux-Arts de Rouen, sous la direction de Jean-Baptiste Descamps. Il y acquit une familiarité avec les œuvres des peintres néerlandais et flamands qui fut déterminante sur le choix qu’il fit de se spécialiser dans la peinture de paysages. Placé ensuite chez un habile architecte, il y étudia la perspective ; puis, toujours poussé vers son art de prédilection, il alla à Paris, où il entra dans l’atelier de Le Bas, le fondateur de la belle gravure à l’eau-forte. Devenu l’un des meilleurs élèves de ce maître, Houël, encouragé par un amateur des plus distingués, M. Dazincourt, reçut des leçons de Casanova et se livra à l’exercice de la peinture sans néanmoins négliger la gravure ; puis, mettant à exécution le projet, qu’il avait formé depuis longtemps, d’aller se perfectionner en Italie, il obtint une pension du roi et partit pour Rome.

Plus tard, animé du désir de visiter l’Italie une seconde fois, il partit de nouveau et parcourut le royaume de Naples, la Sicile, les îles de Malte et Lipari en 1776. Ce fut dans ce voyage qu’il amassa les matériaux de son grand ouvrage pittoresque, ouvrage dont, à son retour en France, il grava, d’après ses propres dessins, cent soixante-quatre planches à l’aquatinte et rédigea le texte explicatif, qu’il publia de 1782 à 1787 (4 volumes in-folio). Certaines de ses planches seront achetées par Catherine II de Russie entre 1782 et 1783, et sont conservées au musée de l’Ermitage. (Wikipedia)

 

Sources :

- Arthermitage - Jean-Pierre-Laurent Houël - lien

- The State Hermitage Museum - lien

 

Les oeuvres reproduites ici le sont à titre "personnel et non commercial"

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog