Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le volcan demeure actif après le paroxysme de mai : cette activité périodique est considérée par les géologues comme des épisodes éruptifs d'une même éruption, plutôt que comme des éruptions séparées.

Durant le second semestre 1980, cinq épisodes pliniens à subpliniens vont se succéder : 25 mai, 12 juin, 22 juillet, 7 août et 16-18 octobre.

 

25 mai : en ce dimanche matin, le St Helens explose et forme un panache qui monte à 14,5 km. avant que les vents ne le dispersent vers les états de Washington et de l'Oregon, qui avaient été préservés des retombées en mai. Une nuée ardente accompagne l'éjection verticale de cendres.

 

12 juin : nouvelle éruption générant des retombées de cendres sur le sud-sudouest, ainsi que des coulées pyroclastiques. L'épisode de juin est similaire en style et volume à celui de mai, tous deux précédés dans les heures précédentes par du trémor volcanique.

 

Ces deux épisodes ont été peu documentés par l'USGS et les médias. Les époux Krafft, absents durant le réveil du St Helens, reviennent de l'île de la Réunion et du Piton de La Fournaise. Cette absence leur a d'ailleurs sauvé la vie, car selon leurs dires, s'ils avaient été sur place, ils auraient été en compagnie de leur collègue David Johnston le dimanche 18 mai ... et seraient morts avec lui.

 

MSH80_st_helens_eruption_plume_07-22-80.jpg                        La colonne éruptive du 22 juillet 1980 - Document archives USGS/CVO.

 

Le 22 juillet, après avoir oeuvré la journée dans le cratère, ils regagnent Vancouver, où à peine arrivés, ils voient sur l'écran du téléviseur et par la fenêtre de leur chambre une même image : le volcan est en train d'exploser ! Ils repartent aussitôt et ne trouve plus qu'un petit avion pour rejoindre celui-ci ...la colonne éruptive semble faiblir comme ils arrivent sur les lieux vers 18 h.15. Maurice veux voir le cratère et insiste pour rester sur place ... à 18 h.25, une deuxième explosion propulse les cendres à 18 km. d'altitude; "...un énorme nuage silencieux n'en finit pas de s'élargir et de monter. La texture de sa surface boursouflée gris-bleu ressemble à celle d'un chou-fleur gigantesque; certaines de ses volutes, trop chargées de poussières, s'effondrent et glissent en avalanches ardentes sur les flancs du cône" écrira-t-il ... "à 19 h.01, une troisième et dernière explosion, du même type que la précédente mais plus petite, se produit; elle dure deux heures. Le soleil au couchant enflamme le nuage volcanique qui devient blond, orange, puis rouge lie-de -vin à cause de la diffraction de la lumière sur les particules de cendres. un fabuleux festival de feu aux arabesques folles ...".

Une exploration le lendemain va montrer la disparition du dôme de lave, pulvérisé par trois explosions successives.

 

D'autres épisodes explosifs surviennent les 7 août et du 16 au 18 octobre, toujours précédés des mêmes signes précurseurs : augmentation de la sismicité, trémor volcanique, variations dans les quantités de gaz émiset changements au niveau de l'évent. Après l'explosion fianale du 18 octobre, un nouveau dôme se forme endéans les 30 minutes, et grandit en quelques jours jusqu'à atteindre 300 m. de large et plus de 40 m. de hauteur.

 

MSH80 august 7 eruption with plane 08-07-80 copie

                         L'éruption du 7 août - document archives USGS-CVO.

 

MSH80_october_dome_10-24-80.jpg

 

         Le dôme du St Helens, le 24.10.1980 - photo Terry Leighley / USGS-CVO.

 

Ceci clôture les évènements de l'année 1980; un résumé de la vie du St Helens après 1980 est accessible sur ce blog en cliquant ICI.

 

Sources :

- CVO - Eruptions of mount St Helens : past, present and future - lien

- Volcans du monde - Maurice et Katia Krafft - Ed. Flammarion

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog